18 tagged articles NaLu

Mon Amour Avant Tout ! FanFic 1 / Saison Unique--------------------------------------------------------------------Prologue 23/12/2012


© 2004-2016 Crusading
|
|
Titre : Mon amour avant tout !     ~        Manga : Fairy Tail.      ~      Crédit : Hiro Mashima.
|
Saison : Unique                    ~                    Statut : En Réécriture.            ~          Classé : 16+
 |
|
Humour  Amitié  Romance  Famille  School Fic.
|
|
 NaLu  LaLi  GreyJu  GerZa.
|
|
End : Happy
|
|
Chapitre 1 |  Chapitre 2 |  Chapitre 3 |  Chapitre 4 |  Chapitre 5
Chapitre 6 |  Chapitre 7 |  Chapitre 8 |  Chapitre 9 |  Chapitre 10
Chapitre 11 |  Chapitre 12 |  Chapitre 13 |  Chapitre 14 |  Chapitre 15
Chapitre 16 |  Chapitre 17 |  Chapitre 18 |  Chapitre 19
 |
|
Les chapitres ne sont pas disponibles sur mon blog parce que je suis en train de les réécrire.
Pour pouvoir lire l'ancienne version, il faut aller sur ce site : 
|
Résumer :
|
|
Une vie de lycéen, des histoires d'amour, d'amitié, de famille. Il n'a suffit que d'un cours pour qu'une jeune blonde remarque un camarade aux cheveux anormalement roses. Ce fut le début d'une adolescence mouvementée. 
|
|
Remarques primordiales :
|
|
Avez-vous devinez que j'ai changé les caractères des 2 personnages principaux ? Et oui je me lance dans la romance des caractères de l'Edo-NaLu ! Avec un Natsu trop mignon et timide, et une belle Lucy un peu sauvage ! Mais ne vous inquiétez pas, il pourra y avoir parfois quelques apparitions du NaLu le vrai !
Par contre pour les autres perso je garde leur caractère initial !
Le personnage de Bella (un OC) m'a été inspiré par sasasasa87





Tags : Prologue.♥ - Fic 1 - NaLu - Grubia - LaLi

Relève moi encore ! FanFic 2 / Saison Unique--------------------------------------------------------------------Prologue 13/01/2013

Relève moi encore ! FanFic 2 / Saison Unique--------------------------------------------------------------------Prologue

©2009-2016 Elamen
|
Titre :  Relève-moi encore !    ~    Manga : Fairy Tail.        Crédit : Hiro Mashima. 
|
Saison : Unique                                 Statut : Terminé.              ~          Classé : 13+
|
|
Humour  Amitié  Romance  Drame
|
NaLu  Grubia
|
End : Happy 
|
|
|
Résumer :
|
|
Comment une simple mission pouvait engendrer autant de catastrophes ?
|
Il avait toujours été téméraire et puissant. Il se cachait derrière un sourire et deux/trois idioties. Pourtant, il savait faire preuve de sérieux quand la situation s'y prêtait. Il avait mis en place ce visage pour n'inquiéter personne, il préférait être celui qui vous sauvait des pires circonstances. Mais que faire quand la situation vous oblige à garder ce masque sans pouvoir l'enlever ne serait-ce qu'une fois alors que vous ne demandez que ça ?
|
Elle avait toujours été peureuse et faible. Elle se cachait derrière son intelligence et deux/trois sourires. Pourtant elle savait prendre son courage à deux mains quand la situation l'obligeait. Elle avait mis en place ce visage pour n'inquiéter personne, elle préférait être la jeune femme en détresse. Mais que faire quand la situation vous oblige à faire tomber le masque sans que vous ne puissiez vous cacher derrière ne serait-ce qu'une seule fois ?
|
La protéger, c'est tout ce qu'il voulait faire. Le réconforter, c'est tout ce qu'elle pouvait faire. Il y a tellement à perdre. Elle est sa faiblesse. Il est sa force. Que faire quand le lien qui vous unit à une personne vous pousse à mettre votre vie en danger ? Surtout quand cette même personne est prête à faire n'importe quoi pour vous garder en vie ? C'est un chemin entre tentative de suicide et culpabilité.
|
Comment une simple mission pouvait-elle engendrer autant de catastrophes ?
|
|
Remarques Primordiales :
|
|
Cette FanFiction est en réponse au défis de FairySpell, lancé sur FanFic Fr.
 
Répertoriée :   (Register-of-Nezumi)
Merci à Maeva-San de me corriger 
Relève moi encore ! FanFic 2 / Saison Unique--------------------------------------------------------------------Prologue
cette Fic pleine de fautes
|
|

Tags : NaLu - Grubia - Fic 2 - Prologue

L'Art de Manipuler Son Monde FanFic 3 / Saison Unique--------------------------------------------------------------------Prologue 18/06/2013

 
©2004-2016 mr-poo
|
Titre :  L'Art de Manipuler Son Monde !     ~    Manga : Fairy Tail.    ~     Crédit : Hiro Mashima.
|
Saison : Unique                    ~              Statut : En cours.              ~          Classé : 13+
|
|
Humour  Amitié  Romance  Famille  School Fic  Drame
|
|
NaLu  GreyLu  StingYu 
|
|
End : Happy
|
|
|
|
Résumer :
|
|
En ce moment même elle se trouvait devant les casiers déserts du Lycée. Il n'y avait personne à l'horizon. La jeune blonde se mordait la lèvre inférieure, elle tenait une lettre dans ses mains. Elle avait finalement réussit à l'écrire. Elle avait mis le temps, toute la nuit pratiquement. Mais une fois devant le casier du destinataire, elle était prise de panique et de stresse. Elle était paralysée rien qu'en lisant l'étiquette qui affichait le nom de celui qu'elle épiait depuis plusieurs mois. Ses joues étaient d'une jolie couleur rouge alors que ses mains tremblotaient.
|
Elle se décida enfin à agir et tendit la lettre pour la glisser dans l'étrape du casier. Malheureusement une main l'attrapa. Lucy se retourna paniquer pour faire face à un sourire moqueur.
 |
|
« Dis donc, t'es qui toi ? Et c'est quoi ça ? Questionna Grey en agitant la lettre de papier vert pomme sous le nez de la jeune fille.
- Je... R-Rend moi ça ! Lança la blonde en essayant de rattraper ce qui lui appartenait, mais le noiraud était trop grand.
- « A Natsu » Oh c'est mignon! On dirait que le Bonbon à une admiratrice ! S'amusa-t-il en faisant tourner Lucy en bourrique. »
           |
|
Elle arrêta d'essayer d'attraper sa lettre, se rendant compte que s'était peine perdu. Les larmes pointèrent le bout de leur nez, elle était maudite... De toutes les personnes qui auraient pu la surprendre il avait fallu qu'elle tombe sur le meilleur ami de Natsu. Grey remarqua vite le changement de comportement de sa nouvelle victime, il en profita pour mieux examiner la petite lettre, la couleur était vraiment jolie et l'écriture appliqué.
 |
« Je t'en prie, rend la moi... Chuchota la demoiselle, le jeune homme n'avait pas un c½ur de glace et fut attendrit, mais il n'en montra rien. »
|
|
Remarques Primordiales :
|
|
Le début est inspirée de l'oeuvre Clanned de Nelliy, juste le coup de la lettre interceptée :3
Présence de Yuri, donc les homophobes peuvent aller se faire foutre.
Ce sont les lecteurs qui décident du couple final par vote. [Vote terminé] 

Tags : NaLu - GreyLu - Fic 3 - Prologue

Il n'a Suffit Que d'Une Personne. FanFic 4 / Saison Unique--------------------------------------------------------------------Prologue 04/03/2013


©2012-2016 antonina-w-ogrodzie
|
|
Titre :  Il n'a suffit que d'une personne !    ~    Manga : Fairy Tail.    ~     Crédit : Hiro Mashima.       
|
Saison : Unique                ~              Statut : En cours.              ~          Classé : 13+
|
|
Amitié  Romance  Drame
|
NaLu
|
End : Happy 
|
|
|
Résumer :
|
|
Quand vous n'avez plus goût à rien, vous n'avez plus envie d'agir. Lucy est hantée par son passé, elle n'arrive pas à avancer. Depuis un an, elle est étudiante, mais la dépression la touche de plein fouet. Elle ne se doutait pas qu'une seule personne allait faire disparaître cet énorme nuage qui l'empêchait de se réconcilier avec le soleil.
|
|
Remarques Primordiales :
|
|

Tags : Fic 4 - Prologue - NaLu

Ton Amour Est Sanglant. One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy 15/03/2013

Ton Amour Est Sanglant. One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
|
Répertorié chez :


|
|
Blabla de l'auteur :
Alors tout d'abord sachez que cette OS est long. + de 10 000 mots.
Oui je sais c'est un record... Je tiens à vous mettre en garde :
-Il y aura un LEMON dans cette histoire. (Signalé par un /!\ au début et à la fin de la scène)
-Cet OS parle de vampire.
-Il y a énormément de guimauve (donc je ne veux pas voir de com's : "C'était trop gnian gnian")
-Le début commence par du GreLu mais ne vous inquiétez pas je suis fan de NaLu... C'est juste qu'il me fallait un fiancé et Grey était très bien dans se rôle... (Ne me tuer pas T^T)
Voilà vous êtes prévenu !
|
|
 |
Ton Amour Est Sanglant. One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy

 
                Nous sommes en 1870, dans la capitale du Royaume-Unis, qui à cette époque est une grande puissance économique, où règne une certaine joie de vivre, même sous la pluie battante depuis le début d'après-midi. Il faut avouer que vivre à Londres en cette période est la meilleure chose qui pouvait vous arrivez. D'ailleurs, c'est pour cela que beaucoup d'agence immobilière avaient ouvert ces 20 dernières années. Une magnifique jeune femme flemmardait dans sa longue robe de chambre assise dans son canapé. Elle écrivait une lettre à sa meilleure amie en attendant patiemment son fiancé. Elle était très pressée de le voir pour lui annoncer une nouvelle qui n'allait peut-être pas lui plaire... Elle avait cherché toute la matinée ce qu'elle pourrait lui dire sans qu'il ne s'y oppose directement... Même s'il aurait beau lui interdire, elle le ferait quand même. Lucy Heartfillia était libre de faire ce qui lui plaisait. Cette jeune femme blonde sortait de la condition féminine actuelle. Tout d'abord, elle avait un travail, ensuite elle se mariait de sa propre volonté et enfin elle vivait sa vie sans qu'on la lui dicte. Elle termina rapidement d'écrire sa lettre avant de la glisser dans une lettre déjà timbrée. Lucy partit s'habiller d'une robe marron, elle détestait vraiment ces robes soit disant à la mode... Elle se trouvait trop serré dedans... Elle enfila une paire de chaussure à talon mais de très haut car son fiancé avait horreur de ça. Simplement parce que si elle en mettait des trop haut, elle arrivait à sa taille...
 
                Elle se regarda une dernière fois dans son miroir, réajusta une mèche de ses cheveux blonds puis elle prit l'enveloppe dans ses mains. Elle ouvrit la porte pour tomber nez à nez avec un homme aux cheveux sombres, au visage et aux traits fins. Celui-ci parut un peu étonné de voir la porte s'ouvrir toute seule comme par magie. Mais il sourit très vite en découvrant sa belle fiancée sur le pas de la porte :
 
« Pressée de me voir ? Lui sourit-il les mains dans les poches. La jeune femme rougit légèrement avant de se décaler pour le laisser entrer.
- Oui et non... Avoua Lucy en baissant la tête. Il fronça les sourcils.
- Pourquoi le « non » ? La demoiselle blonde ferma la porte et chercha ses mots. Il y a un problème ? Demanda Grey en retirant ses chaussures.
- Hum... Mon patron à un nouveau contrat pour moi... Annonça-t-elle en posant sa lettre sur la table du salon. Son fiancé l'attira contre lui.
- C'est une bonne nouvelle ! Pourquoi as-tu l'air tracassé ? Lucy passa ses mains dans la chevelure noire du jeune homme.
- Disons que c'est un peu spécial... L'acheteur de la nouvelle maison habite en Transylvanie, et je dois me rendre dans sa propriété pour signer l'achat de vente... Grey se détacha d'elle.
- Pas question ! La Transylvanie, quelle idée ?! Un pays non civilisé ! Des gens disent qu'il y a là-bas des créatures effroyables et sanguinaires !
- Ce ne sont que des bêtises, de telles créatures ne peuvent pas exister voyons ! On ne peut pas croire à de telle sornette aux siècles de la machine à vapeur... Répliqua la jeune femme en s'asseyant sur son canapé bleu.
- Admettons ! Je ne veux pas que tu y ailles ! C'est beaucoup trop loin ! Je parie que tu ne sais même pas quand est-ce que tu vas revenir... Il se calma avant de prendre une voix plus douce. Je ne peux pas vivre sans toi Lucy... La jeune fiancée émut par ses propos, partit se blottir dans ses bras. Il la réceptionna avant de poser doucement ses lèvres sur les siennes.
- Allez mon chéri, c'est le contrat de ma vie... J'en ai pour deux mois maximum... Et je t'écrirai dès que j'en aurais l'occasion... Fais-moi confiance ! Supplia la jeune femme aux regards chocolatés, Grey fit la moue quelques minutes puis céda.
-... Bon... D'accord... Mais t'as intérêt à nous le ramener ce contrat ! Et je veux te voir à la maison dans les 62 jours qui suivront ton dépars !... Tu pars quand ? S'informa-t-il en se détachant de l'étreinte de sa fiancée.
- Hum... Je pars dans deux jours... Grey souffla, elle aurait pu lui dire avant... Elle devait le savoir depuis un moment déjà. Un tel voyage se préparait à l'avance. Bon je vais poster ma lettre puis je reviens ! Annonça la jeune femme toute joyeuse.
- Attends ! Je viens avec toi ! Qu'on passe au moins les deux derniers jours ensembles. »
 
 
~¤*¤~
 

                Lucy regardait autour d'elle, un frisson parcouru son échine. Ce qu'elle pouvait regretter les bras de Grey en ce moment-même... Il la rassurait, la réchaufferait, la bercerait et il... N'était pas là... Cela devait bien faire trois semaines qu'elle avait quitté l'aura apaisante de son fiancé... Elle le regrettait amèrement... Si elle l'avait écouté et qu'elle n'avait pas accepté d'aller jusque dans cet endroit pourri, elle n'aurait pas cette peur terrifiante de pouvoir mourir à chaque nouveaux pas... Ca y est maintenant c'était fait, elle était en Transylvanie... Debout droite comme un piquet ses deux sac de bagages à la main... Elle devait attendre que la calèche du comte passe la prendre... Dans la lettre il était stipulé qu'une fois arriver dans la capitale elle devrait attendre à l'entrée de la forêt environnante... Il commençait à faire sombre... Lucy ne discernait plus que les lumières de la ville qui commençait à s'éteindre. Il faisait froid ici. Elle ne rêvait que d'une chose être blottit dans les bras de son amour sous la couverture bien chaude de leur lit.
 
                L'air était glacial et elle pouvait décerner des bruits étranges provenant de la forêt. Elle frissonna une deuxième fois. Il commençait à faire tard... Il était bientôt 21h et le soleil avait décliné laissant la lune régner en maître sur l'épaisse couche sombre sans étoiles. Lucy qui faisait face au bois décida qu'il était mieux pour elle de retourner en ville pour trouver un hôtel... Apres tout si la calèche n'était pas venue la prendre ce n'était pas de sa faute. La jeune femme attrapa alors ses bagages et se mit en marche lorsqu'elle sentit une main gelée sur son épaule. Elle hurla de peur en apercevant les orbes rouges et le visage entièrement percée de l'homme. Elle prit quelque minutes pour ce calmer, minutes pendant lesquels l'homme lui prit ses bagages pour les installer au-dessus d'une calèche... Lucy soupira... Cet homme devait être son chauffeur... Mais quel chauffeur !? Un homme silencieux  aux prunelles sanglantes et à la chevelure noir indomptable. Il la regarda dans les yeux et la jeune fille fut prise de panique. Il lui ouvrit légèrement la porte de la calèche puis partie reprendre les rênes du moyen de transport... Mais bizarrement celui-ci monta sur la selle d'un cheval qui devait être noir de poil puisque la nuit l'empêchait de voir correctement. Lucy hésita quelque instant, elle avait le choix entre prendre les jambes à son cou et partir se réfugier dans la ville, dont les lumières étaient déjà toutes éteintes. Ou bien suivre le chauffeur qui devait l'emmener dans la propriété du compte pour signer le contrat de vente...
 
                Finalement, elle se résigna et monta dans la calèche. Mais en entrant elle découvrit une jeune femme aux regards marrons et aux beaux cheveux bleu, le tout maintenu subtilement par un bandeau rouge foncé se mariant avec sa robe carmin. Lucy la dévisagea du regard, cette femme dégageait une aura tellement apaisante mais en même temps quelque chose mis mal à l'aise la jeune blonde. Celle-ci qui c'était assise en face de la jeune passagère serait de ses mains sa jupe bleu foncé... Elle avait le regard baissé, cela amusa la jeune bleuté :
 
« Je ne vais pas vous mangez, ma chère... Je me nomme Levy. Prononça-t-elle calmement mettant fin au silence.
- Enchantée... Mon nom... Lucy Heartfillia...
- Je m'en doute, d'ailleurs vous êtes la notaire de Londres... C'est rare de voir des femmes dans le domaine du travail autre que pour faire la servante... Avoua la belle bleutée en appuyant son coude sur le rebord de la petite fenêtre puis elle posa sa tête sur sa main avec un air penseur.
- Ne me vouvoyez pas ça me gêne...
- Alors fait pareil ! Rigola gentiment la jeune femme en faisant balancer ses courts cheveux.
-... Oui, mais dis-moi... Est-ce qu'il est vrai... Que des... Créatures étranges vivent dans votre pays ? Demanda Lucy en détournant les yeux, ce qu'elle avait honte de poser cette question. Mais il fallait qu'elle sache...
- Tu es bien une femme de l'Europe de l'Ouest ! Affirma Lévy dans un sourire bienveillant, puis elle ajouta doucement : A vrai dire les seuls créatures étranges dans ce pays sont les hommes...
-Ah bon ? Mais je ne comprends pas...
-C'est simple... Il est tellement rare de trouver des hommes à part entière ici, que dès qu'on en voit un, on le prend pour une créature étrange. »
 
                La jeune blonde n'osa rien répondre... Elle ne savait pas vraiment ce que ça voulait dire et surtout si la jeune femme disait la vérité ou si elle blaguait pour lui faire peur... D'ailleurs Lévy affichait un sourire amusé, Lucy conclu donc qu'il devait s'agir de la deuxième hypothèse... La jeune bleutée devait ce moquer d'elle, après tout quoi de plus normal... Qui avait peur des monstres inventé dans les romans fantastiques ? La jeune notaire soupira de soulagement malgré elle, il fallait vraiment être idiot pour croire aux être surnaturels... D'un coup la calèche s'arrêta et la porte s'ouvrit sur l'homme au visage clouté... Il avait tellement de piercing que Lucy n'avait pas trouvé mieux pour le qualifier... Celui-ci ne prit pas le temps de faire descendre les deux jeunes femmes et préféra plutôt descendre les bagages.
 
                La jeune fiancée de Grey resta paralysée d'angoisse et d'éblouissement lorsqu'elle aperçut l'immense château aux vestiges moyenâgeux. Pourtant cet endroit avait quelque chose de magique... L'immense demeure était entourée d'un magique lac reflétant l'astre lunaire et ses étoiles qui quelques temps avant n'apparaissaient pas dans le ciel. Les petites lucioles au-dessus de l'eau paressait danser avec grâce telle des fées... Un vent chaud et rassurant vint se glisser sous ses vêtements lui donnant un sentiment de bien-être lui rappelant les bras de son amour. Maintenant parfaitement sereine et apaisée, elle avança vert le château d'un pas assuré. Derrière elle se trouvait ses deux accompagnateurs, ils se sourirent. Tout marchait comme prévu.
 
~¤*¤~

                Lucy était maintenant assise sur le lit de la chambre qui lui était attribué pour les prochaines semaines... Levy l'avait directement amené ici. Elle n'avait pas encore vu le comte, la jeune bleutée lui avait dit qu'il serait là au diner. Cela l'avait étonné qu'on mange si tard... Il devait bien être 22h... Enfin, elle ne connaissant pas les habitudes des gens de ce pays et peut être qu'ici, il était normal de manger tard... En tout cas Lucy n'avait pas eu le temps de se rassasier et tout ceci l'arrangeait bien. Elle souffla et se laissa tomber sur son grand lit. Cette chambre était parfaite pour elle. Des couleurs claires, du blanc et du rose saumon. Beaucoup d'espace, un bureau simple, une commode, un miroir mural et surtout une belle bibliothèque... Comme si on avait prévu qu'elle aimait lire... Elle se leva et parcourut des yeux le nom des écrivains, elle n'en connaissait aucun... Peut-être était-ce des auteurs de ce pays ? Ou de la famille du comte... Un livre attira son attention parmi tous... Il semblait l'attirait, la pousser à le toucher. Elle ne chercha pas plus loin, elle le prit.
 
                Elle l'observa, il avait une couleur rouge foncé, fait de cuir avec un contour brodé de files d'or. Le titre était écrit avec des sortes d'améthystes, rien ne prouvait à Lucy qu'il s'agissait de faux. « J'aime une humaine. » Le titre du livre sonnait comme une confession... Lucy tourna le bouquin pour faire face à la quatrième de couverture, se livre l'intriguait... Le résumé : « Elle est belle, elle est jeune, elle est fiancé. Une femme, pas pour lui mais pourtant... Il restera là, à l'aimer, il a l'éternité pour la conquérir... Mais pas elle... Le problème de l'immortalité, il l'est, elle non. Elle est humaine, lui non. » La jeune blonde fut euphorique, elle adorait ce genre de roman à l'eau de rose mais ce qu'elle aimait le plus c'était que ce livre devait parler d'une relation impossible entre une humaine et une créature. La belle femme s'assit sur son lit et ouvrit le livre. A sa plus grande surprise, il n'y avait rien... Des pages vierges, elle les tourna et sentit une odeur étrange lui envahir les narines... Elle le referma, déçue, et elle soupira de frustration... Elle partit poser le livre sur son bureau. Elle se demandait si elle pouvait vagabonder dans le château... Levy lui avait dit que si elle voulait quoi que ce soit elle n'avait qu'à tirer sur la corde...
 
                Mais elle n'avait pas envie de la déranger... Bon tant pis après tout elle était une invitée, elle pouvait bien se permettre de visiter les environs ? Non, ça ne se faisait pas... Mais Lucy était libre de faire ce qui lui plaisait. Elle sortit donc de sa chambre sans faire le moindre bruit et referma la porte. Comme elle était arrivée pas la droite... Elle décida d'aller à gauche. La jeune blonde arpenta le couloir de fond en comble pour finir par arriver devant un escalier rond... Lucy le monta, mais elle s'arrêta vite en découvrant qu'une bougie s'était allumé toute seule... Elle ne s'attarda pas sur ça... Mais plus elle montait et plus les bougies murales s'allumaient... Comme pour l'éclairé mais les bougies étaient-elle automatique ? Peut-être qu'elle détectait la présence de quelqu'un et elles s'allumaient... Lucy savait bien que de telle chose n'avait pas encore était inventé mais elle préféra y croire sinon elle perdrait son sang-froid... Et puis peut-être que la Transylvanie était en avance sur la technologie ?
 
                La fiancée de Grey arriva en haut de l'escalier et devant une immense porte en pierre magnifiquement bien taillé. Elle pouvait discerner la forme d'un immense dragon rouge couché, surement en train de dormir et juste à côté une jeune femme aux cheveux court et blanc comme la neige, avec des ailles de fée volant proche de la bête... La fée semblait tenir une boule dans ses deux mains... Elle veillait sur la bête. La scène se déroulait en pleine nature, dans une forêt près d'une grotte. Lucy fut étonnée d'un tel tableau... Elle posa sa main sur l'immense porte et la poussa doucement... Bizarrement elle parut légère et facile à ouvrir pour Lucy... Elle pénétra à l'intérieure de la pièce. Toutes les bougies présentes s'allumèrent pour laisser apercevoir un immense tableau... Lucy fut obligée de reculer pour admirer le portrait de la jeune femme peinte sur ce tableau... une magnifique jeune femme aux cheveux banc, plutôt court et aux grands yeux bleu pleins de tendresse... Elle était habillée de façon noble dans une magnifique robe de soie rose pâle virant sur le blanc, donnant au visage de la blanche des traits encore plus doux qu'ils n'y paraissaient. Lucy s'approcha tout près du tableau pour y voir graver ses mots :
 
« A ma tendre aimée, Lisanna. Prononça calmement la jeune blonde, elle posa une main sur la peinture et releva la tête.
- Lucy... La concernée affolé se retourna, mais il n'y avait personne...
- Je deviens folle moi... Bon je ne devrais peut-être pas m'attarder ici...
- Lucy, prend soin de lui... La jeune femme aux yeux marron resta pétrifiée, cette voix d'où venait-elle ? Il n'y avait personne. Une voix de femme, si douce, Lucy se sentit apaisé.
- Qui parle ? Et de qui je dois prendre soin ?
- Je te le confis, merci Lucy... »
 
                La voix s'éteignit et les lumières aussi... La notaire prit peur, le sol commençait légèrement à trembler. Elle courut hors de la pièce, les portes se refermèrent derrière elle, elle descendit les escaliers sans remarquer que les dessins taillé dans la pierre avaient changé... Mais juste la fée... Celle-ci avait changé d'apparence, ses cheveux étaient un peu plus long mais surtout ils étaient devenus blond... Si Lucy Heartfillia avait fait plus attention en partant à ce dessin peut-être aurait-elle comprit ? Comprit que sa destinée était scellée.
 
~¤*¤~

                La jeune femme courait toujours dans les couloirs du château jusqu'à ce qu'elle heurte une personne. Lucy tomba contrairement à l'autre qui elle ne bougea pas d'un poil. La jeune blonde se releva en se confondant en excuse.
 
« Ce n'est rien, Mlle Heartfillia... Je venais justement vous cherchez pour le souper. Annonça solennellement une jeune femme aux longs cheveux couleur écarlate. Lucy resta pétrifiée devant la beauté de cette femme à l'allure si imposante.
- Est-ce que toutes les femmes de ce château sont aussi belles ? Questionna Lucy plus pour elle-même.
- Pour ma part je trouve tout aussi charmante.
- Oh... je-j'ai parlé à haute voix... ? Excusez-moi... Mais je...
- Ce n'est pas important... Hum peut-être devriez-vous enfiler quelque chose de plus confortable et de plus élégant pour le diner ? Proposa la jeune rouquine, Lucy allait refuser mais quelque chose lui dit qu'il ne valait mieux pas mettre en colère cette femme. »
 
                La blonde se laissa donc traîner dans les couloirs, elle fit attention aux tableaux ornant les murs... Des représentations de fées... Une aux longs cheveux blanc l'interpella elle ressemblait comme de gouttes d'eau à son amie Mirajane... Lucy ne s'attarda pas car elle devait suivre la jeune femme devant elle mais elle se promit de revenir regarder plus tard. Un autre tableau attira son ½il, encore une fée était représentée dessus... Une fée rousse.
 
« Madame ? C'est vous sur ce tableau ? Ne put s'empêcher de demander la notaire.
- Appelez-moi Erza et oui c'est bien moi... Toutes les femmes vivant dans ce château sont peintes sous forme de fée. L'informa-t-elle avant de la prendre par la main pour l'emmener dans une pièce. Une pièce ornée de vêtements...
-... Mais pourquoi en fée ? Erza plaça Lucy au centre de la salle et se mit à ouvrir les différents placards surement à la recherche d'une robe bien précise.
- Tout simplement car ici vous êtes dans le domaine « Fairy Tail » Il y a des siècles une femme, une comtesse du nom de Maevis Vermillon, fuyait ses poursuivants. Elle était accusée d'être une sorcière car elle était capable de guérir n'importe qui... Lors de sa fuite, elle a fini par déboucher dans la forêt qu'était ce domaine. La jeune rouquine sortie une magnifique robe blanche avec des bordures or. Ensuite la belle Maevis cru apercevoir des fées sur le lac de la forêt, mais bizarrement ces fées avaient des queux... La jeune femme resta longtemps ici, jusqu'à ce qu'elle décide de construire ce château en pleins milieu du lac... Je sais que ça peut paraitre insensé mais nous aimons croire en ces histoires ici... C'est pour ça que chaque femme vivant ici est représentée comme une fée... La jeune rouquine demanda à Lucy d'enfiler cette robe, elle le fit un peu gêner de devoir se changer devant une autre femme. Erza se mit alors à la coiffer. Une fois tout ceci fait, Lucy était prête, la jeune femme ajouta une dernière phrase avant de contempler la jeune blonde : J'ai le sentiment que... Toi aussi tu vas devenir une fée... »
                                                                                                                                                                          
~¤*¤~

                « Tronche percée !! Hurla un jeune blond assit à une immense table.
- Dragueur gai !! Lui répondit sur le même ton Gajeel, le chauffeur de Lucy.
- Répète un peu pour voir ??!!
- Je vais me gêner, espèce de petite tapette qui ne veut même pas accepter son homosexualité !!
- S'en ai trop ! Je vais te castrer !!! Hurla Sting, le concerné, il ne supportait pas qu'on le traite de gai, surtout que ce n'était pas totalement faux...  « BONG !!! »
- Comment osez-vous, vous battre alors que j'avais demandé une attitude exemplaire en raison de notre invitée !!! S'égosilla Erza en tirant le blond par ses cheveux, elle le balança sur sa chaise.
- Mais vois-tu, ma chère Erza, tu sais bien qu'il est impossible de faire tenir ses personnes en place sans qu'ils ne s'arrachent le visage... Annonça doucement une jolie bleutée, assise à côté de Gajeel.
- Ce n'est pas une raison, Lévy ! Puis où est le comte ??!! Rogue tu as une idée c'est toi qui la vue pour la dernière fois aujourd'hui !
- Inintéressant...
- C'est vrai que rien ne t'intéresse à part Sting. Le nargua l'homme aux milles piercings.
- Oui. Avoua Rogue sans aucune trace de gêne sur le visage contrairement à Sting qui recracha toute l'eau qu'il était en train de boire. Il se mit à tousser pour dissimuler ça gêne. Erza frappa Rogue.
- Tu veux le tuer ou quoi ?? Enfin bref ! Je vous présente Lucy, la notaire, qui restera avec nous pour quelques semaines... La jeune blonde qui était jusqu'à lors rester effacé se montra et leur sourit doucement et chaleureusement.
- Enchanté de vous connaitre. Rougit-elle en sentant tous les regards braqués sur elle avec étonnement, Erza la fit s'asseoir à coté d'elle.
- Lisa'... Murmura Lévy tellement bas que des êtres humains n'auraient pas pu l'entendre, seulement Lucy était la seule humaine... Tous les autres baissèrent les yeux attristés par le souvenir de leur camarade défunte. »
 
~¤*¤~
 
                Il marchait le long d'un des couloirs de son château, habillé de noir, toujours depuis plus de 4 siècles... Il n'avait pas très envie de manger mais il était obligé de se présenter au moins au repas pour faire la rencontre du notaire, on lui avait dit que c'était une femme... Cela l'avait étonné au début, des femmes qui travaillent ? Il en avait vu peu au cours de son existence... il soupira, il se demandait toujours pourquoi il avait fait venir ? Tout simplement car le fantôme de Maevis lui avait dit qu'il serait mieux pour lui et pour ses amis d'emménager dans une ville... Il avait choisi Londres... La ville qui faisait rêver sa fiancée... Au fond même après 400 ans, il était encore en deuil, Erza l'avait bien bousculé, mais ça n'avait rien changé... Il lui manquait quelque chose, il l'avait l'impression d'avoir une douleur permanente à l'intérieur de lui-même, un énorme manque...
 
                Il passa ses mains dans ses cheveux roses et ferma les yeux... Il venait de capter une odeur inconnue, douce et sucrée. Il pressa le pas. Il lui tardait de rencontrer la notaire qui ne pouvait qu'être la détentrice de ce parfum. Il déglutit, qu'est-ce que c'était que cette envie puérile ? Elle était humaine, l'idée de goûter à son sang n'aurait même pas du l'effleurer... Comment une telle envie avait-elle put resurgir après des siècles de sommeil ? Il posa sa main sur la porte qui le séparait de la salle à manger. Il se fit violence pour se calmer, bon peut être qu'elle n'était pas belle et que son physique le dégoutterait au point d'apaiser ses pulsions... Non... Il divaguait, il n'aurait pas apprécié son parfum si elle n'était pas jolie... Tant pis après tout il ne serait pas seul dans la salle et Erza l'arrêterait surement si jamais il tentait quelque chose. « Elle est vraiment belle... » Le jeune comte aux yeux verts foncés se retourna pour faire face à la propriétaire de la voix... Maevis se tenait appuyé contre le mur, les yeux clos avec un doux sourire sur le visage... Elle répéta : « Elle est vraiment très belle. » Il la regarda blasé, ça il s'en doutait, pas besoin de lui dire des centaines de fois... Franchement, par moment il ne comprenait pas son ancêtre... « Prend garde à toi, elle est terriblement belle. » Le comte souffla alors que Maevis avait disparu dans un filet de poussière d'étoile...
 
                Il poussa la porte alors que tous les regards se tournèrent vers lui, il scruta la pièce : Gajeel piochait dans l'assiette de Levy et celle-ci semblait ne pas trop apprécier. Rogue tentait de parler à Sting mais celui-ci semblait déconnecté de la réalité. Et Erza était en pleine discussion avec une jeune blonde.
 
« Ah ! Enfin, le comte Dragneel daigne montrer sa face de marshmallow ! Hurla l'homme aux visages cloutés.
- Tais-toi tu lui dois le respect espèce d'idiot !! Le réprimanda Levy en lui infligent un coup sur la tête. Toutes les autres personnes se levèrent pour l'accueillir. Lucy se leva elle aussi, elle se sentait un peu gêné... Le comte la dévisageait de haut en bas...
- Natsu ne reste pas planté devant la porte et vient dîner ! Ordonna fermement la jeune rouquine, tout le monde se rassit. Présente-toi à Lucy, elle est ton invitée ! »
 
                Le comte sentait le regard chocolaté de la demoiselle sur lui, et ça ne l'arrangeait pas. Qui avait osé l'habiller de cette robe ? De cette coiffure ? Il lança un regard noir de reproche à Erza qui lui sourit innocemment. Elle savait à quoi elle jouait. D'un seul coup on entendit la porte se refermer. Natsu était partit aussi vite qu'en un clin d'½il. La jeune rousse fit un sourire sadique, fière de ce qu'elle venait de voir.
 
~¤*¤~

                Lucy se trouvait dans sa chambre elle était en train d'écrire une lettre à son fiancé, elle lui racontait à quel point les gens de ce château étaient drôles... Ils la faisaient bien rire depuis le jour de son arrivé c'est-à-dire cinq. Elle n'avait pas revu le comte depuis le diner de l'autre soir d'ailleurs elle se demandait pourquoi il ne venait pas aux réunions qu'Erza avait fixé pour décider de quel maison ils allaient acquérir. Apparemment c'était toute la troupe qui déménageait donc ils avaient aussi leur mot à dire. 20 :00 sonnait à son horloge, elle se rendit donc dans la grande pièce, plutôt un salon, où les jeunes gens se réunissaient pour discuter de la maison à acheter ! Elle fut la première, elle prit place au même endroit que d'habitude c'est-à-dire dans un fauteuil en face d'un canapé. Lucy sortit quelque croquis de l'intérieur des maisons et les posa sur la table basse. Elle entendit la porte s'ouvrir et se refermer. Elle se retourna et resta figé.
 
                Natsu souffla, la pauvre jeune femme avait l'air paralysé... De peur ou d'étonnement ? Là était toute la question. Il s'approcha doucement d'elle et s'excusa de ne pas s'être présenté avant. A vrai dire il n'avait pas osé, il avait trop peur de la mordre ou pire de lui sauter dessus. D'ailleurs il avait enguirlandé Erza comme il fallait, celle-ci avait osé faire enfiler à Lucy une robe de son ancienne fiancée... Qui allait d'ailleurs plus à la blonde qu'à la blanche mais ça il ne le dirait jamais. Il s'assit en face d'elle. Elle lui sourit gentiment un peu plus à l'aise et lui expliqua qu'elle était les domiciles sur lesquels ses amis avaient flashé. Il faisait semblant de l'écouter. Il était trop absorber par les gestes et le parfum qu'elle dégageait pour se concentrer. Mais Natsu ne comprenait pas hier Erza lui avait ramené du sang, d'animal certes, mais du sang quand même. Pourquoi fallait-il qu'elle est une odeur aussi douce, aussi agréable et envahissante ? Lucy lui demanda où était les autres. Il lui répondit simplement qu'ils s'étaient tous enfuit en ville. Gajeel et Sting s'était encore disputés et avait cassé un vase auquel Erza tenait. Résultat, ils avaient fuient et Lévy ainsi que Rogue les avaient suivi. Evidemment quand la rouquine l'avait appris elle était directement partie à leur poursuite.
 
                Lucy rigola joyeusement, ces petites histoires s'enchaînaient depuis le début de son arrivé et cela l'amusait énormément. Natsu la regarda avec des yeux qui n'avaient plus cette lueur depuis tant d'année... Il céda. Agilement il grimpa sur la table basse et fit face à la jeune blonde. Celle-ci coupa nette son rire et rougit face à la proximité du visage du comte par rapport au sien. Elle ne pouvait pas reculer étant donné qu'elle était assise. Elle se contenta alors de s'enfoncer dans le fauteuil. Natsu la releva en lui attrapant par la main, la collant ainsi à lui. Il passa sa deuxième main dans la nuque de la blonde, lui faisant ainsi relever la tête. Le rosé sentait les battements de c½ur de la jeune femme raisonner dans ses oreilles. Elle le regardait avec surprise mais surtout avec gêne. Lucy était là, dans les bras du compte avec des joues rosies. Elle avait l'impression que leur étreinte était mal... Elle avait Grey après tout... Pourtant elle n'essayait pas de se débattre. Elle aimait bien la chaleur qu'il dégageait.
 
                Natsu plongea son regard dans le sien. Il ne savait pas ce qu'il cherchait... Est-ce qu'il voulait son sang ou son corps ? Et si comme l'avait dit Erza il voulait plus que ça ? Il posa doucement ses lèvres sur celle de la jeune blonde. Elle agrandit les yeux, elle hésita à le repousser puis ne le fit pas. Elle passa ses mains dans la chevelure rose du jeune homme tandis que celui-ci taquinait ses lèvres fines. Elle ouvrit légèrement la bouche pour laisser les langues se rejoindre. D'abord prévenant Natsu se fit ensuite plus assuré, il dévorait littéralement la bouche de la jeune femme qui poussait quelques gémissement. Le jeune comte était carrément en train de perdre pied. Lucy se détacha légèrement de lui pour reprendre son souffle. Elle laissa tomber sa tête en arrière et ferma les yeux quelques seconde pour se calmer. Il la tenait d'une main dans le dos l'empêchant de basculer et sa main droite était jointe à celle gauche de la belle blonde. « Lucy... Quel est la maison que les autres ont aimée ? » Elle le regarda étourdit et un peu vexé qu'il pense à la vente plutôt qu'à elle. Elle se colla une baffe mentale. Comment pouvait-elle avoir une telle pensée ? Elle allait bientôt se marier, non de Dieu ! Lucy se défit de l'étreinte du comte pour lui montrer la propriété qu'avait adoré les habitants de ce château. « Je l'achète ! » La blonde avait rougit il n'avait pas regardé la propriété, non il l'avait regardé elle. La notaire partie prendre sa petite pochète et en sortie un papier imprimer... Un contrat déjà préparé il n'y avait plus qu'à signer et à inscrire le nom de la propriété. Natsu remplit très vite le formulaire avant de le rendre à la demoiselle qui partit le ranger. Tout ça se fit dans un silence pesant surement dû à l'échange précédent.
 
               /!\  Il n'attendit pas longtemps avant de pousser la jeune demoiselle sur le canapé. Elle ne tarda pas à ressentir les lèvres de comte sur les siennes. Il passa ses mains sur les côtes de sa belle. Natsu cassa le baisé et planta son regard vert dans celui chocolat de sa proie. Finalement il la désirait. Et pas seulement, ça faisait tellement longtemps qu'il avait espéré sentir son c½ur rebattre ainsi. Il l'embrassa partout sur le visage puis descendit jusque dans son cou. Lucy soupirait doucement mais elle bougeait frottant son bassin contre celui du rosé. Il sentait ses sens se réveiller et il adorait ça. Pour la première fois de sa vie il remercia mentalement Erza d'avoir habillé la belle blonde d'une robe aussi simple à de faire. Aujourd'hui, les jeunes femmes avaient des tenues tellement compliqué... Il remonta la robe de Lucy jusqu'à sentir la dentelle de sa culotte. Elle frissonna, Natsu avait les doigts brulant. Elle s'accrocha au vêtement du jeune homme en le sentant remonter son vêtement de plus en plus haut.
 
                Les bougies offraient une ambiance chaude et romantique au moment partagée entre les deux amants. Il l'admirait de haut en bas en la caressant. Lucy était maintenant en sous vêtement quand à Natsu il s'était débarrassé de son haut. Elle était toujours en dessous de lui. Elle avait l'air ni réticente, ni consentante. Comme si dans les deux cas elle accepterait la tournure, en effet elle était tiraillée par l'envie mais en même temps par ces principes... Un de ses clients s'apprêtait à lui faire l'amour quand même, puis elle était censée se marier avec Grey dans les prochains mois... Mais au fond d'elle quelque chose lui disait qu'elle pouvait le faire et que ce n'était pas son fiancé qui allait changer quoi que ce soit.
 
                Natsu commença par détacher les files du corset, ça aussi il détestait. Pourquoi est-ce que les femmes d'aujourd'hui tenaient absolument à être minces en mettant ce genre de truc qui les déformait ? Lucy l'aida, comme lui, elle en avait marre de ses sous-vêtements qui la compressaient. Très vite il tomba au sol, laissant pour nu les seins de la blonde. Elle ne cachait pas sa gêne, Natsu en conclu donc qu'elle devait déjà avoir de l'expérience. Ça ne l'énerva pas plus que ça... Apres tout il allait éviter la case consolation... tant mieux. Le rosé s'attaqua à sa poitrine, commençant à en lécher un puis par mordiller un premier téton ressorti. Lucy gémit en passant une de ses mains dans la chevelure de couleur inhabituelle de son amant et l'autre dans son dos. Le comte caressait de long en large le corps de la jeune femme, passant de ses cuisses jusqu'à ses reins. Natsu s'attaqua alors à l'autre bourgeon rose tandis qu'il faisait glisser son pantalon à l'aide la blonde. Ils se débarrassèrent très vite de leurs derniers vêtements.
 
                Lucy sentit son bassin s'alarmer quand les doigts du jeune homme descendirent jusqu'à son intimité. Elle s'accrocha à ses épaules et poussa un petit cri en sentant un doigt la pénétrer puis un deuxième. Natsu commença un mouvement de vas et vient après avoir rajouté un troisième doigt. Elle commençait à perdre pied, entre son plaisir qui embuait son cerveau et la chaleur qui se propageait en son intérieure, elle ne savait plus où donner de la tête. Il s'amusa à ralentir le rythme de ses doigts puis à l'accélérer, la faisant grogner puis gémir. Dans le même temps, il étant satisfait par les cris de sa proie, se permit de lui laisser quelques marques de son passage, dans son cou jusqu'à la naissance de sa poitrine. Plus Natsu allait vite et plus Lucy mouillait. Sans qu'elle n'ait le temps de réagir, il retira ses doigts, lui arrachant un gémissement de mécontentement. Pourtant elle se calma en sentant le sexe durcit de son amant contre le sien. Il la pénétra d'un coup et commença directement. Elle planta ses ongles dans ses épaules en se mordant la lèvre inférieure à sang. Il capta l'odeur et se mit à lui sucer le léger filet rouge avec avidité. Il ne pouvait plus attendre, ses mouvements de reins se firent plus précis et rapides. Si bien que Lucy eut du mal à se synchroniser mais au bout de quelque minutes ses hanches bougèrent au même rythme.
 
               Lucy hurlait maintenant son plaisir alors que Natsu laissait s'échapper des soupirs rauque. Elle n'entendait rien, elle était totalement enivrée. Elle aimait ça, à un point où Grey n'avait plus d'importance. Elle essaya d'attraper le visage du compte avec ses mains mais elle ne put pas, un nouvelle orgasme venait de la frapper. Il sourit mesquinement il venait de lui trouver un point sensible. Et il comptait bien l'exploiter à son maximum, il voulait qu'elle hurle à en perdre la voix, lui laisser ce souvenir gravé dans la mémoire, que jamais personne ne lui procure autant de plaisir. Il la souleva d'une main dans son dos avant de se retirer d'elle en la lâchant. Elle tomba dos sur le canapé avant qu'il ne la pénètre plus violemment qu'il en buta contre son col de l'utérus. Lucy balança sa tête en arrière tout en empoignant les cheveux de son amant. Il continua ses coups de reins de façon non régulière, laissant la jeune femme toujours plus perdu à chaque coup.
 
                Il la retourna. Les yeux chocolatés s'agrandirent, elle n'avait pas l'habitude d'être au-dessus... Il le comprit bien vite et ricana, il plaça ses mains sur ses fesses et l'incita à démarrer. Elle cerna rapidement le mouvement à faire mais elle allait beaucoup plus lentement. Natsu ouvrit ses yeux verts pour découvrir le visage concentré de son amante. Elle avait du mal à trouver un bon rythme, il décida de l'aider un peu. Il garda une des mains sur les fesses de sa belle puis fit glisser l'autre dans son dos, de cette façon il permit à la jeune femme d'accentuer ses mouvements et de leur donner une meilleure rapidité. Il le sentit au niveau des réactions de la blonde, celle-ci se tendait penchant sa tête toujours plus en arrière.  Au bout d'un moment Lucy du se soutenir à l'aide de ses mains pour ne pas s'étaler sur le torse brillant de transpiration de Natsu. Mais elle avait les mains moites et ses jambes commençaient à trembler. Ses cris se faisaient beaucoup plus percent, leur ébat devenait de plus en plus puissant à chaque orgasmes. La jeune blonde n'avait jamais autant été déconnectée de la réalité que maintenant.
 
                Natsu la remit en position d'infériorité, il sentait les parois de la demoiselle devenir encore plus étroits à chaque coup de reins. Il en perdait la tête. Elle l'hypnotisait, ses lèvres enflées par la torture qu'il leur avait imposé, ses cheveux blonds lui collant au visage, son souffle haletant et par-dessus tous ses yeux chocolats confondu dans un océan de plaisir. Malheureusement dans un dernier orgasme que Lucy atteignit sa limite. Elle hurla une dernière fois en sentant le liquide chaud se rependre dans tout son vagin. Il s'écroula sur elle sans pour autant lui faire mal. Elle prit sa tête entre ses mains le plaquant contre sa poitrine. Il se retirait pour se glisser sur le côté lui arrachant un dernier soupir de satisfaction. /!\
 
                Il passa ses mains autour de sa taille lui embrassant la mâchoire. La notaire mit un temps fou à retrouver un souffle normal, elle s'endormit dans les secondes qui suivirent. Le rosé quant à lui resta quelque minute immobile, sa tête posée sur la poitrine de son amante. Il ne voulait pas qu'elle parte, plus maintenant... Tant pis si elle avait des amies, ou autres choses il allait la garder. Il releva la tête posant doucement ses lèvres sur les siennes pour un baisé chaste pendant que ses mains caressaient le ventre et les hanches de sa notaire. Il se résigna à délaisser le corps parfait de la jeune femme. Il se releva et chercha rapidement ses affaires, une fois habillé, il ramassa la robe de son amante. Il la renifla, il adorait son odeur. Il l'habilla à la va vite et la pris dans ses bras... Le canapé du salon n'était pas vraiment le meilleur endroit pour dormir. Il grimpa les étages avant d'arriver dans sa chambre à lui... Il voulait au moins la garder un peu avec lui, pour la nuit... 

~¤*¤~

                Lucy ouvrit doucement les yeux, ses paupières étaient encore un peu lourde de fatigue. Elle ne fut pas surprise de se trouver dans les bras du comte. Par contre, elle ne reconnaissait pas la chambre. Une chambre au couleur noir et rouge, les murs étaient rouge foncé et les meubles d'un noir profond. Il y avait une petite fenêtre cachée par des rideaux noirs épais. Elle laissa glisser son regard sur le visage de son amant. Elle le trouvait très diffèrent de Grey... En parlant de lui, Lucy se demandait comment elle avait pu tomber amoureuse de lui... Et surtout comment elle allait faire pour lui expliquer qu'elle ne voulait plus se marier avec lui. Non décidément, elle ne pouvait pas faire ça... La jeune blonde ne savait même pas si Natsu la garderait avec elle. A vrai dire, elle était perdue... Elle ne savait pas si le mieux était de rentrer chez elle et de retrouver Grey ou alors de rester ici avec cette bande de fou...
 
En plus elle ne savait absolument pas ce que pouvait bien ressentir le rosé qui dormait le nez plongeait dans ses cheveux. Et elle non plus ne savait pas vraiment où elle en était... Elle sentit les lèvres de Natsu se poser dans son cou, ça l'ébranla. Il était réveillé. Lucy avait besoin d'un peu de lumière, elle se leva. Elle s'étonna d'être habiller mais ne chercha pas plus loin. Natsu la retint par la main et la remmena contre lui :
 
« Où vas-tu ? Lucy rougit alors qu'il passait ses mains autour de ses hanches.
- Bah... Je voulais ouvrir la fenêtre...
- Ne le fait pas... Murmura doucement Natsu en posant sa tête sur l'épaule de la demoiselle. Je suis allergique au soleil, j'ai une maladie de peau...
- Oh... Mais ça veut dire que tu ne peux pas... Sortir le jour ? Désolé je ne savais pas...
- On s'en fou... Reste avec moi. Lui chuchota-t-il à l'oreille. J'ai un cadeau pour toi aussi... Reste là. »
 
                Lucy le vit se lever. Elle essaya, sans y arriver de faire reprendre à son c½ur des battements réguliers. Elle ne le quitta pas des yeux, il alluma les bougies donnant à la pièce une ambiance douce et chaleureuse. Il s'abaissa pour ouvrir le dernier tiroir d'une commode : « Luce, viens voir ! » Luce ? La jeune notaire ne dit rien. Elle ferma les yeux sentant ses joues rosirent. Il lui avait donné un surnom. La blonde se maudit de réagir à ce genre de petit détaille. Mais elle lui obéit, elle se leva et avança doucement jusqu'à lui. Elle se pencha en prenant appui d'une main sur son épaule pour voir qu'il tenait un long écrin noir et rouge avec des ornements anciens tailler dans le bois. Il l'ouvrit pour laisser apparaître un magnifique collier, à la chaîne argenté avec une pierre précieuse rouge en médaillon... Lucy s'attarda sur le rubis... Elle avait l'impression de voir quelque chose de profond dans ce rouge intense.
 
                Natsu se releva, elle fut déstabilisée et manqua de tomber, mais il la rattrapa faisant tomber l'écrin mais il avait gardé le bijou dans sa main libre. Lucy reprit l'équilibre mais ne se détacha pourtant pas de l'étreinte de son amant. Elle ne le voulait pas, décidément s'il lui demandait de rester avec elle le ferait sans même réfléchir... Tant pis pour Grey... Apres tout il était jeune et beau, il ne mettrait pas de temps à trouver une autre fiancée... Lucy ne lui appartenait plus. Le rosé passa le collier autour du cou de sa belle blonde. Celle-ci fit de grands yeux en sentant la chaîne fraîche. Il le lui offrait ? Mais il était dingue, ça devait coûter le monde ce bijou...
 
« Luce... Je t'offre ma vie dans ce collier... Annonça doucement le jeune compte, il se déplaça pour s'asseoir sur lit. Lucy le suivit et s'assit sur ses jambes. Tu sais Lucy, je sais que c'est un peu dingue mais dans ce collier il y a la source de mon énergie vitale...
- Mais c'est impossible...
- Tu n'es pas obligé de me croire mais garde-le... Si jamais tu viens à me détester... Brise le collier.
- P-pourquoi je devrais te détesté ? Demanda doucement la belle blonde en posant ses mains sur le visage du jeune homme.
-... Reste avec moi... Natsu s'allongea totalement sur son lit entraînant Lucy avec lui. Elle posa ses lèvres sur les siennes, pourquoi partirait-elle ?

~¤*¤~

« Erza, je m'inquiète... Avoua doucement une jeune femme aux cheveux bleus.
- Je sais mais on ne peut rien y faire...
- Mais c'est grave ! C'est une humaine ! S'indigna Levy en se levant de sa chaise.
- Tu l'étais toi aussi ! Contesta la jeune rouquine en lui lançant un regard glacé, elle n'aimait qu'on lui tienne tête.
- Oui mais moi j'ai accepté de devenir vampire... Et j'étais transformé avant le premier rapport ! Tu imagines si elle tombe enceinte ? Les conséquences ? On a déjà vu ce qu'à donner la liaison vampire/humain... Ça à donner Lisanna... La tension se fit d'un coup plus lourde dans l'air, on ne parlait jamais de la défunte pour éviter de ré-ouvrir des plaies inutilement mais là Levy n'avait pas eu d'autre choix.
- Justement... On ne peut pas laisser Natsu dans le deuil éternellement... Lucy est parfaite, elle est gentille, calme et douce. Elle lui convient parfaitement. Rétorqua Erza toujours buté dans sa position.
- Mais elle est humaine !
- Elle deviendra une des nôtres... J'en suis certaine.
- Je continue à dire que c'est une mauvaise idée, Lucy a surement une vie... Un mari... Peut-être même qu'elle a un enfant déjà ! Puis Natsu ne sait pas se contrôler... S'il tente de lui cacher éternellement, non seulement elle va finir par s'en rendre compte mais en plus il risque de lui faire du mal. Réfléchit la jeune bleutée.
- Il ne la touchera pas, fait lui confiance ! Ordonna la rouquine qui commençait sérieusement à en avoir marre.
- Mais tu parles du plus puissant des vampires !!! Hurla Levy en tapant les poings la table. Erza se leva l'ignorant complètement et sortit par la porte menant au salon. Non de non... Murmura-t-elle pour elle-même.
- V-vous... »
 
                La jeune bleutée tourna sa tête vers la droite et découvrit Lucy sur le pas de la porte menant sur le couloir. Lévy la regarda avec horreur. Elle avait tout entendu ? Elle voulut s'approcher d'elle mais la peur de la blonde se fit sentir. Celle-ci referma la porte avant de courir vers sa chambre. La jeune bleutée s'affola, elle avait fait une énorme bêtise. Il fallait qu'elle prévienne Natsu et les autres. Elle partit rapidement à la recherche de ses compères.
 
 ~¤*¤~

                Lucy se hâtait de ranger toute ses affaires dans ses valises. Les larmes dévalaient ses joues, elle ne savait pas si c'était le faite d'avoir été berné ou si c'était car elle était morte de peur. Comment avait-on pu lui mentir comme ça ? Comment Natsu avait pu lui cacher ça ? Elle ne prit pas la peine de plier ses vêtements, elle les jetait n'importe comment, elle glissa l'enveloppe du contrat dans son sac. Elle referma ses valises et sortit de sa chambre avec. Elle s'empressa de descendre les escaliers. Elle croisa Erza dans les couloirs mais elle ne lui adressa pas un regard. La jeune rouquine se retourna sur son passage, elle était vraiment triste... Elle non plus ne voulait pas qu'elle parte...
 
                La blonde arriva au hall d'entrée, les portes s'ouvrirent toutes seules. Elle s'apprêta à sortir quand on la retient par la main. Elle se tourna horrifier vers le jeune comte. Elle ne se sentait plus du tout en sécurité. Natsu sentit son c½ur se briser. Voilà de quoi il ne voulait rencontrer personne... Voilà pourquoi il se coupait du monde depuis des siècles...
 
« L-lâchez-moi... Je...
- Lucy... Je t'en prie. Ne part pas. Il faut que tu restes... La supplia-t-il en l'attirant contre lui. Lucy laissa tomber ses valises et ne fut plus maîtresse de ses mains. La claque était partie toute seule.
- Je... Vous n'aviez pas le droit... J-je serais... Ça se serait passé autrement si j'avais su ça dès le départ... Je ne serais même pas venue... Laissez-moi partir... Je ne veux plus jamais vous revoir.
- Non... Lucy, ne pars pas, ne me laisse pas de nouveau seul... Je t'aime... La jeune notaire lui en colla une autre avant de s'enfuir dans la nuit sombre du soir... »
 
                Natsu s'écroula, il se détestait... Il était incapable de garder près de lui gens auquel il s'attachait. Il avait envie de hurler sa peine. Elle lui manquait déjà, il fallait qu'elle revienne. Erza s'approcha doucement de lui et s'agenouilla à ses côtés. Elle prit sa tête dans ses bras et le sera contre lui. Mais malgré la douceur de son amie, Natsu ne se calma pas :

« Ramène-la...
- Natsu, calme-toi...
- Ramène-la !!!
- Ne t'inquiète pas tu la retrouveras, on va bientôt par-
- RAMÈNE-LA !!!!!! »
 
                Elle le regarda avec horreur, ces yeux avaient viré au rouge, ce n'était pas bon du tout. Mais elle ne paniqua pas pour autant. Erza était une femme calme et elle avait toujours eut le contrôle sur tout. Il fallait le soulager sinon il allait faire un carnage cette nuit... La jeune rouquine se mordit le pouce jusqu'à sang, Natsu réagit en sentant l'odeur. Il lui attrapa violement la main et se mit à lui sucer le sang qui coulait de son doigt. La jeune femme retira son pouce dès qu'elle aperçut la couleur verte des yeux de son ami. Le jeune rosé s'endormit dans les bras de la jeune rouquine sous le regard désoler des autres qui étaient tous apparu lorsqu'il l'avait entendu hurler. Tous sauf Gajeel, celui-ci surveillait en ce moment même la blonde pour qu'il ne lui arrive rien dans la forêt et qu'elle rejoigne la ville sans encombre.
 
~¤*¤~

                Grey s'admirait dans le miroir pour la troisième fois de la journée... Il respirait la joie depuis quelques semaines... Il faut dire que maintenant il avait rencontré la femme de sa vie, il en était sur... D'ailleurs il avait rompu ses fiançailles d'avec Lucy... Il cherchait toujours un moyen de lui annoncer sans trop la blessée... Elle allait bientôt arriver en plus, elle lui avait envoyé un télégramme pour lui dire. Il souffla, il l'avait trompé aussi... La vie était injuste par fois... La pauvre Lucy allait être abattue... mais il valait mieux ne pas lui cacher la vérité...
 
                Il entendit la porte claquer, la voilà... il sortit de la salle de bain. Il fut très étonné de la voir appuyer contre la porte la tête poser contre celle-ci... Elle semblait à la fois soulager et anxieuse. Il la détailla quelque minute et au moment où il s'apprêtait à engager la conversation, elle le devança :
 
« Je t'ai trompé. Grey agrandit ses yeux sombres, il cligna des yeux quelques minutes. Le ton qu'elle avait employé le laissa sans voix, il n'y avait même pas l'ombre d'un regret dans sa voix.
- Moi aussi. Lucy le regarda à son tour. Ils se dévisagèrent un petit moment puis ils partirent dans un énorme fou rire.
- Si l'on commence comme ça on ne va pas aller loin, non ? Rigola la jeune blonde.
- Je suis d'accord ! Il est beau au moins ? Je ne supporterais pas d'avoir était fait cocu par un moche. Le rire de Lucy se cassa, repenser à lui, lui faisait mal au c½ur.
- Tu sais... Tu peux garder la maison... Apres tout tu l'as acheté et puis je comptais aller chez Mirajane... N'oublie pas de m'inviter à ton mariage ! Ce fut les dernières paroles que Lucy et Grey s'échangeaient avant de longs mois... Le jeune ébène regarda la porte se refermer. Une femme aux cheveux couleurs océans sortit de la chambre. Elle était joliment vêtue de bleu en harmonie avec la couleur de ses yeux...
- Jubia trouve que vous étiez un couple bizarre...
- Je ne te le fais pas dire, ma chérie. »
 

                Une jeune femme aux longs cheveux blancs regardait son amie assise sur le fauteuil en face d'elle. Cela faisait maintenant une semaine que Lucy avait emménagée chez elle... Elle venait tout juste de tout lui raconter tout dans les moindres détails... De sa rupture avec Grey jusqu'à sa liaison avec le comte Dragneel... Mirajane la regarda avec des étoiles dans les yeux quand Lucy lui montra le collier que Natsu lui avait offert... Elle l'avait gardé... Apres tout elle ne savait pas si c'était vrai. Peut-être avait-elle véritablement sa vie entre les mains...
 
« Tu sais Lucy... Je te trouve idiote d'être revenue...
- M-mais ce sont des vampires !!! S'écria Lucy en plaçant sa main devant sa bouche.
- Je les connais, ils ne sont pas méchants... Moi aussi je suis dès leur... Avoua Mira en plantant son regard bleu dans celui chocolat de son amie.
- T-tu es... u-un vampire ???
- Non pas vraiment mais ma s½ur en était une... Lisanna Strauss était un vampire... Annonça la jeune femme en baissant la tête, Lucy se tue et écouta attentivement les paroles de sa meilleure amie, la jeune blonde comprit alors qui était la jeune femme sur l'immense tableau qu'elle avait vu. Quand je suis née, c'est-à-dire il y a plus de 500 ans. Mon père qui était un vampire fut soulagé de voir que j'étais humaine... Aucun vampire n'avait jamais tenté d'enfanté une humaine... Ma mère était la première... Je grandis puis j'eus un frère qui lui devient, pour je ne sais quel raison un monstre mi-homme mi-bête... Il fut tué par les autres humains... Puis J'eus une petite s½ur... Mon père le vit tout de suite... C'était un vampire, d'ailleurs sa naissance à couter la vie à ma mère... Mon père c'est suicidé après la mort de son fils...
- J-je suis désolée... Mira l'ignora et continua son récit.
- Je me suis donc occupée de ma s½ur jusqu'à ce qu'elle se mette à réclamer du sang... Je ne savais pas quoi faire alors... Je tuais des chats et lui donnait le sang. Un jour lors de ses 20 ans on a fait une rencontre... On a rencontré un autre vampire... Lisanna en est tombée folle amoureuse, je crois que lui aussi... A partir de ce moment-là je l'ai confié à ce vampire... Elle était heureuse quand je passais la voir... La jeune femme fit une pause dans son récit et se mit à sangloter... S-seulement moi je me suis mariée et j'ai eu un ou deux enfants... Je-je ne me souviens plus... puis mes enfants devenaient grand et... Moi je ne vieillissais pas... Je restais jeune... Alors je me suis enfuie quand mes enfants ont atteint l'âge de se débrouiller... Je suis retournée voir ma s½ur pour essayer de comprendre pourquoi j'étais encore jeune à 50 ans. Mais quand je suis arrivée là-bas on m'a annoncée que ma s½ur était morte !!!! Morte de façon naturelle !! A l'époque les gens mourraient jeunes... Une femme aux cheveux couleurs feu m'avait alors annoncé sa théorie : « Une humaine immortelle et un vampire mortelle. » J-je déteste ma vie...
- Ne dit pas ça Mira... Lucy qui avait aussi les larmes tombant de ses yeux se leva et la pris dans ses bras. Ce n'est pas ta faute... Mais qui est le gamin dans la chambre car si ce que tu me dis est vrai... Tu ne peux pas avoir de fils...
- C'est... Enfin je... C'est mon descendant direct... Apres la mort de ma s½ur je me suis mise à surveiller mes enfants et petits-enfants... Sa mère est morte à l'accouchement et il n'a pas de père alors je m'en occupe... Et pour faciliter les choses, comme il me ressemble je le fais passer pour mon fils...
- Mira, tu sais, moi je ne te laisserais jamais tomber... Lui promit Lucy en la berçant dans ses bras...
- Merci... Au faite, j'ai reçu une lettre de leur part... Les vampires sont arrivés à Londres, ils m'invitent moi et la personne de mon choix à leur bal de samedi ! Informa la jeune blanche avec un sourire mesquin.
- N-nan pas question !!! Tu ne mis emmènera pas !!
- Oh que si !!
- Non !!
- Si !!! Les deux jeune filles continuèrent ainsi jusque tard dans la nuit pour que finalement Lucy cède... Elle maudit cette satanée femme, elle et sa manie à vouloir se mêler de sa vie... »
 

~¤*¤~
 

                Lucy regardait avec horreur le collier à terre... Cela faisait une bonne heure qu'elle était pétrifiée devant les ruines du bijou... Ses larmes roulaient d'elle-même sur ses joues... Comment ça avait pu arriver ? Comment Romeo, le descendant de Mirajane avait-il pu trouver sa boite à bijou ? Pourquoi est-ce qu'il avait joué avec celui-là ? La chaine était cassée en deux et depuis une heure Lucy avait pu voir la couleur si rouge de la pierre précieuse s'assombrir... Elle avait peur mais elle ne pouvait pas bouger, elle aimerait pourtant. Lucy entendit la porte la claquer, Mirajane était rentré.
 
                La jeune blanche étonner du calme dans la maison, entra dans le salon où elle trouva Roméo assit par terre la tête dans ses jambes. Elle s'abaissa à son niveau pour s'informer du problème, le petit garçon releva la tête et lui dit qu'il avait fait une grosse bêtise. Il avait cassé un collier... Mirajane ne trouver pas ça si grave... De toute façon ses bijoux à elle était en toque. Elle réfléchit deux minutes avant de s'élancer dans la chambre de Lucy. Et si c'était le collier que Natsu avait confié à Lucy ? Bingo, Elle avait vu juste... « Oh mon Dieu... Lucy ! »
 
                Ca y était la jeune blonde avait eu son déclic, elle pouvait utiliser ses jambes. Elle attrapa le bijou et couru hors de la chambre sans faire attention à Mirajane. Elle se jeta de la maison en courant. Elle ne prit pas le temps de mettre ses chaussures... L'état de ses pieds était loin de la préoccuper. La jeune femme se traitait de tous les noms. Comment n'avait-elle pas pu le réaliser avant ? Elle se maudissait. Lucy s'arrêta au croisement de plusieurs rues. Elle prit à gauche, après tout elle savait exactement où elle allait. Elle connaissait toute les maisons qu'elle devait vendre. Leur emplacement dans la ville jusqu'à leur date de création. Elle savait donc où avait emménagé Natsu et ses amis. Elle devait s'y rendre, elle devait savoir dans quel état devait se trouver son amant.
 
                Apres une bonne dizaine de minutes de course, Lucy finit par arriver devant une immense propriété. Elle pénétra dans le jardin et tambourina à la porte, en suppliant qu'on lui ouvre. Erza apparue à la porte, celle-ci parut soulager en la voyant. Elle la laissa entrer et la prit par la main pour traverser à vive allure toute la maison. La jeune rouquine la laissa sur le pas d'une porte, Lucy se doutait bien qu'il devait s'agir de la chambre de Natsu. La jeune blonde ouvrit la porte doucement, le c½ur battant. Elle n'osa pas se retourner par peur de voir Natsu. « Lu... cy. » Elle se retourna enfin.
 
                Elle accourut auprès de lui, elle se maudissait d'avoir laissé son collier dans sa boite à bijoux. Elle grimpa sur le lit et prit place au côté de son amant. Elle lui caressa le visage de ses deux mains. Natsu avait la peau pâle et la respiration lourde, pourtant il décerna quand même son visage. Il sourit heureux de la voir mais malheureux qu'elle l'ait condamné. La jeune femme lui baisa les joues. Elle posa doucement ses lèvres sur les siennes. Il n'y répondit pas, il n'en avait pas la volonté.
 
« Natsu, je suis idiote ! Pardonne-moi, Je ne voulais pas... La notaire aux cheveux d'or laissant une nouvelle fois les larmes rouler sur ses joues. Je n'aurais pas dû partir... Mais j'ai eu peur, et je regrette maintenant.
- Lucy... Pourquoi... Avoir brisé le collier ? Murmura le jeune rosé en fermant les yeux.
- Ce n'est pas moi, je ne voulais pas ! Tu dois rester en vie Natsu !! Je t'en prie. Sanglota-t-elle en agrippant le vêtement de son amant.
- La vie est cruelle. Je voulais te garder, tu t'es enfuie. Tu ne veux pas que je parte, me voilà condamné. Ironisa-t-il maudissant le destin de sa vie.
- Ne dit pas ça... Il y a toujours un moment d'arranger les choses... T-tu dois savoir comment on fait... Pour réparer ça...
- Je ne te le dirais pas... T'as vie basculerait de long en large. Lui répondit froidement l'homme aux cheveux roses.
- Mais je m'en fiche de ma vie !! Préserve la tienne... Je t'aime... Avoua la jeune femme en l'embrassant encore, elle laissa glisser ses doigts dans sa chevelure puis dans son cou. C'est là qu'elle comprit. Mord-moi !!
- N-non ! Refusa Natsu catégoriquement.
- Mais Mira m'a dit que c'était la source de votre force vitale... Mord-moi... Je deviendrai une des vôtre comme ça... Tu vivras... Avec moi... Pour toujours ! »
 
                Lucy dégagea son cou, l'ouvrant ainsi aux canines du comte. Il pesa le pour et le contre, mais fut vite poussé à accepter prit par la douleur que lui procurait sa gorge sèche. La jeune blonde lâcha un petit cri de douleur, elle passa sa main dans la chevelure rose de Natsu pour l'inciter à continuer. Au bout de quelques minutes, il jugea avoir pris assez de sang pour se requinquer et ressortit ses crocs de la chaire de la jeune demoiselle. Celle-ci s'effondra sur lui, ses forces diminuaient à vitesse grand V. Il la rassura en lui expliquant que son énergie allait être remplacée par une autre... Le mieux qu'elle avait à faire maintenant c'était de dormir. Il lui promit de veiller sur son sommeil, il l'embrassa tendrement tout en lui caressant les côtes. Lucy se laissa aller à la fatigue dans les bras de son amour. Il ne tarda pas à la suivre. Réunit pour l'éternité.
 
                Dans la bibliothèque d'un château en Transylvanie une jeune femme aux cheveux blond et aux grands yeux verts termina d'écrire les derniers lignes du livre que Lucy avait contemplé. Il était terminé. Maevis adorait faire ça... Ecrire les romances que vivaient ses enfants... Elle partit ranger le bouquin parmi tous les autres, tous étant des histoires d'amours vécu se finissant bien ou mal.
 

 **BONUS **
 

« Mira, tu es diabolique.
- Mais non j'ai juste réunit deux âmes s½urs ! Avoua la blanche assise autour d'une table ronde avec Roméo sur ses genoux et ses compagnons vampires attablé eux aussi.
- Excuse-moi mais de là à payer le patron de Lucy pour qu'il l'envoi sur ce contrat, puis lui voler le collier pour le remplacer par un faux et le faire casser par Roméo pour que Lucy se jette dans les bras de Natsu, que tu avais empoisonné au passage, pour qu'il perde ses forces... Moi j'appelle ça de la sournoiserie. Conclu une jeune femme aux cheveux bleus.
- Ah mais Levy, c'est l'amour !! Et puis c'était pour leur bien... Sinon ils allaient se perdre... Ils me sont redevables ! Se défendit la jeune blanche encerclé par les reproches.
- Qu'as-tu donné à Natsu ? Il avait l'air tellement faible... Interrogea Rogue, il allait peut-être s'en servir pour calmer Sting les jours où celui-ci était surexcité.
- Bah je ne sais pas... Maevis m'a donné une potion et demander de glisser 4 gouttes dans le verre de Natsu... C'est une potion affaiblissante... Qui se guérit avec l'ingurgitation de sang. Réfléchit Mirajane un doigt sur son menton.
- Même Maevis était dans le coup ?? S'offusqua Erza indigné.
- Comme si toi tu ne l'étais pas ! Qui est-ce qui la habillé des vêtements préférés de Lisanna ? Rétorqua Sting en la défiant du regard fier d'avoir remis la grande Erza à sa place. »
 
En conclusion nous avons deux amants retrouvés, un Grey qui prépare son mariage, une Lévy blasé, un Sting encastré dans le mur, un Rogue indifférent, un Gajeel trop occupé à bouffer, une Erza qui masse son poing prêt à le réutiliser, une Mirajane qui jubile à l'idée d'imaginer les enfants des deux amants, et un Roméo qui ne comprend rien.

 
Ton Amour Est Sanglant. One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
 
Ton Amour Est Sanglant. One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
Note de l'auteur :
Et voilà !!!! Alors verdict ? Vous avez aimé j'espère ? J'ai passé tellement de temps dessus .__.
Vu de comment j'ai travaillé dessus de simple "J'adoore !!" en commentaire ne me satisferons pas...
Pensez un peu moi T^T !!
Alors j'espère que les fans de Nalu et de guimauve se sont régalés ?
Je sais, je sais moi non plus je n'aime pas la fin >.>
Mais bon ._. Eh oui Mira est partout à n'importe quelle époque du Monde pour caser Natsu et Lucy xD
 
 

Tags : One-shot - NaLu

La Chaleureuse Petite LuLu. One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy 09/08/2013

Blabla de l'auteur :
|
Voici un OS pour le concours de Ai-sama, ça y est je l'ai corrigé ! Vous pouvez le lire messieurs/dames du jury ! 
J'espère vraiment qu'il va plaire ! 
Une chose Lucy est OOC et l'OS est très long 8000 mots environ ~
|
|
La Chaleureuse Petite LuLu. One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
|
La Chaleureuse Petite LuLu. One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
 |
Son c½ur battait à deux mille à l'heure. Doucement, ses yeux se fermèrent, et c'est une explosion de sensations qui s'éparpilla dans son intérieur. Sa lèvre inférieure trembla alors qu'elle se perdait dans la chaleur de ses bras. Que pouvait-elle faire d'autre ? Rien. Ses cheveux blonds se balancèrent alors qu'elle soupirait de bien-être. Il la regarda sans vraiment comprendre ses réactions, il avait à peine passé sa main en une caresse dans sa nuque.
|
|
Dans la pénombre, elle ne discernait rien. Il lui embrassa tendrement la joue tout en l'emprisonnant un peu plus contre lui et le mur. Elle n'avait pas peur de lui, ni de la suite. Son corps réagissait rien qu'à ses doigts brûlants. Son esprit était simplement en connexion avec son c½ur. En un accord commun, la joie s'empara de son être. Elle se sentait si fragile dans ses bras... Il prenait soin d'elle à tel point que la jeune fille se mit à croire à l'homme parfait.
|
|
Il glissa son regard vers ses lèvres. La blonde s'accrocha à sa chemise, toujours les yeux fermés. Elle refusait tout simplement de mettre un visage sur l'homme qui lui prodiguait ces sensations. Elle sentait un air frais passer dans ses cheveux. Elle rouvrit finalement ses yeux chocolat, son regard se posa sur la silhouette d'un jeune homme aux cheveux roses, à quatre pattes, les mains dans un buisson.
|
|
Alors elle avait rêvé, où plutôt imaginé tout ça ? Elle ne soupira pas, mais baissa ses yeux sans émotion sur son bloc de dessin. Elle s'était donc assoupie, ici, sur le banc du parc... Huit coups résonnèrent dans la ville de Magnolia. Lucy leva la tête vers la cathédrale à quelques pas de la zone de verdure. Le jeune homme releva lui aussi la tête. La blonde posa à nouveau ses yeux sur lui.
|
|
Il remarqua le regard de la jeune demoiselle mais ne s'en soucia pas, trop occupé à fouiller entre les buissons. Il cherchait son chat. Voyant qu'il ne devait pas se trouver dans cette partie du parc, il se releva et étira ses bras engourdis. Le jeune homme tourna sa tête vers le banc. Rien, la jeune blonde avait disparu. Il fit une petite moue déçue, puis il sentit un frottement contre sa jambe. Il y vit un petit chat au pelage étrangement bleu. Tout sourire, le rosé le prit dans ses bras.
|
|
Il fila jusque chez lui, il ne voulait pas plus inquiéter sa mère et sa s½ur. Une dizaine de petites minutes s'écoulèrent et le jeune homme franchit le pas de l'entrée de son immeuble. Un immeuble en piteux état, d'ailleurs... Il y avait toutes sortes de graffitis sur les murs qui avaient viré à un blanc plus très pur avec le temps. Bon, il n'habitait pas dans un quartier riche, c'est vrai, mais pas dans un très pauvre non plus. Il dut prendre les escaliers pour accéder à son appartement au deuxième étage puisque l'ascenseur était en panne depuis des lustres et que personne ne voulait verser d'argent pour le réparer. En arrivant devant son palier, il se questionna sur ses clés. Les avait-il prises ?
|
|
Il n'essaya pas de chercher et appuya sur la poignée, et à son plus grand bonheur, la porte était ouverte. A peine fut-il à l'intérieur de chez lui qu'une petite fille aux cheveux bleus vint l'accueillir.
 |
|
« Natsu ! Je t'attendais ! Pourquoi t'as mis autant de temps ?
- J'ai dû chercher Happy dans tout le parc, il ne faut pas que tu t'inquiètes autant Wendy. Soupira-t-il en laissant son chat vagabonder dans leur appartement.
- Ah ! Natsu, puisque tu es là, je vais rentrer chez moi ! Sourit chaleureusement une magnifique jeune femme aux cheveux blancs.
- Mira, tu es encore là ? Ma mère n'est pas rentrée ? Questionna-t-il, surpris que sa voisine soit encore en train de garder sa petite s½ur.
- Maman ne va pas rentrer cette nuit... Chuchota la petite aux yeux marron.
- Allez, bon courage Natsu ! A bientôt, n'hésite pas à m'appeler si tu as besoin d'aide !
- A plus ! Salua le rosé en fermant la porte à clé derrière la sortie de la jeune femme. »
 |
|
~¤*¤~
|
|
Natsu sortit de chez lui. Aujourd'hui, c'était samedi, et sa mère ne travaillait pas. Encore heureux, la pauvre femme travaillait tous les jours de la semaine même le dimanche ! De huit heures, jusqu'à des fois vingt-tois heures, et parfois même la nuit car il leur fallait des infirmières de garde...
|
|
Sa mère n'avait pas choisi le travail le plus simple. Avant, lorsque son père était encore vivant, elle n'était pas obligée d'autant travailler, mais maintenant elle devait subvenir seule aux factures, aux biens matériels, à la nourriture et à tant d'autres choses. Natsu, lui, âgé de ses dix-neuf ans, était encore dans ses études, même si pendant les grandes vacances il s'arrangeait pour toucher lui aussi un salaire. Obligatoirement, ces petits travails n'étaient pas très bien payés et lui coûtaient beaucoup de temps, et souvent, c'était assez éprouvant. Mais il le faisait pour aider sa mère, qui elle ne prenait pratiquement jamais de vacances.
|
|
Cette année, Natsu avait de la chance : il avait cumulé un travail en même temps que ses cours. Bien sûr, celle qui lui avait donné naissance avait été contre, mais au final elle n'avait pas pu l'en dissuader. Bien qu'elle ne voulait pas, il fallait dire que le salaire de son fils avait permis à l'adulte de leur offrir des vêtements et des biens matériels qu'ils ne s'étaient plus permis auparavant. Des poupées et des peluches pour Wendy, ainsi qu'une console de jeux pour Natsu. Mais grâce à ça, il s'était autorisé à prendre des grandes vacances complètes, histoire de passer du temps avec ses amis.
|
|
Il secoua la tête, se rendant compte qu'il était toujours devant sa porte. Il allait tourner à droite quand une autre s'ouvrit dans le couloir qu'il voulait emprunter. Directement, le rosé se cacha. Il vit une jeune fille aux cheveux blancs et aux yeux d'un bleu magnifique sortir de chez elle. Lisanna Strauss, elle était la petite s½ur de Mirajane. Toujours caché, Natsu observa la démarche de la demoiselle ; elle était joliment vêtue, comme à chaque fois qu'il la voyait. Elle portait un débardeur bleu ciel et un short en jean noir, ainsi que ses petites ballerines de la même couleur.
|
|
Le rosé la regarda disparaître dans les escaliers. Il soupira, un voile triste dans ses yeux verts. Cette fille, il en avait été proche, tellement... Il l'avait aimée pendant des années de son enfance. Un amour qui avait été réciproque pendant une période. La blanche avait rompu pour un autre, même si elle lui avait annoncé avec toute la douceur possible, lui demandant d'être fort jusqu'à ce qu'une autre femme vienne le compléter. Il avait été brisé et malheureux. Lisanna avait beau tenir à ce qu'ils restent proches en toute amitié, il avait d'abord fait semblant, puis finalement, il l'avait évitée le plus de fois possible. Même si cette histoire remontait au collège, il avait gardé l'habitude de la fuir...  Lâche, mais moins douloureux que de devoir accepter de la voir accrochée à un autre.
|
|
Une fois certain qu'il ne la croiserait plus, il continua son chemin en quittant son immeuble. Il faisait une chaleur accablante à l'extérieur, lui, il le supportait très bien. A vrai dire, il adorait l'été, puisqu'on était mi-juillet, et détestait l'hiver. Exactement l'inverse de son pote Grey, un gars qu'il avait connu en maternelle. Ils avaient beau se prendre la tête depuis des années à cause de leur opposition sur des centaines de sujet, ils n'en restaient pas moins très amis. Mais aujourd'hui, ce n'était pas lui que Natsu allait voir. En cette période de chaleur, Grey était trop chiant à supporter, il n'arrêtait pas de se plaindre et il faisait toujours une température glaciale dans l'appartement de son ami.
|
|
Natsu se dirigeait vers la maison de Sting Eucliff, un type qu'il avait rencontré il y a deux ans lors de son premier travail en tant que serveur. Le blond en était aussi un. Les deux avaient vite sympathisé, il fallait dire que le rosé avait le don de se faire des amis en un sourire. Il était jovial et c'était contagieux pour ses proches qui adoraient passer du temps avec lui. Bref, il avait une tripotée d'amis mais ce n'était pas de tout repos, car il tenait à toutes ces amitiés.
|
|
Evidemment, les liens amicaux, ça s'entretenait. Il devait donc courir partout pour ne délaisser personne. Ça lui arrivait de faire passer des amis plus importants avant les autres, mais après tout Natsu faisait ce qu'il voulait.
|
|
Pour en revenir à Sting, à vrai dire le rosé adorait aller chez lui, simplement parce que le blond avait une maison du tonnerre. Il fallait dire que le jeune Eucliff avait des sous dans la poche. Et oui, il travaillait en plus à coté... Natsu n'avait jamais compris, mais apparemment son ami ne voulait pas vivre au crochet de son beau-père. Même si Sting lui avait confié que c'était un homme bien, il avait tendance à aimer l'argent un peu plus que le reste. Et comme le blond était assez dépensier, cela générait des disputes.
|
|
Le rosé s'était décroché la mâchoire lorsqu'un jour, son ami lui avait donné une somme importante, que Natsu avait utilisée pour payer une facture d'électricité. Sting voulait juste enrager son beau-père. Comment pouvait-on jeter du fric par la fenêtre ? Il n'en savait rien mais le jeune homme se sentait redevable envers le blond qui l'avait aidé plus d'une fois alors qu'il était dans la mouise financière.
|
|
Sans s'en rendre compte, il entra dans le quartier riche. Les gens d'ici étaient habitués à le voir venir et ça ne gênait plus personne. Remarque, aucun ne voulait contredire les fréquentations du fils de la femme la plus influente de la région. Une grande écrivaine et philosophe qu'était Madame Layla Heartfilia, de son nom d'épouse. Une très belle femme aussi, elle ne semblait prendre aucune ride avec les années, et Natsu l'avait en admiration depuis le jour où il l'avait rencontrée. Une dame dont la grâce et le charme étaient naturels. C'était le seul membre de la famille qu'il connaissait avec Sting. Il savait qu'il avait une s½ur mais il ne l'avait jamais vue. Natsu n'avait jamais demandé à la voir, sa mère lui avait inculqué quelques notions de politesse quand même.
|
|
Le rosé tourna dans une rue et tomba nez à nez avec une jeune brune. Il déglutit tandis que la jeune femme le regardait avec des yeux qui en disaient long. Il aimait bien cette fille, mais juste de loin, et la croiser signifiait qu'elle allait lui sortir une phrase complètement insensée et perverse. Et il avait raison :
 |
|
«  Alors, on vient voir Eucliff ? Si vous continuez à vous voir, c'est Rogue qui va être jaloux. Sourit-elle mesquinement.
- Kana, je ne suis pas homo, O.K ? Alors arrête, les mecs ont le droit d'être amis en toute simplicité, non ? Demanda Natsu avec lassitude.
- Je ne sais pas trop... Il faut dire que je ne t'ai jamais vu avec une fille. Puis deux hommes qui traînent ensemble alors que l'un à un penchant pour la gente masculine, ça laisse des questions sur l'orientation du deuxième, non ? Rigola-t-elle en étirant son bras droit alors que le rosé levait les yeux au ciel.
- Tu n'as pas autre chose à faire ? Tenta-t-il alors que Kana semblait avoir une révélation.
- Ça y est ! Je sais ! Tu viens pour voir Lulu ! C'est vrai qu'elle vaut le détour ! Mais elle n'est pas facile.
- Hein ? Lulu ? C'est qui ? Questionna-t-il, perdu alors qu'elle lui faisait des gros yeux.
- Nan ! Tu ne connais pas la Chaleureuse petite Lulu ? S'indigna la brunette avec une touche d'ironie dans la voix. Allez, vas-y ! »
 |
|
Natsu ne se fit pas prier et dépassa la jeune femme quand soudain, elle lui donna une tape sur les fesses. Il se retourna, une moue coléreuse et un peu gênée alors qu'elle repartait, morte de rire. C'était officiel, il détestait cette brune sans pudeur. Il se dépêcha de partir le plus loin possible de la fille d'un des plus grands maîtres dans l'art des sports de combat.
|
|
Il arriva devant la grande grille de l'espèce de manoir des Heartfilia. Il déglutit. A chaque fois qu'il arrivait là, il se sentait si petit... Il n'osa pas sonner à l'interphone. Comme il l'avait toujours fait, il bipa Sting. Le signal qu'ils avaient mis en place lorsque Natsu venait chez lui et inversement lorsque le blond allait chez le rosé. Son ami vint lui ouvrir directement, il aurait très bien pu envoyer un domestique mais le jeune homme préférait largement venir en personne.
|
|
Ils se saluèrent, tout sourire, Sting le fit entrer chez lui tandis que Natsu lui racontait sa rencontre avec Kana. Le blond se moqua ouvertement, après tout, tout le monde connaissait son homosexualité. D'ailleurs, ça avait fait la une des journaux pendant une ou deux semaines. Il fallait dire que son beau-père était un homme très haut placé dans le domaine de la mode. Il tenait l'une des plus grandes maisons de mannequinat et la principale chaîne de vente de vêtements de tout le pays. Alors l'orientation sexuelle du futur patron avait intéressé les journalistes. Mais bon, dans le monde d'aujourd'hui, peu étaient les personnes qui avaient encore des préjugés sur ce sujet.
|
|
Cela avait commencé en un scandale, il y avait deux ans, puis cela s'était fini en une demande de loi autorisant les homosexuels à vivre et travailler sans restriction. Avant cette loi, les gens étaient cruels. Les gays n'avaient pas le droit de se montrer leur affection en dehors de chez eux, et ils étaient payés 20 % moins cher que les autres lorsqu'ils travaillaient. 
|
|
Bref, cette histoire avait retourné le pays de Fiore dans tous les sens mais au moins, les habitants pouvaient maintenant se vanter d'être en avance sur leurs voisins de ce côté-là. Quand Natsu repensait à tout ça, il se disait que c'était une bonne chose pour son ami, qui officiellement était en couple avec Rogue Cheney, un jeune homme assez froid aux premiers abords, mais en vérité très réfléchi. Le rosé l'avait vu une ou deux fois depuis qu'il connaissait Sting, il fallait dire que le blond était du genre possessif et jaloux. Il ne présentait son petit-ami à pratiquement personne.
|
|
D'un coup Natsu se prit le mur, s'éclatant le nez contre celui-ci. Le jeune Eucliff se bidonna sans pouvoir s'arrêter alors que le rosé gémissait de douleur en insultant son ami comme quoi il aurait pu le prévenir. Un peu de sang coula et il essaya de l'essuyer avec sa manche. Le boucan attira une jeune fille. Les deux amis se stoppèrent, l'un étonné au plus haut point et l'autre agréablement surpris par une telle apparition.
|
|
Doucement, la jeune fille s'avança, faisant bouger ses cheveux blonds lui tombant au creux des hanches. Ses yeux, Natsu ne les quitta pas. Cette fille, il l'avait déjà vue ailleurs, il en était certain. Mais où ? Le silence continua de régner tandis que la demoiselle posait son regard chocolaté sur le nez du rose tout en se rapprochant du jeune homme. Sting ne bougea pas, paralysé par l'attitude de sa s½ur. Il la voyait à quelques centimètres de son ami. Lentement, elle montra un mouchoir qu'elle avait caché derrière son dos jusqu'à présent. Elle se mit sur la pointe des pieds et essuya le sang qui coulait du nez de Natsu. Ce petit geste lui bloqua la respiration, il garda son regard dans celui de la blonde.
|
|
Elle redescendit sur ses talons, lui laissa le mouchoir et s'en alla aussi silencieusement qu'elle était venue. Elle rentra dans une pièce et ferma la porte. Le jeune étudiant eut enfin son déclic et se souvint de la demoiselle. C'était dans le parc qu'il l'avait vue ! La jeune fille sur le banc, c'était elle ! D'un coup, il se fit tirer dans la chambre du blond. Une fois que Sting ait fait entrer Natsu, celui-ci engagea la conversation :
 |
|
« Natsu ! C'est génial ! Ça faisait des années que je n'avais pas vu Lucy se soucier de quelque chose !
- Lucy ? Comme la « Chaleureuse petite Lulu » ?
- Rfh, je déteste quand Kana l'appelle comme ça ! S'agaça le blond en s'allongeant à plat ventre sur son lit.
- Pourquoi ? Je trouve ça joli comme surnom ! Avoua Natsu en souriant, le mouchoir sur son nez.
- Ça fait des années que ma petite s½ur ne s'est pas intéressée à autre chose qu'à ses dessins et le bouquin qu'elle veut écrire... Expliqua Sting avec un brin de tristesse dans la voix. Et puis le surnom est ironique... Tout simplement parce qu'elle n'a plus jamais décroché une parole depuis la mort de sa s½ur jumelle. Elle n'a plus souri non plus. »
 |
|
Un silence s'installa à nouveau. Natsu n'osait pas dire qu'il était désolé, après tout il savait que Sting détestait la pitié des autres. Le rosé cherchait désespérément un moyen de faire rire son ami, mais il était à court d'idées. Puis le cas de la jeune demoiselle l'intéressait énormément. Franchement, elle avait beau avoir le caractère que le blond lui avait expliqué, il se demandait s'il n'exagérait pas un peu. Pour le rosé, elle avait l'air juste un peu murée dans son silence...
|
|
Puis surtout elle était magnifique, le portrait craché de sa mère. Il comprenait ce que voulait dire la brune par : « Elle en vaut le détour ».
|
|
En plus, la jeune fille qu'il était sûr d'avoir vue dans le parc il y a deux semaines, devait bien être la demi-s½ur de Sting... Après tout, la mère du blond avait divorcé de son premier mari très vite. Natsu nota aussi que Sting avait l'air très attaché à sa petite blonde. De plus, il aimerait bien savoir de quoi était morte sa s½ur jumelle.
 |
|
« Noyée.
- Hein ?
- Michelle est morte noyée, quand elle avait six ans. L'informa le blond en s'asseyant sur son lit. Dans un lac.
- Et... Lucy ? Enfin... Elles n'étaient pas ensemble ? Osa le rosé en posant ses yeux sur le ciel qui s'était couvert à travers la fenêtre.
- Si, mais aucune des deux ne savait nager. On ne sait pas vraiment ce qui s'est passé... Seule Lucy était là, et elle n'a plus parlé depuis cette noyade. Soupira-t-il en fouillant dans ses souvenirs. Moi j'étais avec ma mère, dans la nouvelle maison. Leur père était avec elles, il avait rencontré quelqu'un, je sais plus qui. Bref, elles s'étaient éloignées. Quand mon beau-père est arrivé, le cadavre de Michelle flottait dans l'eau.
- Et Lucy ? Répéta-t-il encore une fois, étonné que Sting s'ouvre autant à lui et qu'il soit aussi calme.
- Elle était au bord, assise, la main tendue vers l'eau. Le plus étonnant, c'est qu'elle ne pleurait pas. Aussi loin que je me souvienne, elle avait toujours été une grosse pleurnicheuse. Rigola-t-il légèrement et amèrement. 
- Peut-être que je peux essayer de parler avec Lucy ! Annonça-t-il avec enthousiasme.
 
Sting le regarda avec un petit sourire en coin.
 
- C'est vrai que ton sourire est contagieux, mais tu vas surtout te prendre des vents. Se moqua le blond en chassant ses mauvais souvenirs.
- Bof, elle m'a apporté un mouchoir, puis elle n'a pas arrêté de me mater dans le parc, il y a deux semaines. Rigola Natsu avec un air arrogant qu'il ne prenait que rarement.
- Crâneur ! De toute façon, il n'y a rien à perdre...
- J'y vais tout de suite ! Balança Natsu, assez pressé, sans relever l'insulte de Sting.
- Prends le deuxième couloir, première porte à droite. Je vais aller parler aux parents, autant les mettre au courant. Souffla-t-il en voyant que son pote avait déjà déserté sa chambre. Franchement, je me demande si Natsu a une chance... Bah, Lucy est une perverse, et Natsu a de jolies fesses, ça devrait aller. »
|
~¤*¤~
|
Natsu, qui maintenant se trouvait juste devant la porte qui devait le mener à la jeune fille, se sentait un peu idiot. Il allait lui dire quoi, au juste ? Bah oui, on entre pas dans la chambre d'une demoiselle sans raison... une demoiselle indifférente qui plus est. Remarque, il était beaucoup trop excité par la promesse qu'il venait indirectement de faire à Sting. Apres tout, qui lui disait qu'il allait forcément réussir à briser la glace plus que quelqu'un d'autre ?
|
|
Il tourna sa tête à gauche puis à droite et se dit que finalement, parler avec Lucy ne devait pas relever du défi le plus dur au monde, non ? Peut-être bien finalement... Rho mais non, il ne fallait pas être si défaitiste, pas dès le départ du moins ! Puis avec de la persévérance et de la patience, on obtient tout ! Bon O.K, Natsu n'était peut-être pas le genre de gars patient, mais il était têtu comme une mule et prêt à tout pour atteindre un but fixé !
|
|
Doucement, il ouvrit la porte, et à son plus grand étonnement il se retrouva dans une pièce extrêmement sombre avec pour seule lumière une petite lampe de bureau. D'ailleurs, il pouvait discerner la silhouette de la s½ur de son ami, assise, en train d'écrire. Elle ne releva pas les yeux vers lui, et il referma la porte sans faire trop de bruit. Il s'approcha d'elle avec son sourire habituel, elle ne bougea pas, comme si elle l'ignorait. Il fit une petite moue boudeuse puis, arrivé derrière la blonde, il posa ses mains sur les épaules dénudées de Lucy qui ne portait qu'une robe à bretelles. Natsu la sentit frissonner à ce geste, mais il n'y fit pas attention et se pencha par-dessus elle pour voir ce qu'elle écrivait. Seulement, elle ne fut pas d'accord et referma son cahier. Il put voir le titre :
 |
|
« Fairy Tail ? Qu'est-ce que c'est ? »
|
 |
Elle ne lui dit rien et le regarda de ses yeux froids, une expression neutre. Il soupira, ça n'allait pas être simple. Natsu toussa, ça sentait vraiment trop le renfermé ici. Il se dirigea vers la grande fenêtre de sa chambre et l'ouvrit. Bien que le ciel soit grisâtre, cela éclaira la chambre qui avait un ton rose pâle plutôt agréable. Il y avait un grand lit bien fait sur la droite, dans le coin du mur, et une armoire contre celui d'en face. A sa gauche, dans le coin par contre, il y avait son bureau blanc ainsi qu'une commode juxtaposés. Le plus étonnant, c'est qu'il n'y avait aucun miroir. C'était une jolie chambre de jeune fille, alors pourquoi vouloir l'assombrir ?
 |
|
« Tu as envie de faire quelque chose ? Questionna-t-il en regardant dehors. Ah oui ! Moi c'est Natsu Dragneel ! »
 |
|
Il lui sourit, la demoiselle baissa les yeux en les cachant dans sa frange. Elle se demandait pourquoi ce garçon voulait passer du temps avec elle. La blonde n'avait aucun ami et n'en voulait pas. Elle ne voulait pas prendre de risque, même avec une simple connaissance. La blonde se leva de sa chaise et ouvrit un tiroir de sa commode. Elle sortit un stylo cassé. Natsu s'approcha, il distingua une plume taillée dans de l'or blanc avec gravé un « L&S ». La pointe était cassée. La jeune fille le serra dans ses doigts fins puis leva la tête vers le garçon aux cheveux roses.
|
|
Il déglutit, elle avait de magnifiques yeux chocolat qui reflétaient une légère peine. Elle voulait faire réparer son stylo ? Si c'était ça, Natsu connaissait un chouette petit magasin qui pouvait le faire. Il lui sourit et l'attrapa par la main, la faisant sortir de sa chambre. Lucy ne réagit pas et se laissa entraîner. En voulant franchir la porte, ils croisèrent Layla Heartfilia. La blonde posa un regard indifférent sur sa mère tandis que le rosé saluait l'adulte.
 |
|
« Vous allez quelque part les enfants ?
- Oui ! Je vous la ramène dans une heure ou plus ! Ciao ! Balança Natsu sans vraiment laisser l'adulte parler qui leur sourit. »
 |
|
Layla regarda sa fille avec tristesse, elle espérait vraiment que ce jeune homme arrive à rendre le sourire à sa petite Lucy. Mais d'après Sting, ça pourrait marcher. Elle les regarda dépasser la grille sans rien dire. La femme aux cheveux blonds relevés en un chignon monta à l'étage, dans la chambre de sa fille. Elle y allait à chaque fois que la s½ur de Sting sortait, chose qui n'arrivait pas souvent. Étonnement, la fenêtre était ouverte, ça sentait la fraîcheur. La mère s'avança vers le bureau pour y voir le cahier d'écriture.
|
|
Curiosité : vilain défaut ou avantageuse qualité, selon les découvertes.
|
|
Layla l'ouvrit et sur la première page il y avait un dessin : une espèce de bonhomme de neige avec des jambes et une carotte à la place du nez. En dessous, il y avait marqué « Plue » La femme sourit, tourna un peu plus les pages couvertes d'écriture. Et là, le sang de l'adulte se glaça. Un autre dessin prenant toute la page : il représentait une eau calme, teintée de rouge, sans doute le sang. L'on pouvait aussi voir de longs cheveux blonds flotter à la surface. Elle déglutit, Lucy serait-elle toujours prise dans la volonté de se suicider dans un lac ?
|
|
Dans un excès de panique, elle arracha la page où se trouvait le dessin, le chiffonna. Les larmes coulèrent sur les joues de la mère, elle ne voulait pas perdre sa deuxième fille. Elle mit quelques minutes avant de se calmer, elle essuya ses yeux dont le maquillage avait coulé. Elle jeta le dessin en boule par la fenêtre puis referma le cahier et s'en alla. L'adulte blonde retourna dans son bureau pour terminer ses réflexions.
|
|
Il restait un espoir teinté de rose.
 |
|
~¤*¤~
|
« Allez, dis au moins un mot ! » Supplia Natsu devant le silence de plomb de la jeune fille.
 
Les deux étaient maintenant assis sur le même banc qu'il y avait deux semaines. Il l'avait emmenée dans la boutique spécialisée dans l'artistique et la blonde avait trouvé énormément de choses qui l'avait intéressée, à commencer par des feuilles, jusqu'à des crayons d'une qualité incomparable. Elle avait aussi dû leur confier son stylo pour qu'ils le réparent, elle devait repasser dans deux semaines.
|
|
Elle ne le montrait pas, mais le fait de ne pas être seule dehors comme la dernière fois la rassurait. Elle détestait le monde extérieur, elle le trouvait trop cruel, trop grand. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle n'avait jamais été à l'école, elle avait suivi des cours à domicile, mais bien sûr elle avait été obligée de passer son BAC comme tout le monde et dans les mêmes conditions. Elle l'avait eu, mais ça la jeune fille s'en fichait. La seule chose qu'elle voulait, c'était vivre vite et mourir aussi vite. Elle avait beau avoir essayé pendant plusieurs années d'écourter sa vie, on l'avait soit arrêtée à temps, soit elle n'avait pas réussi par manque de courage. 
|
|
Natsu la regardait avec tendresse. Après tout, perdre une s½ur devait être vraiment tragique, surtout devant ses propres yeux. Il baissa son regard sur le petit sac où se trouvaient les achats de Lucy. Sans s'en rendre compte, la blonde suivit son regard. Elle fit glisser sa main dedans, surprenant le jeune homme. Il la vit sortir un calepin et un crayon à papier. Elle le posa sur ses jambes puis lui lança un petit regard froid. Natsu comprit tout de suite qu'elle ne voulait pas qu'il l'observe dessiner. Il soupira et s'éloigna pour monter sur le toboggan entre les enfants, puis descendre comme un gamin.
|
|
Le rosé décida de laisser la jeune blonde sur le banc. Apres tout, c'était elle qui l'avait viré. Ça le vexa, mais il l'oublia vite quand un petit garçon lui tira le pantalon. Natsu se baissa à sa hauteur pour comprendre que l'enfant voulait monter mais qu'il n'y arrivait pas, étant trop petit pour escalader l'échelle. Le jeune homme l'aida alors.
|
|
Une demi-heure s'écoula et il décida de ramener la blonde chez elle. Celle-ci accepta sans rechigne, et suivit le rose, ayant fini son dessin. En marchant, elle le lui montra. Il s'arrêta en plein milieu du chemin et arqua un sourcil.
 |
|
« Pourquoi du feu ? » L'interrogea-t-il alors qu'elle continuait sa route sans rien dire.
 
 
Il la rattrapa, le dessin toujours dans les mains. Celui-ci le mettait en avant. La jeune Lucy l'avait dessiné et très bien en plus, seulement elle lui avait enflammé le poing et elle avait rajouté un tatouage rouge un peu bizarre sur son épaule. Natsu posa son regard sur elle alors que la blonde lui reprenait le dessin des mains. Dans un murmure à peine audible, elle chuchota :
 |
|
« Parce que tes mains sont brûlantes... »
 |
|
Bien qu'il l'entendit, il ne dit rien. En voyant qu'ils étaient arrivés devant la grande grille de la maison de la blonde, celle-ci se tourna vers lui. Il ne sut pas comment interpréter son regard. Le remerciait-elle ? Ou l'implorait-elle ? Il ne savait pas. Il avait comme l'impression qu'elle ne voulait pas y aller. Mais ce n'était qu'une impression, sûrement. Elle rentra chez elle sans se retourner. Tandis qu'il l'observait partir, la pluie commença à tomber. Le jeune homme resta quelques instants immobile à regarder ses mains. Étaient-ce ses mains qui étaient chaudes ou bien était-ce la peau de la jeune fille qui était froide ?
|
~¤*¤~
|
Une quinzaine de jours s'était écoulée depuis que Natsu avait emmené Lucy en balade. A vrai dire, pas une seule fois le rosé n'avait perdu espoir. Bien que la jeune fille soit toujours un peu réservée et silencieuse, elle appréciait la compagnie du rose. Elle aimait bien quand il venait à l'improviste, toquant à sa fenêtre qu'elle laissait toujours ouverte maintenant. En deux semaines, Natsu avait réussi à tisser un lien qu'il croyait fragile, mais ce qu'il ne savait pas, c'est que Lucy ne pouvait pas s'empêcher de s'attacher aux gens. Tous les jours, il venait, trouvait le temps de venir la voir et parfois très tôt, ou le soir dans la nuit. Mais elle restait éveillée, continuant ses dessins ou son roman jusqu'à des heures indues, zieutant sa fenêtre.
|
|
Mais aujourd'hui, il n'était pas venu, et il était vingt-trois heures passé. La jeune blonde ouvrit sa fenêtre et regarda de droite à gauche. Aucun mouvement. Ses yeux se firent plus vides. Il n'était pas venu hier non plus. Elle avait beau se dire qu'il avait une bonne excuse, d'autres personnes dans sa vie, elle se sentait seule. Cette solitude qui s'était renfermée sur elle sans qu'elle ne le veuille.
|
|
Elle aurait voulu qu'on lui sourit après la mort de sa s½ur. Lui faire comprendre que sa s½ur était dans un monde meilleur. Qu'on la console parce qu'elle était malheureuse, qu'on lui dise qu'elle allait se relever, qu'elle avait la vie devant elle... Mais rien, la mort de Michelle avait créé un vide à l'intérieur de la jeune blonde. Et les gens pleuraient, ne la regardaient pas... pire, certains lui en voulaient, son père en premier. Ils l'avaient ensuite laissée dans sa chambre, tout le monde était en deuil et personne ne s'était soucié de la petite fille qu'elle était à l'époque.
|
|
Alors elle avait pris ça comme une punition, elle avait même fini par penser que les gens et sa famille aimaient la voir dans cet état. Ils ne l'avaient jamais prise dans leurs bras en lui disant que tout allait bien, et que la vrai Lucy leur manquait. Alors, elle avait jeté son ancienne personnalité aux oubliettes. Tellement d'années s'étaient écoulées qu'elle ne se souvenait même plus de qui était sa vrai Elle.
|
|
Sa famille était devenue des étrangers avec qui elle soupait seulement. Ses parents l'avaient laissée seule dans sa chambre pendant une semaine en pensant que Lucy ne voulait pas en sortir alors qu'elle n'aurait voulu que ça... Pleurer dans les jupes de sa mère, qui n'était plus qu'une femme parmi tant d'autres. Elle aurait voulu que son demi-frère lui sourit et elle lui aurait répondu. Elle aurait voulu que son père l'amène sur la tombe de sa s½ur pour qu'elle puisse lui dire au revoir... Chose qui ne s'était jamais produite, elle savait juste qu'elle était dans le cimetière aux alentours de Magnolia.
|
|
Lucy rabattit sa fenêtre sans la fermer. Natsu ne viendrait sûrement pas ce soir non plus. Au fond, elle savait que ça lui faisait mal. Elle s'allongea sur son lit. Son c½ur n'était pas fait de glace, il n'y avait rien à faire fondre.
|
|
Juste une fleur en manque de soleil.
|
|
Réclamant de la chaleur, de l'attention pour s'épanouir. C'étaient ses émotions qui faisaient croire l'inverse, elle était incapable de montrer quoi que ce soit. Ni joie, ni peine, ni envie, ni rien du tout... Juste de la neutralité et des yeux aux apparences froides. Mais elle était persuadée que Natsu l'aiderait, parce qu'il n'était pas comme tout le monde, parce que même après deux semaines sans aucun résultat extérieur, il continuait encore ! Enfin elle l'espérait de tout c½ur, il était celui dont elle avait besoin.
|
|
Elle n'était pas idiote. Depuis le début des grandes vacances, la jeune fille sortait une fois par semaine, toujours pour aller au parc. Et juste pour l'observer, parce qu'elle le trouvait beau, parce qu'il l'avait séduite par la tendresse qu'il avait envers les enfants qui jouaient dans le parc, ainsi que l'attention qu'il portait à sa petite boule de poils bleue. Lucy avait un c½ur qui battait, et qui s'accélérait avec la présence de Natsu. Avant, elle n'en était pas sûre, mais depuis qu'elle le connaissait, elle le savait. Tout lui disait. Pourquoi avait-elle des centaines de dessins le représentant ? Pourquoi son roman parlait d'un garçon aux cheveux roses ? Pourquoi l'attendait-elle toutes les nuits quand il ne venait pas le jour ? 
|
|
Parce que cette fleur avait été cueillie.
|
|
Elle l'aimait, et cette révélation faite à elle-même l'emplissait d'un sentiment de joie agréable qu'elle n'arrivait pas à faire sortir. Elle n'arrivait pas à lui répondre quand il lui parlait, alors qu'elle mourait d'envie de lui dire qu'elle tenait à lui. Et elle avait peur qu'il s'en aille, pire encore elle avait peur qu'il ne l'aime pas, et que ce qui la rendait un tant soit peu heureuse ne la plonge dans le malheur. Alors elle se confessait tous les jours dans son petit journal bleu caché dans son placard. Dedans, il n'y avait que de l'amour, un peu de peine et des doutes. Parce qu'autant faire ses premiers pas vers les autres, autant qu'elle le fasse dans l'amour. Autant qu'elle ait une personne sur laquelle, elle pouvait compter quand elle avait peur, quand elle avait besoin de tendresse, quand elle avait des choses à faire partager.
|
|
Lucy était toujours dans son lit, dos à la fenêtre, quand un bruit de pas lui fit fermer les yeux. Doucement, une présence se glissa dans son lit, la serrant dos contre torse. La jeune fille se retourna et se blottit dans les bras du garçon auquel elle n'avait pas arrêté de penser. Il fut surpris de sa réaction mais ne dit rien, profitant de l'occasion pour plonger son nez dans les cheveux de la blonde. Seulement, il se mit en position assise et la releva elle aussi, constatant qu'elle était bel et bien réveillée.
|
|
« Désolé pour t'avoir laissée en plan hier, mais je devais m'occuper de ma petite s½ur. Se justifia-t-il alors qu'il n'avait aucune raison de le faire. Mais je ne veux pas que tu m'en veuilles ! Au fait, j'ai un cadeau pour toi... »
|
|
Il fouilla dans la poche de son pantalon et en sortit un objet très fin. Lucy alluma sa petite lampe de chevet pour mieux voir le stylo plume qu'elle avait fait réparer. Elle avait complètement oublié ça... C'était aujourd'hui qu'elle devait aller le chercher ! Elle le remercia silencieusement avec un regard, les doigts tremblants.
|
|
« Ne te mets pas dans un tel état ! Ce n'est même pas ça, ton véritable cadeau ! 
-A-ah, alors ? » Réussit à dire Lucy, la voix légèrement faible, n'étant pas très habituée à parler.
 
 
Natsu la regarda avec des yeux émerveillés, c'était la première fois qu'il entendait le son de sa voix ! Bon, la dernière fois, elle avait chuchoté, donc ce n'était pas la même chose. Il était heureux, il l'avait fait parler ! En plus, elle avait une voix magnifique et enchanteresse, c'était dommage qu'elle soit si peu entendue. Mais il ne s'en plaignit pas, il avait le privilège d'être celui qui lui avait arraché une parole ! Même si ce n'était pas immense, ce n'était pas à piétiner non plus.
|
|
Il était tellement fier et joyeux que Lucy lui tira la manche, montrant bien qu'elle voulait son cadeau. Il lui fit un petit sourire arrogant, alors qu'elle retirait vivement sa main en se renfermant dans sa froideur. Il paniqua, et lui rattrapa sa douce main. En la touchant, il la sentit à nouveau frissonner et constata qu'elle avait vraiment la peau gelée. Mais il ne s'y attarda pas plus et sortit un petit bracelet de sa deuxième poche. Très joli : du plaqué or, évidement Natsu ne pouvait pas se permettre le vrai. Mais il restait original en soi puisqu'il y avait une petite flamme avec un « L » gravé dessus. Il le passa autour du poignet de la jeune fille.
|
|
Natsu était très fier de ce bracelet, heureusement que les parents de Grey étaient bijoutiers. Il avait pu le faire personnaliser spécialement pour Lucy. Bon, il avait dû payer, mais il avait bénéficié d'un prix d'ami. D'ailleurs, son meilleur ami avait voulu lui faire gratuitement en sachant que Natsu avait en tête une autre fille que Lisanna, mais à condition qu'il la rencontre.
|
|
Le rosé avait vu rouge sur le coup. Hors de question qu'il laisse un type comme Grey s'approcher de la petite Lucy !
|
|
La demoiselle, qui regardait son bracelet, se sentait si heureuse à cet instant... Elle avait l'impression que ce présent était comme une preuve de son amour, mais elle se l'imaginait, et l'espérait véritablement.
|
|
« Tu vois Lucy ? Garde le précieusement, parce que c'est la clé de notre « Nous » ! Avoua-t-il tout sourire, la jeune blonde ne comprenant pas tout.
- Merci... Natsu... Chuchota-t-elle avant de laisser couler ses larmes sur ses joues. »
|
|
Elle-même fut étonnée de voir ses larmes, si bien qu'elle se toucha les cils pour les sentir humides. Natsu fronça les sourcils et de ses grandes mains, il entoura le visage de Lucy. Délicatement, il essuya les larmes de la demoiselle. Elle prit de légères couleurs quand il rapprocha ses lèvres des siennes. Ils fermèrent leurs yeux dans un accord commun, attendant patiemment la suite.
|
|
Natsu embrassa finalement Lucy, simplement et timidement, avec la peur de faire un faux pas qui brusquerait la jeune fille. Il était très loin de s'imaginer que l'innocente enfant attendait en fait bien plus, qu'elle rêvait de sa chaleur et de sa tendresse. Il ne savait pas non plus qu'à chaque fois qu'elle posait ses yeux sur lui puis les fermaient après, elle rêvait de son audace. Parce qu'elle était pure de corps et de c½ur, elle n'était pas pure d'esprit. Mais ça, seul son frère le savait.
|
|
C'est lui qui mit fin à leur petit échange, la sondant, cherchant s'il avait commis une erreur en cédant à la tentation. Lucy lui sourit pour la première fois.
|
|
« Natsu, demain, je veux voir ma s½ur. »
|
|
~¤*¤~
|
|
Il l'avait fait, Lucy avait été conduite sur la tombe de sa jumelle. Ils y étaient en ce moment, il était quatre heures de l'après-midi, un dimanche du mois d'août. Une journée ensoleillée. Mais l'ambiance n'était pas la plus chaleureuse, Natsu se tenait raide comme un piquet. Il détestait les cimetières, ça lui mettait le moral en miettes. Quant à la blonde, elle était agenouillée et déposait des camélias bien roses. Elle voulait égayer cette tombe grise, seulement elle avait pris trop de fleurs. Elle se releva quelques minutes après, le reste de camélias dans les mains. Sans aucune larme. Elle avait déjà trop pleuré hier.
|
|
Elle se tourna vers le rosé mais il n'était plus à côté d'elle. La jeune fille fit un tour complet sur elle-même, légèrement angoissée. Puis elle le vit un peu plus loin. Elle le rejoignit en courant, elle n'aimait pas être loin de lui. D'ailleurs, elle avait refusé qu'il parte hier soir, il avait donc dû dormir avec elle. Elle ne l'avait pas lâché. Sting l'avait traitée de glu lorsque Natsu avait voulu dire bonjour à son ami alors que Lucy l'avait suivi comme une ombre. Bien sûr, elle s'était contentée de lui lancer un regard glacé qui voulait dire « Ta gueule ».
|
|
Lorsqu'elle arriva à ses côtés, elle suivit son regard pour le poser sur une tombe. Elle voyait bien la tristesse du jeune homme, elle glissa sa main libre dans la sienne quelques instants, mais il ne capta pas son geste. Alors elle prit une initiative, celle de mettre le reste des fleurs dans le vase posé sur la chambre éternelle. Il sourit tristement face à l'attitude de la demoiselle.
|
|
Natsu posa sa main sur la hanche de Lucy, elle ne dit rien, ensemble ils décidèrent de sortir du cimetière. Sans vraiment s'en rendre compte, ils se dirigèrent vers le parc. Un endroit qui avait toute sa signification pour le petit couple. Enfin, couple... C'est un grand mot, disons que Lucy n'acceptait plus le terme d'amis, et que Natsu ne savait pas comment interpréter tout ça, ne sachant pas ce qu'en pensait la demoiselle.
|
|
Lucy s'assit sur son banc qu'elle s'était attribuée au fil du temps. Il la rejoignit, prenant place à ses côtés. Il parut un peu gêné, ne sachant pas quoi faire, ne trouvant pas de sujet de conversation. Elle appuya sa tête contre son épaule, pour une fois elle le sentit mal à l'aise.
|
|
« Natsu, tu m'apprendras à nager ? Murmura la jeune demoiselle en fermant les yeux.
- Tout ce que tu veux. »
|
|
Elle plongea son regard dans le sien, alors qu'il sentait qu'elle allait lui dire quelque chose d'enfoui. La jeune fille ne cherchait pas ses mots, elle savait exactement ce qu'elle avait à lui confier. La seule chose qui l'empêchait de parler était la peur, c'était quelque chose qu'elle n'avait jamais dit à personne. Une confession qui prouverait au monde que c'était elle la responsable de la mort de sa s½ur. Elle ne l'avait jamais dit à personne, pour ne pas qu'on l'enferme. Mais les choses avaient été faites quand même.
|
|
« Ma s½ur est morte en voulant repêcher mon bandeau. Elle était montée sur une branche au bord de l'eau, et la branche a fini par se casser. J'aurais pu prévenir mon père, mais je n'y avais pas pensé, j'essayais de l'attraper mais elle était trop loin. Elle a fini par couler. »
|
|
Lucy baissa ses yeux, attendant sa réaction qui ne vint pas. Elle serra les plis de sa jupe rose. Était-ce une bonne idée d'en avoir parlé à Natsu ? Et s'il le racontait à sa famille, ou bien qu'il la laissait toute seule ? La jeune demoiselle releva son regard chocolat sur le rosé. Il avait les yeux écarquillés et des petites rougeurs sur les joues. Elle déglutit, elle avait l'impression qu'il ne l'avait pas écoutée.
|
|
« Tu devais être trop mimi avec un bandeau dans les cheveux. »
|
|
C'était tout ? Cet idiot n'en avait conclu que ça ? Elle lui révélait son plus grand secret et sa plus grande souffrance, et lui, il l'imaginait juste avec un bandeau dans les cheveux ? Mais quel crétin ! Elle était très remontée, ça se voyait dans ses froncements de sourcils, elle qui généralement ne montrait rien, là, elle ne pouvait pas faire autrement.
|
|
Elle se releva en lui lançant un regard noir à en faire flipper plus d'un. Natsu lui sourit avant de la faire se rasseoir sur ses genoux. Il la serra contre lui.
|
|
« Tu voulais que je dise quoi ? 
- Que tu m'aimes quand même... Avoua-t-elle en le regardant dans les yeux.
- Je suis vraiment obligé ? Demanda Natsu les joues rouges, alors qu'elle lui caressait son visage d'une main.
- Oui.
- Alors je t'aime quand même. »
|
|
Elle posa ses lèvres sur les siennes, d'abord tendrement, puis très vite, Lucy approfondit, surprenant Natsu. Mais il ne s'en plaignit pas, elle lui dévorait littéralement la bouche. Ils étaient tous les deux aux anges. Seulement, ils se firent interrompre.
|
|
« Salut Natsu ! »  Salua un jeune homme aux cheveux ébène.
 
 
Les deux se séparèrent, alors que Lucy lui envoyait un regard si obscure que l'ami de Natsu en eut des sueurs froides. Quant au rose, il pesta intérieurement, pratiquement certain que Grey les avait arrêtés exprès pour l'emmerder. Il allait lui répondre ce qu'il en pensait quand il se rendit compte qu'il n'était pas tout seul. Une jeune fille se cachait derrière le noiraud.
|
|
« Ça fait longtemps vous deux ? Questionna Natsu, la mâchoire un peu crispée.
- Environ un à deux mois, je n'ai pas compté. Informa le meilleur ami avec un air blasé.
- Alors c'est quoi ton nom ? Demanda une jeune fille aux cheveux blancs à l'intention de la blonde. Moi, c'est Lisanna.
- Lucy. Dit-elle avec simplicité et neutralité, tantdis que Grey lui attrapait le poignet, remarquant le bracelet.
- Je savais que tu me l'avais demandé pour ta petite amie. Rigola-t-il en tentant de décrisper son ami.
- Oui. Soupira Natsu. Mais je te préviens que t'as pas intérêt à tourner autour, je te connais trop pour savoir que ça te tente le plan à trois !
- Mais t'es dingue, toi ? Tu te rends compte de pour qui tu me fais passer ? Bondit le noiraud en collant son front contre celui du rose en un bruit sonore.
- Pour ce que t'es, un pervers exhibitionniste ! Répliqua-t-il en répondant au combat frontal.
- Lucy, tu viens ? Ils en ont pour un petit moment ! Reprit la blanche avec un joli sourire. »
|
|
La blonde fit une petite moue déçue et hésitante, puis finalement elle suivit la jeune blanche, Lisanna l'entraînant jusqu'à un marchand de glaces. Lucy n'avait pas d'argent alors la petite s½ur de Mirajane lui en paya une. Puis elles s'installèrent sur le rebord d'une fontaine. Finalement, la petite amie de Grey fit pratiquement toute la conversation, lui racontant sa mise en couple avec le noiraud, la discrétion dont ils avaient fait preuve pour le cacher à Natsu ainsi que la joie qu'elle éprouvait de le voir enfin intéressé par une autre fille. Lucy apprit énormément de choses, essayant de répondre de temps à autres.
|
Du coté des garçons, l'ambiance était plus silencieuse comparée à toute à l'heure. Ils étaient tous les deux assis sur le banc, comme s'ils étaient chez leur grand-mère. Mais c'est Natsu qui finit par briser le silence.
|
|
« Pourquoi tu m'as rien dit ?
- Elle ne voulait pas, sûrement parce qu'elle ne voulait pas que tu la détestes en plus de la fuir. Avoua Grey en regardant les nuages.
- Ça fait bizarre de vous voir ensemble, mais en fait ça m'atteint pas plus que ça.
- C'est normal, t'as la petite blondinette maintenant ! Comment tu l'as connue ? Demanda-t-il légèrement intéressé.
- A cause d'un surnom qui a éveillé ma curiosité ! Sourit Natsu en se tournant vers son interlocuteur.
- Ouais, c'est vrai que t'es du genre « fouineur ». Bref, quel surnom ?
- Il est ironique parce que Lucy est un peu froide. Mais je me suis promis que je ferais tout pour qu'il ne le soit plus ! 
|
|
La Chaleureuse Petite Lulu. »
|
|
|
La Chaleureuse Petite LuLu. One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
|
Note de l'auteur :
|
Merci d'avoir lu et j'espère que ça vous à plu ! N'hésiter pas à me laisser un commentaire. Ca fait plaisir et ça encourage. Et plus j'ai de com's ici et plus vous aurez rapidement un chapitre de mes autres fics.
Aussi j'espère que vous avez aimez les deux couples secondaires pas très connu :
GreyLi et StiGue x)
Au départ je voulais faire du Gruvia mais finalement je me suis souvenue que le GreyLi était
le couple du moment de CRUNCHYMUSIC donc j'ai décidé de le mettre pour elle x)

Tags : NaLu - StiGue - GreyLi - One-shot - Os pour concours ♥

Défaut [NaLu Week 2017] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy 03/07/2017

 
 
Défaut [NaLu Week 2017] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
Blabla de l'Auteur : 
 
Bonjour à tous, du moins au survivant et aux petits nouveaux ~ 
J'espère que vous allez bien. Pour ma part ça va moyen. Mais je suis quand même contente d'avoir pu publier quelque chose pour cette NaLu-Week 2017. j'espère avoir le temps d'en publier d'autre. Mais on verra. Je suis sincèrement désolée pour la mise en pause de mes Fics et l'inactivité de mon blog... 
Je vous souhaite malgré tout une bonne lecture et je vous donne rendez-vous en bas !
 
Défaut [NaLu Week 2017] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy

 
Il était attablé sur la terrasse du café qu'il avait l'habitude de fréquenter quand il avait une ou deux heures à perdre entre deux cours. Il jouait à un jeu quelconque sur son téléphone, ça lui faisait passer le temps. Et à vrai dire, ce petit jeu était sympa mais ça ne l'empêchait pas de s'ennuyer malgré tout. De toute façon, c'était son habitude. Dès qu'il avait une heure creuse il venait s'ennuyer ici. Il aurait sans doute dû aller à la bibliothèque universitaire pour réviser ses cours ou terminer ses dossiers, mais ce n'était pas son genre. Il ferait tout à la dernière minute, maudissant ses professeurs et son côté paresseux, puis il passerait une nuit blanche ou deux et s'en remettrait à la fatalité.
 
Du coup, il préférait perdre son temps ici, dans ce café, s'installer tranquillement à une table de la terrasse. Le service était rapide, courtois et le café correct. Il n'en demandait pas plus. Et aujourd'hui, il faisait anormalement chaud, même si on était en plein dans le printemps. Il se réjouissait parce que ça signifiait la fin des cours, et l'arrivée des grosses chaleurs. A choisir il préférait vivre sous 40°C plutôt que dans un pays où la température ne dépasse jamais les 5°C. Il frissonnait de froid rien qu'à l'idée.
 
“Un café, s'il vous plaît.”
 
Natsu tourna la tête vers la droite pour voir qu'une jeune femme venait de combler l'espace vide. Il croisa son regard et lui renvoya un magnifique sourire. Il passait sa vie à rire, toujours de bonne humeur, avec tout le monde. S'il s'attendait à ce qu'elle lui rende son sourire, c'était raté. Elle avait détourné la tête. Natsu ne l'imita pas et continua de la détailler sans gêne.
 
Il verrouilla son téléphone en oubliant de quitter son jeu, mais il en avait marre de cette petite musique avec les trois mêmes notes qui tournaient en boucle. Il ne regarda pas où il le posa, ça ne l'inquiétait pas. Qu'on essaye un peu de lui voler son téléphone, ça fera de l'action et ça lui donnera l'occasion de déclencher une bagarre. Il adorait se battre, les rapports de force, montrer qu'il était le meilleur. Il poussa un petit rire mesquin.
 
Il remarqua tout de suite que sa voisine de table paraissait mal à l'aise. En même temps, il la détallait le tout accompagné d'un rire flippant. Il devait passer pour un psychopathe. Tant pis, il n'allait pas se priver de la regarder, quand même. Elle était vraiment jolie. Il aimait surtout ses cheveux blonds, leur éclat, leur longueur. Et le parfum qu'elle dégageait l'intriguait. Le vent qui s'était levé, lui jetait au nez des senteurs fruitées, et douces.
 
La serveuse arriva vers cette jeune femme, déposant le café qu'elle avait commandé. Apparemment, elles semblaient se connaître plus que d'une simple relation de serveur et client. Elles s'échangèrent des banalités de manière courtoise, sûrement parce que l'une des deux était en plein travail. Mais c'est au cours de cette conversation que Natsu apprit le prénom de cette jeune femme qu'il observait depuis plusieurs minutes, Lucy. Assez banal comme prénom, mais il avait le mérite de bien lui aller. Elle était lumineuse.
 
Il aurait continué de les écouter s'il n'avait pas senti comme une bête qui le piquait dans l'arrière de son cou. Par réflexe, il vint frapper l'endroit, mais il n'y avait rien. Étrange, d'autant plus que ça le grattait maintenant. La bestiole avait dû être rapide et lui trop lent à réagir. Mais ce n'était qu'une piqûre, rien de bien grave. Et ça avait eu au moins l'avantage de lui permettre de détourner son regard de cette Lucy.
 
Il se décida à terminer son café, il devait sûrement être froid depuis le temps qu'il l'avait commandé. Mais il avait été pris dans son petit jeu où il fallait sauter sur des crocodiles sans se faire manger. Il trouvait ça plutôt sympathique pour passer le temps. Il finit par reprendre son téléphone en main, finalement personne ne lui avait volé. Quelle déception. Et il n'avait pas non plus de notification. A croire qu'il n'avait pas d'ami alors qu'au contraire s'il voulait tous les inviter à une soirée, il serait obligé de louer une salle des fêtes.
 
Son téléphone lui servit néanmoins à vérifier l'heure qu'il était. Il était en pause et il ne devait pas oublier de retourner en cours. Mais il avait encore le temps de paresser ici, pendant au moins une demi heure. Partir maintenant, l'aurait vraiment frustré. Il se sentait trop bien ici, il n'avait aucune envie de bouger. Il jeta à nouveau un regard à sa droite, la serveuse venait de partir pour prendre la commande de quelqu'un d'autre. Même si son coup d'½il se voulait discret cette fois-ci, elle l'avait remarqué. Arriverait-il un jour à être un peu secret ou était-il condamné à se faire griller à chaque fois ? Il poussa un soupir et pourtant il continuait de sourire.
 
Elle allait vraiment le prendre pour un psychopathe. Peut-être que c'était vrai. Après tout, pourquoi n'arrivait-il pas à détacher les yeux de cette femme ? En tout cas, elle, elle n'arrivait décidément pas à soutenir son regard. Ce comportement le fit rire silencieusement, les femmes, comme elle, l'amusaient. Un caractère timide et réservé, tout ce qu'il n'était pas. Mais c'était bien eux qui perdaient rapidement leur moyen face aux personnes comme Natsu.
 
Il la vit tâter les poches de son jean serré, et d'une, elle en sortit son téléphone à la protection plutôt girly. Rose. Comme la couleur de ses cheveux. Il se décomposa en voyant qu'il venait indirectement de se s'auto-traiter de “Girly”. Il posa son coude sur sa table et son menton dans sa main tout en se parlant à lui-même. Il venait de se traiter de con.
 
Après l'avoir tant dévisagée, Natsu se dit qu'il était peut être temps de lui parler. Ça le rendrait tellement stupide de quitter le café sans avoir abordé la jeune femme qu'il avait détaillé pendant plusieurs et longues minutes. Mais il ne trouvait rien de pertinent à lui dire. Il ne savait même pas pourquoi est-ce que son inconscient le poussait à la regarder, et maintenant à l'aborder.
 
Il fallait se lancer, après tout il ne risquait rien à part un vent. Et des vents il en avait encaissé suffisamment pour apprendre qu'il valait mieux les considérer comme des douces brises qui qui caressent le visage. Natsu pivota ses épaules vers elle et c'est là, qu'il remarqua qu'elle avait le visage totalement rouge. Et elle n'arrivait pas à pianoter correctement sur son téléphone au vu de ses mains tremblantes. Il y avait deux explications, soit elle était vraiment trop mal à l'aise à cause de lui, soit le soleil lui avait donner un coup de chaud. Et c'était vraisemblable, il tapait plutôt fort cette après-midi-là.
 
“Ça va ?”
 
Ce n'était que deux mots, Natsu n'avait eu aucun mal à les dire. Elle, par contre, ne s'attendait pas du tout à ce qu'il lui parle. Elle avait sursauté assez violemment, au point de faire bouger la table et de renverser sa tasse de café. Paniquée par le liquide qui glissait jusqu'au rebord de la table, elle attrapa la petite serviette pour stopper le cheminement du café. Mais c'était peine perdue.
 
Il réagit vite, imitant cette jeune femme. Il lui fallut moins de cinq secondes pour attraper sa serviette et venir essuyer le liquide noir. Natsu eut aussi l'idée de héler la serveuse pour qu'elle leur vienne en aide. Celle-ci arriva d'un pas pressé. En voyant les dégâts, elle poussa un énorme soupir d'agacement.
 
“Lucy ! C'est la troisième fois que tu me fais le coup ce mois-ci !”
 
Natsu se retint in extremis de pouffer. Quelle maladroite était cette femme ? C'était vraiment craquant. Même si apparemment, la serveuse qui le vivait quotidiennement ne trouvait pas ça aussi adorable. Pourtant, avec la manière embarrassée qu'avait cette blondinette de fondre en excuses, Natsu l'aurait pardonné, il y a déjà un moment. Mais peut-être était-ce parce que c'était la première fois qu'il la voyait faire, et qu'il était un homme.
 
Comme cette Lucy avait arrêté de nettoyer la table pour s'excuser, Natsu redoublait d'effort. Mais c'était totalement vain, sa serviette était déjà bien trop imbibée. Il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir l'aider après tout il se sentait responsable, s'il ne lui avait pas parlé, elle n'aurait sans doute pas renversé son café. En voyant que la serveuse était toujours contrariée, il décida de se dénoncer. Il ne voulait pas être la cause d'une dispute entre ces deux jeunes femmes.
 
“C'est de ma faute, désolé. Je l'ai surprise.”
 
En quelques mots, il avait capté leurs regards. La serveuse ne dit plus rien et se contenta de sourire doucement. Elle remit ses très longs cheveux blancs dans son dos et leur demanda de l'attendre. Elle allait chercher de quoi nettoyer la table. Natsu profita de ce moment seul à seul pour se présenter à cette Lucy. Elle fit comme lui, même s'il savait déjà son prénom et il n'était pas prêt de l'oublier. Il s'excusa pour son café, et lui proposa de lui en offrir un autre en compensation. Elle mit quelques secondes avant d'accepter. Elle répondit aussi positivement quand il lui offrit la chaise libre de sa table l'invitant à s'asseoir en face de lui. Il l'avait convaincue avec pour seul argument que maintenant la table de Lucy était pleine de café et alors que la seine était propre.
 
Elle prit son sac à main ainsi que son téléphone et vint s'installer comme prévu. Natsu était assez content et fier de lui. Pour une fois qu'il réussissait à aborder une femme sans paraître déplacé ou lourd. Il avait hâte de le raconter à Grey, lui prouver qu'il n'était pas un demeuré en matière de femmes. La preuve il avait réussi à se servir d'un défaut d'une femme, sa maladresse en l'occurrence, pour le tourner à son avantage. Ça clouerait le bec à son meilleur ami.
 
Maintenant qu'elle était en face de lui, il remarquait des détails qu'il n'avait pas vus avant. Le vernis rose qu'elle avait sur ses ongles, le petit n½ud bleu qu'elle avait dans les cheveux et l'énorme décolleté qu'elle portait. Peut être qu'elle n'était pas si timide et réservée que ça, ou alors elle avait une confiance énorme en ses charmes. Et elle aurait raison, Natsu luttait pour ne pas regarder.
 
La serveuse revint avec une serpillière et jeta un regard étonné à Lucy. Sûrement parce qu'elle avait changé de table. Natsu sourit à la jeune femme en face de lui et cette fois-ci, elle lui rendit. Il fut surpris, il s'attendait à ce qu'elle détourne à nouveau le regard. Mais il n'allait pas s'en plaindre. Il attendit quelque minute que l'ancienne table de Lucy soit propre avant de demander gentiment à la serveuse de leur ramener deux autres cafés. Celle-ci acquiesça retrouvant son sourire.
 
“Comme c'est courtois, héhé. J'apporte ça toute suite.”
 
Il sentit que Lucy était devenue mal à l'aise. Natsu trouvait ça mignon, vraiment trop mignon. Mais il lui fallait la détendre, il avait fait le plus dur, l'amener jusqu'à lui. Il commença simplement par lui demander si elle connaissait la serveuse depuis longtemps. Et de fil en aiguille, il vit la langue de Lucy se délier. Et elle s'était mis à parler, tellement que Natsu n'était pas sûr de savoir ce qu'il était important de retenir dans tout ce qu'elle disait.
 
Mais il avait apprit qu'elle était en études de lettre à la même université que lui, qu'elle n'avait pas de frère et s½ur, et qu'elle était là parce que sa meilleure amie lui avait donné rendez-vous ici comme à l'accoutumée. Ainsi que plein d'autres choses dont il ne se souvenait déjà plus.
 
“Et toi Natsu ? Tu fais quoi comme études ? Enfin si t'en fais, peut-être que tu travailles ? Ou pas...”
 
Il ne retint pas son rire. Elle était bizarre cette femme. Ça faisait bien dix minutes qu'elle ne parlait que d'elle et d'un coup elle venait de se souvenir qu'elle avait un type en face d'elle dont elle ne savait rien à part le prénom. Et le plus drôle, c'était qu'en le voyant rire elle s'était perdue dans ses mots, elle s'excusait pensant avoir dit un truc déplacé. Natsu la laissait paniquer un peu c'était beaucoup trop amusant.
 
“Enfin je veux dire, si tu travailles pas c'est pas grave. Enfin un peu, parce que niveau argent après... Désolée, je voulais pas dire que tu sais pas te débrouiller, hein mais juste que c'est pas facile quand même...
-T'inquiètes, je suis étudiant comme toi.”
 
Il s'était quand même décidé à la couper dans son monologue sans fin, et totalement décousu. Elle était non seulement maladroite avec les gestes mais aussi dans les mots. C'était étrange, drôle et totalement adorable. Il la vit se décomposer, elle devait se dire qu'elle était avait raconté n'importe quoi. Et c'était pas faux, au final si elle s'était juste arrêtée à “Et toi ?” elle n'aurait pas été se perdre dans ses idées à haute voix.
 
“T'es vraiment étrange. Rigola-t-il”
 
Elle allait lui répondre quelque chose quand une sonnerie vint les interrompre. Il vit Lucy regarder son téléphone, et c'est en la voyant le reposer qu'il comprit que ça venait du sien. Il l'attrapa et vit que c'était Grey qui l'appelait. Il renvoya l'appel, et s'excusa auprès de sa nouvelle amie. Il prit deux minutes pour demander à son meilleur pote, par message, pourquoi est-ce qu'il le dérangeait. Et il reposa son téléphone sur la table, en le laissant déverrouillé pour pouvoir discrètement jeter un coup d'½il quand il recevrait une réponse. C'est à ce moment là que la serveuse revient avec leur café. Elle les déposa sur leur table et repartit aussi vite qu'elle était venue.
 
“Donc, je suis pas étrange. Parce que si je le suis, alors toi, tu l'es encore plus.
-Ah bon et en quoi ?
-Bah déjà un gars au cheveux roses, c'est étrange.”
 
Natsu ne sut quoi répondre. Elle venait de le moucher, et il aimait ça. Qui se vexerait pour la couleur de ses cheveux ? Pas lui d'autant plus qu'il avait conscience que les hommes aux cheveux roses ne couraient pas les rues. Il avait envie de se venger, et de la mettre mal à l'aise. Et il avait bien compris que Lucy, il fallait la faire paniquer, pour qu'elle perde ses moyens. Il prit un visage triste, rendant ses yeux humides, et faisant trembler ses lèvres.
 
“Tu trouves ça moche...?
 
Comme prévu, Lucy, pour la deuxième fois se décomposa et fondit dans des excuses et des explications sans queue ni tête pour rattraper la boulette qu'elle pensait avoir dite. A l'intérieur de lui, Natsu était mort de rire. Ce spectacle le régalait. L'expression de panique de cette femme était un délice.
 
“... J'voulais dire que c'était pas banal, hein mais c'est beau. Enfin sur toi, t'es beau. Plutôt tes cheveux mais c'est pareil, non ?”
 
Il ne se retint plus et partit dans un fou rire incontrôlable. Lucy mit quelques instants avant de réagir. Peut-être se demandait-elle pourquoi il riait d'elle ? Il lui dit alors qu'il n'avait absolument pas mal pris ce qu'elle avait dit et qu'il la taquinait juste. Elle se laissa alors tomber la tête sur la table.  
 
“Oh non, je suis vraiment nulle. Tout le monde me dit d'avoir un peu plus confiance en ce que je dis, mais j'y arrive pas. Résultat, je passe pour quoi moi ? Confia-t-elle en riant un peu.
-Pas de problème, Lucy, je trouve ça étrange mais c'est mignon aussi.”
 
Était-il trop franc ? Peut-être au vu de la réaction de Lucy, celle-ci s'était figée, la bouche légèrement ouverte. Il prit son café et décida de le boire d'une traite, après tout, il avait le temps avant que Lucy ne revienne à elle. Il finit par se rendre compte que ce qu'il avait dit pouvait aussi clairement se traduire par “Je te trouve mignonne.” et que c'était possiblement interprétable comme une façon de la draguer. Bon ok, maintenant il allait réfléchir avant de parler. Mais elle ne pouvait pas lui reprocher de dire la vérité, non ?
 
Lucy se débloqua de sa position, et son visage avait à nouveau retrouvé cette couleur rouge. Elle bafouilla un petit 'merci'.  Au même moment, le téléphone de Natsu émit un petit son. Il regarda directement le message de Grey. Et cette fois ce fut au tour de Natsu de se décomposer. Il était en retard pour son cours et c'était une catastrophe, il n'avait pas vu l'heure passer.
 
“Oh merde, Lucy, faut vraiment que j'y aille.”
 
Elle releva la tête ainsi que ses yeux du téléphone pour les poser sur Natsu. Toujours un peu rouge, elle le vit sortir de l'argent de sa veste et le poser sur la table. Il attrapa son sac et son téléphone à toute vitesse. Ça l'ennuyait de laisser Lucy ici, surtout qu'ils s'amusaient bien tous les deux, mais il devait vraiment y aller. Il avait un examen et ne pouvait pas le manquer pour le coup.
 
“Je suis désolé de partir comme ça. On se revoit quand tu veux. Salut, Lucy !”
 
Elle lui répondit faiblement pour lui dire au revoir. C'était allé beaucoup trop vite. Dans sa tête, il était encore assis en face d'elle. Mais elle avait hâte de le revoir. C'est là que Lucy tiqua. Elle se leva d'un bond.
 
“Attends !! Natsu !!”
 
Mais c'était bien trop tard, il était loin et sa voix n'avait pas réussi à atteindre ses oreilles. Elle s'effondra sur sa chaise. Comment ils pourraient se revoir ? Ils n'avaient même pas échangé leurs numéros. Lucy regarda la monnaie sur la table, il en avait laissé beaucoup trop.  Comme pour lui dire qu'il lui payait aussi le café qu'elle avait renversé.
 
Lucy pleurnicha, elle était tellement déçue. C'était si bête de se dire que cette rencontre resterait qu'un simple souvenir sans suite, juste parce qu'elle n'avait pas osé lui demander ses coordonnées. Elle soupira et but ce café. Une fois qu'elle l'aurait fini, cette jolie rencontre appartiendrait déjà au passé.


Défaut [NaLu Week 2017] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
Commentaire de l'Auteur : 
 
Re-bonjour, j'espère que ça vous a plu. Ca m'a fait bizarre d'écrire à nouveau un OS. Surtout du point de de Natsu. J'ai conscience que Natsu et Lucy sont surement hors caractère mais bon avec moi c'est une monnaie courante haha. 
C'est un OS tout banal, j'aime bien écrire ce genre d'histoire. Tellement banal que ça pourrait nous arriver. Un fragment de la vie de tous les jours. 
Je me rends compte que j'ai oublié de vous dire que c'est un Univers Alternatif, à chaque fois que je sors un écrit c'est un UA alors forcément maintenant j'oublie de prévenir. 
Normalement j'avais prévu un autre OS qui devait être le point de vu de Lucy mais pour être franche je ne sais pas si je vais avoir le courage de l'écrire et de le publier. Je viens de recevoir une réponse négative pour mon Master et je me retrouve sans rien pour l'instant... Je vais surement devoir redoubler alors que j'ai eu mon diplôme, je me sens comme une merde. Et j'ai pas la foi d'écrire. 
Mais je vous souhaite une magnifique NaLu-Week. N'hésitez pas à mettre un kiff et/ou un commentaire ça me ferait plaisir ! Bisous à vous <3 
 

Tags : One-shot - NaLu - NaLu-Week 2017 - Défaut

Langage Corporel [NaLu Week 2017] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy 10/08/2017

 
Blabla de l'auteur :
 
Bonjour à vous ! Je reviens un mois après vous vous annoncez que finalement j'ai eu le courage d'écrire la deuxième partie de l'OS défaut. Il s'agit donc toujours des mêmes événements relater dans le précédent OS mais au lieu d'avoir le point de vu de Natsu vous avez celui de Lucy ! J'espère que ça vous plaira. Je tiens aussi à remercier Nawel pour ses encouragements et pour avoir corriger mon OS défaut et celui ci aussi. Bon, si vous n'avez pas lu "Défaut" je vous conseil de le faire c'est plus intéressant mais vous pouvez très bien aller le lire après. Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture et je vous retrouve en bas ! 
 

Langage Corporel [NaLu Week 2017] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
 
Enfin, elle voyait son lieu de rendez-vous au coin de la rue. Elle jeta à coup d'½il à son téléphone, elle n'était pas en retard, plutôt sacrément en avance même. Et sa meilleure amie n'était pas réputée pour être super ponctuelle. Ce n'était pas bien grave, elle n'aurait qu'à discuter un peu avec Mirajane qui travaillait au petit café qui était son point de rendez-vous. Elles discuteraient un peu et Lucy prendrait un café, en faisant attention à ne pas le renverser cette fois. Au souvenir, de la dernière fois, elle blêmit. Il fallait vraiment qu'elle se détende et contrôle ses mouvements. Deux cafés renversés dans un même mois, ça commençait à faire beaucoup.
 
C'est en arrivant sur la terrasse, qu'elle parcourut des yeux pour trouver une place assise en plein soleil, elle remarqua un homme aux cheveux roses. Elle le dévisagea, ce n'était pas commun ça, une telle coloration. Elle décida de s'asseoir à la table à côté de lui. Sans vraiment trop savoir pourquoi d'ailleurs. Sûrement de la curiosité mal placée. Un fois installée à cette table, Lucy vit Mirajane arriver en terrasse. Même si elles se connaissaient très bien, elle ne voulait pas la pénaliser dans son travail et préférait la vouvoyer. Quand elles se virent, la serveuse lui sourit et Lucy lui demanda un café.
 
Lucy laissa son regard suivre Mirajane jusqu'à tomber sur celui de l'homme aux cheveux roses. Il lui fit un magnifique sourire, lui montrant toutes ses dents. Elle se sentait prise sur le fait, elle l'avait observé et il l'avait vu. Elle ne put que tourner la tête à l'opposé pour cacher sa gêne. Elle sentait son c½ur s'affoler. Elle essayait de reprendre constance. Elle souffla un coup et se mit à nouveau à regarder devant elle. Faisant bien attention à ne pas regarder à la table d'à côté.
 
Pourtant elle ne put pas s'en empêcher quand elle l'entendit rire. Se moquait-il d'elle ? De sa façon maladroite de cacher sa honte. Sûrement et ça la rendait encore plus mal à l'aise, d'autant plus qu'il la fixait sans vergogne. Lucy se sentait mise à nu, et ses joues chauffaient d'elles-mêmes. Elle ne savait plus où se mettre. D'un côté, elle aurait voulu disparaître et de l'autre, elle ressentait une sorte de plaisir à se savoir regardée par cet homme. Elle se sentait belle sous ses yeux.
 
Mais heureusement Mirajane arriva avec son café, le déposant sur sa table. Lucy remerciait son ami de lui donner une opportunité d'arrêter de se prendre la tête.
 
“Alors Lucy, qu'est-ce que tu viens faire là ?
-J'attends Levy, on doit aller à la librairie.”
 
Mirajane lui sourit, et Lucy l'imita. Elles discutèrent encore un peu mais la jeune femme ne voulait pas déranger son amie en plein service. Mais le patron était sympa et il ne disait jamais rien à Mirajane, elle était tellement belle que beaucoup de clients venaient en partie pour la draguer. Lucy enviait sa beauté. Elle qui n'avait que sa poitrine énorme pour plaire. Tout le reste n'était que banal. Son visage était agréable à regarder mais sans plus.
 
Alors que Lucy expliquait à Mirajane quel était le futur livre qu'elle allait acheter, elle ne pouvait pas s'empêcher de jeter des coups d'½il à cet homme par dessus l'épaule de son amie. En dehors de ses cheveux roses qui étaient le plus original, il n'avait rien de très exceptionnel. Mais Lucy devait admettre qu'il avait un beau visage et une belle stature. Plus elle le regardait et moins elle était discrète, elle sentait son corps s'émoustiller. Elle se sentait comme une adolescente à fantasmer sur un inconnu comme ça. Elle le vit passer sa main derrière son cou, c'est là qu'elle y vit une cicatrice.
 
Vilaine curiosité, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer les raisons de cette blessure. Faisait-il parti d'un gang ? Ou était-ce un accident ? Elle voulait savoir. Elle ne s'était même pas rendue compte qu'elle avait arrêté d'écouter son amie et celle-ci ne manqua pas de lui faire remarquer.
 
Elle vit Mirajane lancer un coup d'½il par dessus son épaule, et Lucy cacha son visage entre ses mains. Elle voyait déjà le petit sourire taquin de son amie se dessiner sur ses lèvres. Toujours le visage caché Lucy sentit que Mirajane s'était rapprochée d'elle, sûrement pour lui dire discrètement quelque chose.
 
“Accoste-le, une princesse doit savoir faire le premier pas aussi.”
 
Lucy repoussa gentiment la jeune femme tout en lui disant bien qu'elle pouvait rêver trente ans avant qu'elle ne fasse quelque chose comme ça. Heureusement pour elle, un client héla la serveuse, et elle dut partir s'en occuper. Lucy souffla de soulagement. Elle avait échappé aux taquineries pour le moment.
 
La jeune femme se décida à prendre une gorgée de son café. Encore un peu trop chaud pour elle, mais il était bon. Ce n'était pas pour rien qu'elle venait ici quand elle donnait rendez-vous à quelqu'un. En le reposant sur la table, Lucy se risqua à lancer un petit coup d'oeil discret à l'homme qui l'intriguait. Elle vit qu'il la regardait lui aussi. Ça l'amusait ce petit jeu de regards, mais à son plus grand regret, elle n'arrivait pas à ne pas détourner la tête. Elle se sentait vraiment trop vulnérable, arrivait-il à lire en elle ? Le corps de Lucy agissait alors qu'elle ne lui donnait pas d'ordre. Elle aurait voulu continuer à parcourir les nuances vertes des yeux marrons de cet homme, mais instinctivement elle avait dû regarder ailleurs.
 
Il allait la prendre pour une coincée à ce rythme-là, alors que lui, il avait l'air tellement confiant. Ce genre de personnes qui n'a honte de rien, qui fait juste, ce qu'il a envie de faire et qui se moque du regard des autres. C'était assez admirable en soi, Lucy ne put s'empêcher d'esquisser un sourire puis elle sentit une vibration sur sa cuisse. Elle se mit tâter ses poches de jean à la recherche de son téléphone. Elle le trouva sans problème et le déverrouilla pour voir que Levy lui avait envoyé un message. Elle lui disait qu'elle allait être en retard et qu'elle s'excusait. Lucy s'en fichait, au contraire ça lui laissait plus de temps pour apprécier ces instants en terrasse en plein mois de mai.
 
“J'suis con, parfois.”
 
Elle tourna sa tête vers cet homme qui venait de s'auto-insulter et elle ignorait totalement pourquoi. En tout cas, il avait l'air perdu dans ses pensées. Ça lui donnait un air sérieux qui plaisait plutôt bien à Lucy, même si elle craquait bien plus sur son sourire. Elle lui offrirait tous les cafés qu'il voudrait pour qu'il lui remontre la blancheur de ses dents. Peut être que Mirajane avait raison, peut être qu'elle devait essayer de lui parler. Après tout il avait l'air réceptif, il la regardait tout le temps. Elle ne se prendrait pas de vent, du moins elle ne le pensait pas mais son corps refusait de prendre une autre position que celle qu'il avait déjà. Assise à sa table les coudes posés dessus les deux mains tenant son téléphone pour répondre à Levy. Pourtant sa meilleure amie était bien loin d'être sa principale préoccupation. Elle voulait parler à cet homme. Elle sentait cette alchimie rien que dans les regards qu'ils s'étaient échangés, ou peut être qu'elle avait lu trop de romans. Quoi qu'il en fût Lucy voulait le numéro de ce type aux cheveux roses. Elle voulait le revoir, peut-être même que c'était l'homme de sa vie.
 
Lucy sentit son visage chauffer en moins d'une seconde à cette pensée. Elle partait beaucoup trop loin. Elle devait être rouge écrevisse, elle allait vraiment passer pour une idiote, c'était certain. Elle tenta de se concentrer sur le message qu'elle écrivait. Il fallait qu'elle arrête de rêver et de fantasmer sur cet inconnu. Elle se savait incapable de l'aborder et il n'y avait aucune raison pour qu'il veuille aborder une idiote coincée.
 
« Ça va ? »
 
Hein? Quoi? C'était tout ce que le cerveau de Lucy avait pensé quand il avait fait les connexions nécessaires pour qu'elle se rende compte qu'il venait de lui parler. Mais elle avait été tellement surprise qu'elle avait sursauté faisant bouger la table. Et elle eut à peine le temps de comprendre ce qu'il se passait qu'elle vit sa tasse se renverser. Lucy se voyait déjà enguirlandée par Mirajane, ce qui lui valut pour réflexe d'attraper la petite serviette en papier pour arrêter la trajectoire du café. Mais c'était peine perdue, et la jeune femme blêmit.
 
Elle fut surprise de voir qu'on lui vint en aide. Il était venu l'aider, et Lucy trouvait du réconfort dans sa maladresse. Non seulement il avait essayé d'engager la conversation mais en plus il volait à son secours. Mais même à deux ils n'arrivaient pas à essuyer tout le liquide noir.
 
“Mademoiselle, s'il-vous-plaît !”
 
Lucy devint encore plus pâle quand elle le vit appeler Mirajane pour qu'elle vienne les aider. Elle allait se faire engueuler devant lui. Et elle allait perdre tout le peu de crédibilité qu'il lui restait. Il allait découvrir qu'elle avait deux mains gauches. Évidemment, Lucy ne s'était pas trompée, Mirajane était bien énervée de voir que c'était la troisième fois que la jeune femme lui faisait le coup. Celle-ci ne manqua pas de lui dire. Lucy ne voulait pas se disputer avec son amie.
 
“Je suis désolée, Mira, pardonne-moi ! J'ai pas fais exprès !”
 
Lucy prenait l'air le plus peiné possible pour adoucir son amie. Elle espérait que ça marcherait mais ça ne semblait pas suffire. Et dire qu'un si joli moment risquait de tourner à la catastrophe à cause d'un simple café. Mais heureusement pour Lucy, l'inconnu aux cheveux roses prit sa défense auprès de Mirajane, assurant qu'il était responsable. Lucy était touchée par l'attention, elle le trouvait vraiment gentil. Le coeur de la jeune femme cognait beaucoup trop fort dans sa poitrine. Il fallait qu'elle se calme, elle ne le connaissait même pas.
 
Lucy ne vit même pas Mirajane partir chercher de quoi nettoyer la saloperie qu'elle avait causée. Elle était juste statique à regarder cet homme tenter avec rien de nettoyer le café. Il finit par renoncer et se tourna vers elle.
 
“Désolé, je m'appelle Natsu.”
 
Natsu, c'était joli. Était-ce parce qu'elle avait un faible pour lui, que tout lui paraissait beau chez lui ? Un chose la satisfaisait pleinement en cet instant, elle avait réussi à connaître son nom. Et elle ne manqua pas l'occasion de lui donner le sien.
 
“Je t'offre un café à la place de celui-là ?”
 
Lucy bloqua, venait-il vraiment de l'inviter à discuter avec lui. Que devait-elle faire ? C'était la première fois qu'elle se retrouvait dans cette situation. Elle commençait à paniquer à l'intérieur d'elle-même. Si elle refusait elle allait le regretter toute sa vie, mais est-ce qu'elle avait assez de temps avant que Levy n'arrive ?
 
“Je dis ça mais au moins ma table n'est pas pleine de café, héhé.”
 
Elle ne réfléchit plus. Et elle lui sourit, il avait raison, pourquoi devrait-elle renoncer ? Elle prit son téléphone et son sac puis partit s'asseoir à la table que lui offrait Natsu. Elle avait vraiment l'impression que son corps la contrôlait, qu'importe ce qu'elle pensait. C'était agréable de se laisser porter par son instinct et les demandes de son corps. Celui-ci voulait s'installer en face de cet homme qui la mettait en émoi.
 
Il prit ensuite place en face d'elle. Et maintenant que Natsu était juste devant ses yeux, elle remarquait quelques détails, comme l'écharpe posée sur un coin de la table, mais aussi quelques égratignures sur ses mains. Lucy aimait de plus en plus l'idée que Natsu fasse partie de ces hommes un peu bagarreurs. Elle devait reconnaître qu'elle aimait bien les mecs avec un côté 'bad boy', même si un 'bad boy' aux cheveux roses était assez comique en soi. C'est cette pensée qui fit que Lucy n'eut aucun mal à rendre à Natsu son sourire.  
 
Lucy vit Mirajane revenir avec une serpillière et celle-ci lui lança un regard étonné puis plein de sous-entendus. La jeune femme savait que dans une demi-heure toutes ses amies allaient être au courant qu'elle avait rencontré un mec. Ça la déprimait déjà, il fallait dire qu'elles étaient toutes très envahissantes, mais Lucy ne pouvait pas se passer d'elles.
 
Quand Mirajane eut fini, Natsu lui demanda deux cafés. Lucy n'osait même pas regarder dans la direction de son amie, surtout quand celle-ci fit remarquer que l'attention de Natsu était courtoise. Lucy aurait aimé pouvoir se cacher dans un trou de souris à ce moment-là.
 
“Vous avez l'air de bien vous connaître toutes les deux ?
-Avec Mira ? Oui, on s'est rencontré à la fac de lettres. Depuis on ne se quitte plus...”
 
Lucy adorait parler de ses amies, elle les trouvait toutes exceptionnelles. Puis la jeune femme aimait parler, raconter sa vie. Alors elle n'allait pas s'en priver puisqu'il le lui demandait. Elle lui raconta comment se passaient ses cours, ce qu'elle avait prévu de faire aujourd'hui, que parfois la solitude lui pesait. Tout un tas de choses, et Lucy voyait bien que Natsu avait décroché. Elle tenta de rattraper le coup en lui posant une question sur lui, elle voulait savoir ce qu'il faisait dans la vie. Pourtant sa question toute banale, fit rire son interlocuteur. Elle ne comprenait pas pourquoi, peut-être que c'était déplacé, ou qu'elle avait dit une grosse bêtise. Paniquée, elle venait de s'embrouiller toute seule partant dans un monologue confus.
 
Au final Natsu lui avait répondu gentiment qu'il était étudiant. Lucy s'était décomposée, elle avait encore été ridicule. Si seulement elle lui avait juste dit “je suis étudiante et toi ?” elle n'aurait pas eu à faire tout ce cirque minable. Il devait bien se moquer d'elle. D'ailleurs il ne manqua pas de lui dire en rigolant qu'elle était étrange. Piquée au vif elle allait lui répondre vivement, quand une sonnerie de téléphone l'en empêcha. Natsu s'excusa et prit son téléphone, il ne décrocha pas, mais Lucy vit qu'il écrivit un message.
 
C'est à ce moment-là que Mirajane apparut avec deux cafés dans les mains. Lucy n'avait même pas besoin de demander quel type de café elle voulait, son amie le savait déjà. Mirajane ne fit aucun commentaire et repartit aussi vite qu'elle était arrivée. Pas mal de monde était arrivé entre temps, elle devait avoir d'autres commandes à prendre et servir. Et c'était parfait pour Lucy. Elle se focalisa sur Natsu, elle avait toujours en tête le fait qu'il l'avait traité d'étrange et elle ne comptait pas le laisser s'en tirer indemne. Quand il eut finit avec son téléphone, elle s'empressa de lui faire remarquer qu'il était tout aussi étrange qu'elle, après tout il avait des cheveux roses.
 
Elle était fière de sa réplique, certaine de l'avoir mouché. Pourtant, ce fut au visage de Natsu de se décomposer. Il avait un air triste, et Lucy se traita d'idiote mentalement. Elle l'avait sûrement blessé. Elle culpabilisait déjà. Surtout qu'elle trouvait que sa couleur mettait bien en valeur ses yeux. Elle ne voulait pas le rendre triste. Elle ne sut pas quoi répondre quand il lui demanda si elle trouvait ça moche. Elle céda à la panique, et fit à nouveau un monologue décousu pour essayer de lui faire comprendre qu'elle était désolée et qu'elle trouvait que ça lui allait parfaitement bien. Quand il éclata en un fou rire incontrôlable, Lucy ne comprit pas toute suite qu'il avait montré sa tristesse de toute pièce.
 
“T'en fais pas Lucy, je me moque bien de ce qu'on pense de ma couleur de cheveux, je voulais juste t'embêter héhé.”
 
Lucy laissa sa tête tomber sur la table. Totalement dépitée, elle venait encore de se ridiculiser parce qu'elle avait cédé à la panique si facilement. et pourtant en réfléchissant elle aurait dû comprendre qu'il faisait semblant. Elle avait envie de s'arracher les cheveux.
 
“Oh non, je suis vraiment nulle. Tout le monde me dit d'avoir un peu plus confiance en ce que je dis, mais j'y arrive pas. Résultat, je passe pour quoi moi ? Confia-t-elle en riant un peu.
-Pas de problème, Lucy, je trouve ça étrange mais c'est mignon aussi.”
 
Lucy releva sa tête d'un bond, et ouvrit légèrement ses lèvres. Venait-il de lui dire qu'il la trouvait mignonne. Elle ne savait pas quoi répondre, un merci aurait été le bienvenue. Elle tenta de le prononcer le plus clairement possible mais elle était incapable de parler sans bafouiller. Elle ressentait une attirance de plus en plus forte envers Natsu et elle commençait à avoir la preuve que c'était pareil de son côté. Elle avait l'impression de vivre une rencontre comme elle en avait lu dans ses livres. Ce genre de rencontres où la seule sensation que l'on ressent est celle du destin. Elle devait le rencontrer aujourd'hui, c'était écrit quelque part.
 
Elle n'allait donc jamais s'arrêter de rougir, mais elle était trop sensible à ce qu'il lui disait, et aux gestes qu'il avait. Elle devait ressembler à une adolescente amoureuse alors qu'elle avait déjà passé la vingtaine. D'ailleurs elle ne lui avait pas vraiment demandé son âge, mais il ne paraissait pas vraiment plus vieux qu'elle.
 
Elle allait lui poser la question quand le téléphone de Natsu l'interrompit à nouveau, elle commençait à en avoir marre de cette sonnerie. Surtout que Natsu changea totalement d'expression en regardant son téléphone. Il paraissait blême, comme s'il venait de se rendre compte de quelque chose d'important, qu'il avait oublié.
 
“Oh merde, Lucy, faut vraiment que j'y aille.”
 
Lucy oublia le téléphone et fronça les sourcils. Il partait déjà. Elle avait l'impression que ça ne faisait que quelque seconde qu'ils s'étaient mis à discuter. Natsu plongea sa main à l'intérieur de sa veste, et en sortit de l'argent. Suffisamment pour payer leur consommation. Elle le vit ramasser son sac et son téléphone. Et Lucy se rendait compte qu'il allait vraiment partir, elle avait un pincement au coeur mais elle était contente de l'avoir rencontré.
 
“Je suis désolé de partir comme ça. On se revoit quand tu veux. Salut, Lucy !”
 
Natsu entendit Lucy lui répondre un faible, en revoir. Et dire qu'il devait abandonner une si jolie fille pour un examen à la con. Mais il était déjà en retard et il ne pouvait pas rester une seconde de plus. Il lui sourit une dernière fois et partit à grandes enjambées. Heureusement que Grey l'avait prévenu sinon il aurait eu des ennuis.
 
Il était content d'avoir choisi le café le plus proche de sa faculté, après avoir pris une nouvelle rue, il la voyait déjà au bout. Finalement en accélérant il allait arriver pile à l'heure. Il ne lui fallu que quelques secondes pour entrer dans l'enceinte du bâtiment. Il chercha rapidement dans sa mémoire la salle de l'examen. Natsu soupira de soulagement en se rendant compte qu'il n'avait pas d'escaliers à monter. Au bout de quelques minutes, il se trouvait devant la porte, il ne toqua pas, il entra juste. Tous les étudiants étaient encore en effervescence, les examinateurs n'étant pas encore arrivés.
 
Il vit Grey au fond de la salle et partit s'affaler à ses côtés. Il s'empressa de lui raconter la rencontre qu'il avait faite. Mais c'est là, que Natsu se rendit compte d'une donnée importante.
 
“Bordel, j'ai pas son numéro.
-Toujours aussi con.”
 
Il répondit à son meilleur ami par un bon coup sur la tête. Même si pour le coup, Grey avait raison, Natsu avait vraiment été le dernier des abrutis à ne pas demander d'information à cette femme pour pouvoir la joindre à nouveau. Mais il ne désespérait pas, après tout, il savait qu'elle était amie avec la serveuse. Il lui suffirait de retourner au café, et avec un peu de chance, il réussirait à obtenir des informations. Il y avait toujours une solution. Et Natsu comptait bien retrouver cette jolie blondinette.
 
 
 
Langage Corporel [NaLu Week 2017] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy

 
Commentaire de l'Auteur :
 
J'ai hâte d'avoir votre ressenti ! A vrai dire, je trouve cet OS assez moyen mais comme ça fait longtemps que je n'ai pas écris, j'en suis quand même satisfaite. J'espère que le point de vue de Lucy vous aura plu autant que celui de Natsu. Je sais qu'ils sont tous les deux hors caractères et je m'en excuse. Mais ça collait mieux comme ça pour l'histoire. Je sais aussi que le thème de ce OS était le langage corporel, j'ai fait des allusions discrètes au cours de l'OS. Je sais que le thème est pas super présent, après c'est à vous de me dire ce que vous en avez penser. Je vous attends dans les commentaires et si vous avez la flemme (ce que je comprends parfaitement haha) juste laisser moi un kiff. 

Tags : NaLu-Week 2017 - NaLu - One-shot

Ruban [NaLu Week 2014] One-shot / Fairy Tail-------------------------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy 03/07/2014

|
|
Ruban [NaLu Week 2014] One-shot / Fairy Tail-------------------------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy

|
Samedi 21 juin.
|
Mon cher Journal,
Il est minuit et je sens mon corps fébrile, douleur et tremblement me prennent. Je me sens fragile. Pourquoi ? Je me pose des questions qui ne devraient pas se trouver dans mon esprit en cette nuit. J'ai la sensation que ma vie dérive. Je ne le verrais plus jamais. L'année se finit, le bac aussi. On était simplement connaissance voir peut-être ami, mais pas assez pour que je puisse garder un contact avec lui. Je n'ai plus que son téléphone. Je n'oserais jamais l'appeler. J'aimerais le revoir, continuer à le regarder simplement. C'est tout ce que j'aimais. Cette séparation me fait finalement plus de mal que prévu. Je n'ai même pas pu lui dire au revoir convenablement tout est allé trop vite. Il me semblait être au début d'année, il y a encore quelques jours.
|
Je n'étais rien, juste une fille effacée. Pourquoi doit-il habiter dans une ville si loin de la mienne ? Il aurait peut-être fallu qu'il ne vienne jamais dans mon lycée. Si seulement, j'avais su m'imposer dans sa vie. C'est trop tard maintenant. Mais peut être aurais-je une chance infime de le voir lors de l'affichage des résultats pour le Baccalauréat ou même lors du bal de vendredi. Je suis une grande rêveuse. C'est peut-être pour cela que je préfère me contenter de rester derrière plutôt que tenter quelque chose. J'ai peur de la chute, mais c'est normal, pas vrai ? Je me sens un peu idiote. Je savais que ce jour arriverait, mais je pensais et espérerais que le temps passerait plus lentement.
|
Je n'arrive toujours pas à dormir, je suis là, à somnoler dans mon lit, fatiguée par mes épreuves de cette semaine pourtant l'angoisse de ne plus pouvoir l'approcher ne veut pas me laisser en paix. Il faut que je me calme, après tout ce n'est pas comme si j'avais espéré son affection. Je m'étais déjà faite à l'idée que sa présence serait temporaire, peut être que j'étais trop naïve pour croire pouvoir m'y faire réellement. Je me sens seule maintenant. Quelle horreur, j'aimerais pouvoir me sortir de cet enfer. Finalement, tout ça est drôle. Je me suis condamnée moi-même à cette situation et je ne peux même pas la supporter. Suis-je aussi pathétique que ça ? Apparemment. Ai-je vraiment besoin de me rabaisser en cet instant ? C'est tout moi. Puisque je vais mal autant remuer le couteau dans la plaie. Je sens un sourire amer se dessiner sur mes lèvres.
|
La seule chose qui me rassure est l'air chaud qui provient de l'extérieur. J'ai volontairement laissé ma fenêtre ouverte, car c'est aujourd'hui le premier jour de l'été. Le début de cette saison me fait du bien, car elle me rappelle son prénom. Le ciel est totalement dégagé, dommage que la pollution de la ville empêche de nombreuses étoiles d'apparaître clairement. J'aime rechercher les constellations, ça m'occupe et généralement, je finis par m'endormir. Mais je pense que ce soir, ce n'est pas cela qui m'offrira le sommeil. La fatigue viendra forcément à bout de moi, même si je dois patienter encore quelques heures. Après tout demain, rien ne m'oblige à me lever, on est dimanche théoriquement puisque minuit est passée. Enfin pour moi temps que je ne me suis pas endormie, on restera samedi.
|
|
Vendredi 27 juin.
|
Mon cher Journal,
Le temps s'est finalement écoulé plus rapidement que prévu. J'ai passé ma semaine à lire et à réviser encore. Après tout, je ne suis à pas à l'abri d'un quelconque rattrapage. La sensation d'avoir raté ne veut vraiment pas me quitter, je sais déjà qu'espérer avoir le bac de maths et le bac d'anglais, est inutile. J'ai foiré ces deux épreuves, c'est certain pour moi. De toute façon, ce ne sera une surprise ni pour ma mère ni pour mon père, tous deux savent que ce sont deux matières que j'ai en horreur. Alors pourquoi avoir choisir spécialité mathématiques en entrant en premier littéraire me diras-tu. J'avais été forcée, mon cher père ne supportant pas l'idée que je puisse continuer les études sans ces horribles équations. Il a d'ailleurs tout mis en ½uvre pour que je le décroche ce bac maths, allant même jusqu'à me payer un professeur particulier en plus. Mais c'est peine perdue.
|
Je suis assise sur le fauteuil du salon, tu es posé sur mes genoux. Bien que ça ne soit pas pratique pour écrire ça ce ne me dérange pas plus que ça. Surtout parce que mes parents sont tous deux-là et que j'aime passer du temps avec eux. Je suppose que pour que notre famille soit vraiment bien, il m'aurait fallu un frère ou une s½ur. Ma mère regarde la télévision tandis que mon père, assit à côté d'elle râle, car aujourd'hui, il n'y a pas de match de foot. Oui, il suit effectivement la coupe du monde. Les huitièmes vont commencer demain. Moi ça ce ne m'intéresse pas trop, mais je reste au courant pour faire plaisir une amie et mon père.
|
Il est 18h. J'ai conscience que mon bal de fin d'année est dans deux heures alors que je ne suis toujours pas prête, et même encore en pyjama. Au début, je ne voulais même pas y aller, mais Levy a tellement insisté. Elle n'ose pas y aller seule, je la comprends en même temps. De toute façon, je ne peux plus reculer, j'ai fait acheter une robe à ma mère et des chaussures. J'aime beaucoup cette robe d'ailleurs. Toute en noir, avec un énorme décolleté. C'est la première fois que j'en mets un aussi profond, ça me stresse un peu. J'ai quand même pris un petit gilet bleu légèrement transparent pour me couvrir un peu. Et pour ne pas que le gilet soit le seul à être en bleu ma mère m'a donné son ruban à mettre dans les cheveux. Je sais qu'il est important pour elle et qu'il signifie beaucoup. Ça me touche qu'elle me l'offre.
|
|
Cher Journal,
Je reviens te voir à une heure plutôt tardive, car il est une heure du matin. Je suis rentrée de la soirée depuis au moins une trois quart d'heure. Je suis terriblement déçue mais quand même un peu contente. Déjà, ça s'est mal terminé. Des idiots ont déclenché l'alarme incendies alors qu'on s'amusait tous comme des fous ! Du coup on a tous été obligé de sortir de la salle des fêtes et finalement ils ne nous ont pas laissés re-rentrer. Autant te dire que ça m'a vraiment fait chier sur le coup. Je passais vraiment une bonne soirée avec mes camarades de classe, car oui au bout d'une heure Levy s'est fait inviter à danser et je ne l'ai revue que quelques fois en coup de vent. Enfin, je ne peux pas lui en vouloir. Si elle s'est amusée, c'est le principal. Moi de mon côté, j'ai cherché le seul garçon qui m'intéressait.
|
Il était en train d'animer la salle au milieu du terrain de danse. Il était tellement occupé à s'éclater sur la musique que je l'ai trouvé encore plus beau. Peut-être à cause du bruit ou du verre d'alcool que j'avais consommé. En tout cas, je suis vite allée m'asseoir sur une des chaises mises à disposition contre les quatre murs. J'avais mal au pied. Finalement, c'est Erza, une fille de terminal ES avec qui je déjeunais à la cantine qui est venue me ramener sur la piste. J'ai dansé comme une folle après, attirant un peu trop les regards avec mon décolleté. Mais sur ce plan-là, je n'ai eu aucun problème. Les gars de terminale sont, pour la plupart, assez respectueux à ce niveau. Sauf quelques cons, mais ceux-là sont partout que veux-tu ? C'est d'ailleurs eux qui ont déclenché l'alarme et nous ont retiré les deux heures de fêtes qu'il nous restait. Franchement, ceux-là ne me manqueront pas.
|
Par contre, un autre point négatif en dehors du fait que je n'ai pas pu m'approcher de Natsu, c'est que j'ai aussi perdu mon ruban dans l'obscurité de la salle. Et quand je m'en suis rendue compte, je ne pouvais plus retourner le chercher. Enfin, je suppose que les élèves du conseil de vie du Lycée, qui ont organisé la soirée ont dû le retrouver en faisant le nettoyage à la fin. J'irais demander à Mirajane si elle l'a retrouvé. Je l'espère.
|
Je suis vraiment crevée, mais je ne peux pas dormir ! Mes oreilles bourdonnent encore, c'est assez désagréable surtout en sachant que mes pieds sont couverts de cloques. Mes jambes me lancent, elle aussi. J'ai dansé tellement longtemps avec ces talons. Je me sens euphorique, c'était ma première soirée. La première fois que je danse parmi tous mes camarades. Moi qui suis de nature effacée, je me suis sentie vivre ce soir ! J'aimerais qu'une fête de ce genre se reproduise la semaine prochaine puis celle d'après, à l'infini !
|
|
Jeudi 3 juillet.
|
Mon cher Journal,
Demain matin, c'est le jour de mes résultats du bac. Je t'écris parce que j'éprouve le besoin de te confier quelque chose. Je suis stressée. Oui comme tous les autres jeunes de 17 ans qui ont passé le bac, seulement, on s'en fiche des autres. Je n'arrive pas à me calmer, qu'est-ce que je fais si je passe aux rattrapages ? C'est certain que ça va arriver... Enfin, j'ai un peu de chance puisque j'y vais avec Levy et donc si jamais je ne l'ai pas, je n'aurais pas mes parents sur le dos. N'empêche que si j'échoue ça sera l'horreur, je devrais me retaper une année de terminal. Plutôt crever.
|
Il doit être aux alentours de midi et je m'ennuie, car je ne sais pas quoi faire... C'est toujours comme ça quand je n'ai pas cours, je me fais chier. Je pourrais peut-être sortir, mais je suis bien chez moi. Puis j'ai déjà invité des amies à venir hier donc je pense que ça suffit. J'aime beaucoup Yukino, je la connais depuis tellement longtemps. C'est dommage qu'on n'est pas été dans le même lycée, heureusement qu'on continue à se voir régulièrement. Il y avait aussi Lisanna, celle-là, elle ne perd rien pour attendre. Elle me fout toujours dans la merde et dans des situations gênantes depuis que j'ai eu la bonne idée de lui dire que Natsu me plaisait bien. Je lui faisais confiance moi, à Lisanna. J'aurais dû me douter qu'elle m'ennuierait avec ça. M'enfin, je suppose qu'elle veut juste m'aider, après tout, elle voit Natsu tous les jours. Tout ça parce qu'ils sont voisins de palier. Il y a des moments où je devrais peut être me renseigner avant de confier un secret.
|
D'ailleurs, je la verrais surement demain, j'espère qu'elle aura son bac. Comme moi, elle a fait un bac L, seulement, elle et les études, c'est tout sauf une histoire d'amour. Il n'y a que pour Yukino où je ne m'inquiète pas, elle a fait un bac scientifique axé sur la physique. Cette fille a l'art et la manière de me faire me sentir inférieure quand je nous compare. Elle s'est déjà le métier qu'elle veut faire alors que moi, je sais à peine que je veux aller en fac de Lettres.
|
Aller place à la bonne humeur ! Parlons d'Erza, je ne m'inquiète pas non plus pour elle. Bien qu'elle ne soit pas dans ma filière, elle était dans ma classe. L'administration du Lycée a eu la bonne idée de mélanger des élèves d'Économie avec des élèves de littérature, car nous n'étions que 15 filles en L. M'enfin moi ça ne me dérange pas, car comme ça, j'ai pu partager la même classe que Natsu pendant un an. Je ne sais même pas ce qu'il veut faire après le Lycée... Je me demande s'il va avoir son bac. Après tout, j'ai appris par Erza qu'il était sorti de ses épreuves avec beaucoup d'avance. J'espère vraiment que ça ira.
|
|
Samedi 5 juillet.
|
Coucou !
Je suis euphorique, il est 6h du matin et je n'arrive plus à dormir ! Hier, je suis allée voir mes résultats, je me sens soulagée, je l'ai eu finalement ! Je n'ai que 20 points au-dessus de la moyenne, mais c'est déjà ça ! Lisanna l'a eu elle aussi, mais c'est grâce au jury. Ils ont étudié son dossier et lui ont donné les 12 points qu'il lui manquait pour avoir le bac ! Je suis contente pour elle ! Levy, je n'ose même pas en parler tellement ces résultats sont brillants ! Je n'ai pas croisé Erza par contre... Je lui demanderais par téléphone plus tard !
|
Mais ce qui me rend vraiment dingue, c'est que j'ai vu Natsu. Il était tout seul devant les listes, quand je me suis approchée de lui discrètement, j'ai vu qu'il regardait son nom. Le pauvre était convoqué au rattrapage, il était totalement désemparé. Quand il m'a vu, il m'a assommé de question sur comment se déroule le rattrapage et ce qu'il devait faire. Sur le coup, je n'ai pas pu m'empêcher de lui proposer mon aide. Il passe ses deux oraux : Histoire et Philosophie, lundi. Ce sont les deux seules matières où il a eu des notes catastrophiques... Il m'a demandé de l'aider à réviser aujourd'hui et demain.
|
Seule Lisanna est au courant, de toute façon rien ne lui échappe et c'est ce qui me désespère. Faut toujours qu'elle tende une oreille pour écouter, qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire d'elle ? Enfin le plus important, c'est que je vais pouvoir passer du temps avec Natsu et ça, c'est mon vrai cadeau d'anniversaire ! Ah, mais oui ! J'ai complètement oublié de te le dire ! Mardi, j'ai fêté mes 18 ans ! Ça y est, enfin la majorité ! Mes parents m'ont organisé une petite soirée en comité réduit avec mes amies. Ça m'a vraiment touché sur le coup.
|
|
Lundi 7 juillet.
|
Cher Journal,
Je suis vraiment stressée là, Natsu a passé ses oraux ce matin, il voulait absolument que je l'accompagne pour connaitre les résultats finaux. Comme ceux-ci sont donnés dans les heures qui suivent les oraux. Je suis assise sur le banc en face du Lycée dans lequel on reçoit nos résultats. Je profite du fait qu'il ne soit pas revenu pour t'écrire deux lignes. Il est au environ de 13h et demis.
|
J'ai passé un weekend de dingue, ça n'a beau avoir été que des heures de révision, je suis quand même heureuse ! En plus, Natsu à deux chats et une petite s½ur vraiment trop mignonne. Je n'ai pas pu m'empêcher de la câliner. Puis j'ai rencontré ses parents aussi. Ça mère est vraiment gentille quoi qu'un peu sévère. Je la revois parfaitement tirer les oreilles de la petite Wendy parce qu'elle a donné du chocolat aux chats. Par contre, son père, je crois que je préfère rester vraiment très éloigné. C'est fou comme il avait l'air heureux de voir une fille débarquée dans sa maison. Je crois que Natsu avait un peu honte des phrases que sortait son père.
|
J'ai pensé à lui toute la matinée. C'est quand il m'a envoyé un message pour me demander de venir pour les résultats que j'ai commencé à me sentir importante. J'espère vraiment qu'il va l'avoir ce foutu bac. Ça serait con qu'il redouble. Je le vois sortir, je vais te ranger dans mon sac, je ne tiens pas à ce qu'il me demande ce que tu es et s'il peut te lire.
|
|
Bonjour à nouveau !
Cette fois, il est 23h et plus, je suis chez moi dans mon lit. Et j'ai sourire d'idiote sur le visage. Natsu a finalement décroché son bac, il était tellement heureux qu'il a couru vers moi. Il n'arrêtait pas de dire qu'il avait tout déchiré grâce à moi. Je me sentais flattée. Par contre, quelque chose m'avait frappé. Il portait mon ruban à son poignet. Quand je lui ai demandé, il m'a dit que c'est Mirajane le soir du bal qui l'a trouvé en nettoyant et elle lui a demandé de me le rendre. J'avais complètement oublié que Natsu faisait lui aussi partie de ceux qui avaient aidé à l'organisation de la soirée. Il avait voulu me le rendre avant, mais ce weekend, il avait oublié étant pris par le stress du rattrapage en plus il m'a avoué l'avoir paumé dans le bordel de sa chambre et à peine retrouvé ce matin. Non mais je te jure. Mais enfin l'important, c'est que j'ai pu le récupérer et le meilleur, c'est qu'il est persuadé que mon ruban bleu lui a porté chance lors des oraux.
|
Ça me fait plaisir qu'il pense ça, mais de là à croire que c'est un porte-bonheur quand même. En tout cas, je suis heureuse, car il l'a porté. Oui, je te l'accorde, je ressemble à une idiote, mais ce n'est pas grave. Je crois que je vais le bénir ce bout de tissus. Il m'a même demandé s'il pouvait me le reprendre la prochaine fois qu'il aurait besoin de chance. Ce qui fait qu'on se reverra forcément. C'est vrai, c'est juste un début d'une amitié plus proche que celle qu'avant, mais il faut bien un début à tout. Maintenant, je vais pouvoir passer du temps avec lui, avec ces amis et mieux le connaitre. Je me sens tellement submergée, peut-être que je m'emballe un peu trop vite mais je suis motivée à ne pas lâcher l'affaire.
|
Je suis surement amoureuse de lui depuis longtemps, il n'y a que moi pour croire que je pouvais le laisser partir sans rien dire. Un jour, je lui dirais la vérité et je porterais ce beau petit ruban, il me portera chance puisqu'apparemment, c'est un porte-bonheur.
|
Pour l'instant, c'est parti les vacances !
|
|
Ruban [NaLu Week 2014] One-shot / Fairy Tail-------------------------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
|

©2010-2016 Bidva


Ruban [NaLu Week 2014] One-shot / Fairy Tail-------------------------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy
Note de l'auteur :
|
Je n'ai pas grand chose à dire sur cet OS... A part qu'il est vraiment réaliste (si vous avez fait gaffe vous remarquer que l'intrigue de l'OS se déroule là dans ce mois de juin/juillet), c'est à dire qu'il n'y a pas romance à proprement parler puis j'ai voulu tester quelque chose de nouveau. Le journal intime. Je dois reconnaître que je ne suis pas faite pour ça. Cet OS m'a posé énormément de problème que ce soit pour raconter les événements ou même au niveau de l'écriture en soit. je n'avais pratiquement jamais écrit à la première personne du singulier avant...
|
Je suis un peu perplexe aussi parce que je me suis inspirée de ma propre vie. A la base le premier jour d'écriture c'est à dire le 21 juin, c'est moi même qui pendant cette soirée a ressentit ces émotions. Et c'est de là que m'est venue l'idée d'écrire un OS. Le bal c'est aussi déroulé dans ma vie et ça c'est bien passer de la même façon. Après bien sur pour moi ça ne finit pas aussi bien, c'est à dire que je n'ai pas encore eut les résultats du bac et je ne reverrais surement jamais cette personne qui m'a inspirée l'OS. Donc voilà, j'espère que ça vous à plu.
|
Un com's s'il vous plait :3

Tags : NaLu-Week 2014 - Thème : Ruban - 3ème jour - One-shot - NaLu

Cadeau [NaLu Week 2014] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy 01/07/2014

Répertorié chez :

LePresentoirdesFees

Blabla de l'auteur :

|
C'est la NaLu-Week ! Enjoy ! Je dois vous dire qu'il y a à peine deux semaines je ne pensais rien publier parce que voilà je suis toujours à me demander si j'écris correctement ou blablabalabla Bref. On s'en fout de ma vie, l'important c'est que je sois là et que je n'ai pas manqué l'appel du NaLu !! Mouhahahaha je me sens plus je suis une belle gosse. Quoi ? J'ai le droit de me valoriser un peu quand même '-' ?  J'en ai marre de déprimer parce que je me demande pourquoi j'écris pas comme les grands auteurs u_u
Bon voici un OS d'environ 4000 mots, oui c'est relativement court quand on sait que le précédent en fait 8000, Oh ça va hein ù_ù j'ai passé mon bac je vous rappelle (<- Excuse de la feignasse qui ne veut pas s'avouer qu'elle s'y est prise à la dernière minute pour écrire cet OS) N'empêche que j'en ai rien à foutre j'ai écrit trois putains d'OS en trois jours. Je suis une putain d'auteur de l'extrême x) (Vous verriez ma gueule, tellement je suis cernée vous me prendriez pour un zombie)
Ahhh mais j'arrête pas de dériver >.< Bref, cet OS est pour le premier thème de la NaLu-Week qui est "Cadeau" bah oui vous savez lire un titre quand même x) Mais bon je le rappelle ici, même si c'est idiot parce que si vous n'avez pas lu le titre il y a peu de chance pour que vous ayez lu ma petite intro '-' D'ailleurs qui l'a lut ? Putain si vous l'avez lu c'est la honte pour moi. Dites le moi en commentaire !
|
|
Cadeau [NaLu Week 2014] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy

|
Joie et effervescence gagnaient la ville de Magnolia en cette fin de mois de décembre. Les enfants attendaient avec impatience le passage du Père Noël en ce soir du 24 décembre. Les parents, quant à eux, essayaient tant bien que mal de faire se coucher leurs gamins pour pouvoir glisser les cadeaux sous le sapin, chose qui serait encore très dure cette année aux vues de l'excitation qui régnait en ville. En effet, les rues étaient pleines de monde qui souhaitait passer le réveillon en compagnie de leurs amis. Des décorations avaient été disposées un peu partout dans la grande allée marchande pour émerveiller les enfants, et parfois même certains adultes. D'ailleurs, il y avait aussi de nombreux hommes déguisés en Père Noël, et la nouveauté étaient les chaleureuses Mères Noël qui avaient, elles aussi, un franc succès. La seule chose qui manquait en cette nuit était la neige. C'était vraiment décevant, mais ce ne serait pas la première fois.
|
Plusieurs rues de là, une femme blonde rentrait de son travail. Être rédactrice en chef d'un petit journal de littérature était sa plus grande satisfaction. Elle avait été obligée de travailler pour permettre à ses collègues de passer Noël en famille, tandis qu'elle finissait de corriger les derniers textes avant d'envoyer le journal à l'Imprimerie. Lucy Heartfillia s'en fichait de toute façon, personne ne l'attendait chez elle. Elle n'avait plus de famille, sa mère étant morte dans son enfance et son père il y avait quelques années. Elle n'avait ni frère et s½ur, ni cousin, et encore moins d'animal de compagnie. La jeune femme était seule, et ce depuis un moment maintenant. Elle avait fini par s'y faire, même si la chaleur des parents tenant la main de leur enfant dans la rue lui rappelait sa solitude. À déjà 27 ans, elle espérait trouver un compagnon pour qu'elle puisse elle aussi profiter des fêtes familiales. N'importe lequel ferait l'affaire maintenant.
|
Longtemps, Lucy avait couru après l'amour, le vrai. Mais une fois l'adolescence passée et les premiers amours désastreux, elle avait compris que ça n'existait pas. Elle avait même fini par brûler les livres de contes de fée que sa mère lui lisait quand elle était gamine, pestant contre ces mensonges. Aucun prince charmant ne viendrait lui offrir l'amour. Mais, elle ne voulait pas mourir seule, l'idée de finir vieille fille la révulsait. Elle espérait rencontrer un homme, pas trop moche non plus, qui tomberait amoureux d'elle et qui lui ferait des enfants. Après avoir désespérément attendu le bon, elle prendrait aujourd'hui le premier venu. Si ses parents la voyaient, ils devaient surement pleurer d'horreur en la voyant dans cet état d'esprit...
|
Quand Lucy arriva enfin chez elle, elle ferma sa porte à clé et balança son sac dans un coin du hall de l'entrée. Son patron lui avait offert une semaine de vacances pour les fêtes. Comme si ça l'intéressait ! Elle aurait préféré travailler, au moins, elle aurait passé son temps à faire quelque chose de productif. Là, elle allait juste passer sa semaine à glandouiller devant la télé ou à lire. Sortir n'était même pas à envisager, il faisait un froid de canard et elle détestait ça. Elle se regarda dans le miroir de l'armoire après y avoir rangé sa doudoune. C'est l'image d'une femme fatiguée qui lui fut reflétée. Elle souffla. Voilà qu'elle paraissait avoir 40 ans. Elle se déchaussa et passa dans son salon avant de se laisser tomber dans son canapé. Elle jeta un ½il à son horloge, il était 20:30. Elle allait passer une soirée à mourir d'ennui, surtout que dehors, les gens faisaient la fête et qu'à coup sûr, elle ne pourrait pas dormir.
|
La faim se fit soudain sentir, après tout, elle n'avait rien mangé depuis midi. C'est d'un pas mou qu'elle se dirigea vers sa petite cuisine, d'ailleurs toute sa maison était petite, mais elle lui convenait. Elle ouvrit ses placards, puis le frigo et de nouveau les placards. Elle avait bien de quoi se faire un plat, mais elle n'avait vraiment pas la tête à cuisiner. Lucy réfléchit deux minutes, puis hésita. Finalement, elle sortit son téléphone portable et composa le numéro de sa pizzeria favorite. Elle était ouverte jusqu'à 21 heures ce soir, puis ils étaient habitués, elle leur en commandait tout le temps, d'ailleurs cela lui faisait un contact. C'était toujours le même homme qui lui apportait ses commandes. Avec le temps, elle avait fini par sympathiser avec Grey Fulbuster. Elle l'enviait énormément depuis qu'elle avait appris qu'il avait une femme et un petit garçon de deux ans. Elle savait aussi que son travail de livreur n'était que partiel, car Grey était un sportif de haut niveau.
|
Elle lui avait demandé pourquoi ne se contentait-il pas de vivre de son plus gros salaire. Il lui avait gentiment répondu que s'il ne le faisait pas, il s'ennuyait et qu'il avait toujours besoin d'être actif, sinon il devenait désagréable. La première fois qu'elle l'avait vu, Lucy avait été vraiment éblouie par son physique. Elle avait espéré quelque chose avec lui, mais elle s'était vite rendue compte que ce n'était pas possible. Il avait une femme et une belle, Lucy était tombée des nues en la voyant la première fois. Juvia Fulbuster était une nageuse professionnelle, ce qui donc lui assurait une taille parfaite. Ironiquement, Lucy avait demandé à Grey si les sportifs ne se reproduisaient qu'entre eux. La jeune blonde avait finalement préféré limiter sa relation à simple ami avec Grey quand elle s'était rendue compte qu'il était assez exposé aux médias, chose que Lucy n'aimait pas forcément, elle avait d'ailleurs, au début, plaint le pauvre enfant du couple qui devrait réussir à grandir sans complexe avec une mère nageuse et un père footballeur. Mais apparemment, Grey et Juvia étaient des parents aimants et très présents.
|
Lucy partit s'asseoir devant la télé en mettant n'importe quelle chaîne. Elle avait commandé deux pizzas, comme ça, elle en aurait une pour demain et Grey ne s'inquiéterait pas en pensant qu'elle passe Noël seule. Elle ne tenait pas à ce qu'il l'invite, la dernière chose que Lucy voulait était d'être l'intruse dans la famille Fulbuster. À force de zapper, elle se retrouva sur la chaîne des informations qui annonçait un nouvel acte terroriste au sud du pays. C'est dans ces moments-là qu'elle était heureuse de vivre au nord et pas trop proche de la capitale.
 |
|
Dans un autre quartier de la ville, dans la pizzeria en question, les cuisiniers terminaient les dernières pizzas, dont celle de Lucy. Il ne restait plus beaucoup d'employés, tous ayant pris leur jour de congé pour célébrer le réveillon, d'autant plus que demain était férié. Il ne restait plus que deux livreurs et deux cuisiniers. Tous tentaient désespérément de finir les dernières commandes.
|
Les deux derniers livreurs attendaient dehors près de leur moto. Exceptionnellement, Grey ne livrerait pas les dernières commandes ce soir. Sa femme lui avait demandé de rentrer tôt pour leur enfant. Son meilleur ami avait alors accepté de livrer dans la zone dont se chargeait le sportif d'ordinaire. Il avait d'ailleurs eu quelques remords en se disant qu'il laissait Natsu finir le boulot, mais celui-ci avait tellement insisté... Grey jeta un regard à son ami, il s'inquiétait pour lui quand même. C'était la cinquième cigarette qu'il entamait en quinze minutes.
|
« Tu pourrais arrêter de tirer la gueule pour le réveillon au moins, non ?
-Je pourrais, oui. Il reste combien personne à livrer ? Questionna à son tour l'homme aux cheveux roses.
-Trois personnes il me semble.
-Tu ne devrais pas rentrer chez toi ?
-Et toi ? T'es sûr que tu ne veux pas passer Noël avec nous ? Renchérit Grey en regardant sa montre.
-Non, puis Noël est une fête devenue commerciale. »
 |
|
Résigné, il enfila son casque en soupirant. Natsu n'aurait jamais dit ça avant, lui qui aimait tant faire l'idiot dans son adolescence... Il ne ressemblait plus qu'à un adulte que la vie avait lassé. Grey monta sur sa moto qu'il avait totalement déchargée, il finit par dire au revoir à son ami, lui souhaitant quand même une bonne soirée. Le rosé lui sourit, lui répondant qu'il lui faudrait un miracle.
|
Quand Grey disparut totalement de son champ de vision, il grogna. Il adorait son ami mais parfois, même le plus souvent, il était lourd à mourir. Il n'avait pas besoin de s'inquiéter comme ça, ce n'était pas la première fois que Natsu passait le réveillon et le nouvel an seul. Qu'est-ce que ça changeait de toute façon ? Ce ne sont que des jours parmi tant d'autres. Sa vie lui convenait comme ça. Il avait 30 ans et son boulot de livreur/serveur lui convenait très bien. Certes, il ne touchait pas énormément d'argent, mais il ne vivait pas comme un pauvre non plus. Après tout, en mourant, son père lui avait laissé une jolie somme, et ça suffisait amplement à ses besoins.
|
Grey lui disait souvent que ce qui lui manquait était une femme. Natsu n'était pas d'accord, ça ne servait à rien de se caser. Il préférait largement les regarder de loin, il n'avait pas envie d'avoir plus de responsabilités que ça. Même s'il savait qu'au fond ça ne lui ferait sûrement pas de mal. Le rosé avait eu plusieurs relations, mais à chaque fois, ses copines le plaquaient parce qu'elle le trouvait ennuyeux. Il n'y avait que dans son printemps que Natsu savait garder ses copines et tenait à les garder.
|
Aujourd'hui, il n'en avait plus rien à faire, le temps l'avait rendu plus calme et moins enjoué. Il se laissait entraîner par la vie. D'ailleurs, il se laissait entraîner par tout le monde. Il ne bronchait plus quand une femme lui faisait des avances et les acceptait, de toute façon, il s'avait que ce n'était que l'affaire d'un voire deux mois avant qu'il ne se retrouve de nouveau seul dans son canapé.
 |
|
« Natsu ? Voilà les dernières commandes et les adresses. »
 |
|
Une jeune femme à la longue chevelure rouge alla elle-même mettre les cartons qui renfermaient les pizzas dans la grande boite sur la moto. Elle donna à Natsu la feuille à faire signer protégée par une pochette plastique. Il remercia la jeune femme et regarda la première adresse. Heureusement qu'il connaissait sa ville par c½ur et pas simplement la zone dans laquelle il livrait habituellement. Elle le regarda faire avant de lui souhaiter une bonne livraison et une bonne fin de soirée. Tout le monde allait rentrer chez soi, Natsu n'aurait qu'à déposer la feuille de livraisons dans la boite-aux-lettres du restaurant et déposer la boite dans le box dont il avait les clés.
|
Natsu termina vite ses deux premières livraisons. Dans le fond, ça le rassurait de savoir que comme lui, des personnes allaient passer le réveillon seuls si bien qu'ils commandaient la nourriture pour ne pas avoir à la faire. Il pénétra enfin dans le quartier de la dernière livraison, il ne devait pas être loin des vingt et une heures. Plusieurs immeubles se succédèrent jusqu'à ce qu'il s'arrête devant un. Il gara vite fait sa moto, il n'en avait que pour deux minutes. Il chopa les deux pizzas et la feuille des livraisons. Il y vit que le client habitait au rez-de-chaussée et souffla de soulagement. Il n'avait vraiment pas envie de monter des escaliers.
|
Il toqua à la quatrième porte sur la droite et attendit quelques minutes. C'est finalement une femme blonde aux traits fatigués qui lui ouvrit. Natsu la trouva banale sur le coup. Peut-être parce qu'elle n'était pas vraiment mise en valeur aussi. En tout cas, elle parut surprise de le voir, il remarqua aussi qu'elle avait un stylo dans sa main droite. Elle devait sûrement être habituée, Natsu lui tendit les deux boites qu'elle prit et posa sur un meuble de son hall d'entrée. C'est quand elle revint qu'elle engagea la conversation. C'est sa voix qui poussa Natsu à lui trouver un certain charme malgré tout.
 |
|
« Bonsoir... Je m'attendais à voir Grey alors je suis un peu surprise.
-Je ne voulais pas qu'il soit obligé de travailler si tard alors que son fils l'attend. Expliqua calmement le rosé en lui tendant la feuille de livraison.
-Je vois... Désolée de vous avoir dérangé à cette heure.
-Ce n'est rien, personne ne m'attend. J'aurais préféré continuer de travailler mais vous êtes ma dernière cliente. »
 |
|
Elle s'apprêtait à signer quand cette dernière information lui parvint. Alors lui aussi était tout seul ? Lucy signa et réfléchit à toute allure. C'était une occasion, peut-être même une des dernières. Natsu, quant à lui, parut un peu sceptique. Il se demandait à quoi pouvait bien penser cette femme qu'il ne connaissait pas mais qui elle semblait connaitre Grey un peu plus qu'en tant que simple livreur. Elle lui rendit la feuille mais le rose sembla perturbé par le regard qu'elle lui lançait. Elle avait l'air sure d'elle. Natsu en eut des sueurs froides, cette femme n'était peut-être pas si banale que ça.
 |
|
« Ça vous dirait de passer le réveillon avec moi ? Je suis seule moi aussi... »
 |
|
Finalement, c'était certain : cette fille n'était pas banale du tout, elle était soit folle, soit inconsciente. Elle venait quand même d'inviter un inconnu à entrer chez elle ! Il aurait très bien pu être un violeur ou un de ces mecs tarés. Cette femme lui fit de la peine, elle était prête à inviter n'importe qui pour ne pas être seule lors d'un réveillon. Natsu finit par céder à sa conscience car après tout, ça ne lui coûtait rien de lui tenir compagnie. Puis ça lui ferait sa bonne action de l'année.
 |
|
« Pourquoi pas. Attendez-moi, je dois aller déposer ma feuille de livraisons et je reviens. »
 |
|
Il vit le visage de la blonde s'illuminer, ce qui le toucha. Elle était beaucoup plus jolie en souriant. Natsu finit par s'enfuir hors du bâtiment alors que la blonde refermait la porte de chez elle. Elle s'adossa d'ailleurs contre celle-ci. Elle poussa un petit « Yes ». Elle était contente, elle avait réussi à le convaincre de revenir. Maintenant, le tout était de ne plus lui donner envie de repartir. Lucy était persuadée que c'était sa dernière chance. Elle approchait de la trentaine et si elle voulait des enfants, c'était maintenant qu'elle devait les avoir.
|
La blonde partit dans sa salle de bain. Elle devait absolument se faire plus jolie, alors elle sortit sa trousse à maquillage et tenta de masquer les traces de fatigue. C'est en voyant les résultats qu'elle remercia de tout c½ur sa meilleure amie Yukino, une esthéticienne qui lui avait appris les astuces de son métier. Lucy s'élança ensuite dans son salon, le scrutant de toutes parts. Il était nickel. Elle se regarda dans le miroir de son hall, peut-être devrait-elle changer de chemise... Celle-ci faisait trop professionnelle. Elle se hâta donc dans sa chambre et ouvrit son placard. Lucy regrettait amèrement de ne plus être allée faire du shopping depuis quelques mois.
|
Elle finit quand même par trouver son bonheur dans une jolie robe rouge. Le décolleté était léger mais laissait place à l'imagination tout du moins. La longueur était correcte puisqu'elle descendait jusqu'aux chevilles. Seulement, elle fut prise par un autre problème. Les poils de ses jambes commençaient à remontrer le bout de leur nez. Bien que ça ne se voyait que de près, Lucy trouvait ça horrible et elle n'avait pas le temps de se jeter sur son épilateur. Elle ouvrit le premier tiroir de sa commode et tomba sur un collant noir opaque. C'était parfait. Elle mit quelques minutes pour l'enfiler et décida de mettre une petite veste noire pour donner un meilleur effet cassant à la tenue.
|
Elle referma son tiroir et son placard puis se redirigea vers son salon. Elle ne mit pas de chaussures, n'en ayant pas de belles. Puis elle était chez elle après tout. Elle s'assit sur son canapé pour l'attendre. Peut-être devrait-elle se mettre du parfum ? Elle hésita, ça pourrait être une bonne idée mais c'était à double tranchant. Soit il aimait l'odeur soit il ne l'aimait pas, et dans la deuxième option ça compliquerait les choses. Finalement, elle ne bougea pas. Ses cheveux alors, cela ferait sûrement plus beau s'ils étaient attachés. Elle courut jusque dans hall pour se regarder dans son miroir pour la troisième fois de cette soirée. Elle choppa le peigne qu'elle laissait sur le meuble de l'entrée tous les matins. Elle se peigna mais quand elle voulut commencer à relever ses cheveux, on sonna à sa porte. La blonde jura. Il était déjà là, remarque c'était normal vu que le chemin entre chez elle et la pizzeria n'était pas si long. Elle jeta le peigne sur le meuble et remarqua que les pizzas y étaient toujours. Elle souleva les épaules et ouvrit, et comme attendu, elle tomba sur les mêmes cheveux roses que tout à l'heure.
|
Ce fut au tour de Natsu de paraître surpris. Était-il bien chez la même femme que précédemment ? Il douta pendant quelques minutes et c'était compréhensible. Lucy était complètement métamorphosée, elle avait réussi à rendre ses traits plus beaux, elle en paraissait elle-même beaucoup plus belle. Finalement, le rose ne regrettait pas le moins du monde d'avoir accepté l'invitation de cette femme. D'ailleurs celle-ci l'invita à entrer et le conduisit jusqu'au salon. Elle partit reprendre les pizzas et les posa sur sa table à manger.
 |
|
« Je suis contente que vous soyez là. Lui sourit-elle avant de continuer. Je m'appelle Lucy Heartfillia.
-Natsu Dragneel. Se présenta-t-il à son tour en se rapprochant de la demoiselle.
-Et dire que j'avais acheté de pizza pour faire croire à Grey que je n'étais pas seule lors du réveillon. »
 |
|
Lucy poussa un petit rire en ouvrant les cartons. Pour la première fois, le rose lui sourit, après tout il connaissait bien Grey, il savait qu'il s'inquiétait rapidement. C'est d'ailleurs sur lui que s'ouvrit le premier sujet de conversation entre les deux adultes. Ils dînèrent plutôt rapidement et la blonde ne put s'empêcher de rire en voyant Natsu galérer avec les fils de fromage, sa pizza créant ainsi une humeur amicale et détendue. La première heure s'écoula rapidement et très vite, ils se retrouvèrent sur le canapé. Le jeune lui raconta à quel point sa vie était ennuyeuse à mourir. Lucy le consola en lui disant que la sienne n'était pas plus vivante et que les moments les plus excitants étaient quand elle avait une opportunité au travail.
|
Les deux adultes finirent par totalement sympathiser, jusqu'au point où Lucy osa demander à Natsu pourquoi il avait une telle couleur de cheveux. Celui-ci lui répondit d'ailleurs que c'était une histoire débile. En effet quand il avait la vingtaine, son ancienne copine l'avait mis au défi de la surprendre. La tête qu'elle avait fait quand elle avait vu cette couleur de cheveux ! Il se mit à rire à ce souvenir. Puis avec le temps, il avait trouvé que cette couleur lui allait bien et l'avait gardée. Lucy lui avoua que jamais elle ne se serait teinte les cheveux même pour un de ses copains, elle tenait énormément à cette couleur qui lui rappelait sa mère.
|
Finalement, Lucy lui demanda de patienter quelques instants. Il la regarda partir dans une autre pièce. Il la trouvait vraiment gentille, mais surtout elle était attentive à ce qu'il lui disait. Peut-être que c'était parce qu'il venait de la rencontrer, mais il avait l'impression de pouvoir tout lui dire sans que ça n'ait de répercussion. Il entendit quelques bruits de verres qui s'entrechoquent puis vit réapparaître Lucy qui tenait en effet deux verres dans une main et une bouteille de vin dans l'autre.
 |
|
« Tadam ! Je suppose que le réveillon ça se fête aussi, non ? Sourit-elle en posant les verres sur la table basse. C'était à mon père donc je suppose qu'avec le temps, le goût doit être meilleur.
-Tu es sure de vouloir l'ouvrir avec moi ? Tu auras peut-être de meilleures occasions pour ça. Tenta-t-il de la dissuader alors qu'elle s'asseyait à nouveau à côté de lui tout en essayant d'ouvrir la bouteille.
-Tu n'as qu'à prendre ça comme un cadeau pour Noël.
-Mais, je n'ai pas de cadeau à t'offrir moi. Ça me dérange du coup. Avoua-t-il en faisant la moue tandis qu'elle posait la bouteille sur la table basse pour le regarder.
-Tu es mon cadeau Natsu. Une présence me sortant de la solitude le jour du réveillon, le voilà le cadeau que tu m'offres. »
 |
|
Il lui jeta un regard complètement ahuri alors que sa fierté venait de se remplir. Mais quel genre de sorcière était-elle pour lui balancer une telle phrase ? Elle se rendait compte qu'il allait prendre la grosse tête maintenant. La blonde se rapprocha alors de lui. Natsu ne tenta absolument pas de se dégager. Il était tard et la demoiselle était suffisamment belle pour qu'il la laisse faire. C'est ainsi que Lucy posa ses lèvres sur les siennes. Mais la sensation fut bizarre pour Natsu, c'est comme s'il se prit un coup sur la tête. Cela le fit d'ailleurs basculer et il en tomba au sol. Seulement en ouvrant les yeux, il se rendit compte qu'il avait changé d'endroit. C'est là qu'il fut frappé par la réalité. Il venait de rêver.
|
Il se redressa en position assise et glissa sa main dans ses cheveux, il avait effectivement une bosse. Il leva la tête et vit la cause de son réveil. Une petite blondinette tenant une poupée dans ses bras, debout sur son lit.
 |
-
« Nashi ! Qu'est-ce qui t'as pris ? Gronda l'adulte en se relevant.
-Mais ! Regarde ! Dit-elle en montrant sa jolie poupée. Le Père Noël est passé cette nuit t'as vu ?!
-Faites moins de bruit, il est sept heures... Marmonna une petite voix provenant de l'autre extrémité du lit.
-Mais maman ! C'est l'heure d'ouvrir les cadeaux !
-En parlant de ça, tu as ouvert les autres ? Demanda Natsu en faisant descendre du lit la petite fille.
-Ils sont pour vous, non ? Questionna-t-elle avec incompréhension tandis que son père se glissait sous la couette.
-Pas du tout, ils sont tous pour toi. »
 |
|
Il ne fut pas nécessaire d'en dire plus à Nashi pour que celle-ci détale de la chambre à toute vitesse. Natsu adorait sa fille, mais qu'est-ce qu'elle pouvait être surexcitée en cette période de l'année ! Le rose se faufila près de la deuxième personne couchée dans le lit et l'enlaça tendrement. Il laissa son nez tomber dans le cou rempli de cheveux blond, qu'il dégagea.
|
| 
« Eh Lucy... J'ai fait un beau rêve. Lui susurra-t-il à l'oreille tandis que la blonde rigolait.
-Tu as rêvé qu'une actrice porno te faisait un strip-tease ?
-N'importe quoi ! S'offusqua légèrement le seul homme de la pièce. J'ai rêvé de toi, de notre première rencontre.
-Ah, de ça ? Vieille histoire quand même. Avoua-t-elle en se retournant pour lui faire face.
-Pas si vieille que ça quand même. On s'est rencontré il y a 9 ans seulement.
-D'ailleurs je suis heureuse de t'avoir rencontré cette soirée-là. »
 |
|
Natsu fut touché par ces paroles, si bien qu'il la serra un peu plus contre lui. Il était très heureux lui aussi. Les choses avaient pourtant été si vite entre eux ! Lui et Lucy s'étaient mis ensemble à l'époque, et la blonde avait vite fait en sorte de tomber enceinte. Une chose en entraînant une autre, ils avaient fini par se marier pour le bien-être du bébé. C'est avec le temps qu'ils avaient fini par tomber réellement amoureux l'un de l'autre.
|
Le rose posa ses lèvres sur celles de sa femme. Cette fois, le baiser était bien réel, et beaucoup plus agréable. S'il avait pu imaginer que sa vie prendrait un tournant juste parce qu'il avait à l'époque voulu rendre service à Grey... Quelle histoire !
|
|
Cadeau [NaLu Week 2014] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy

|
Note de l'auteur :
|
Bon alors maintenant vous pouvez avoir deux réactions... Soit vous vous dites que ça va, c'est passable même si je peux mieux faire... Soit vous êtes des sans coeurs affamés de NaLu et vous hurlez à la Homer Simpson :
Cadeau [NaLu Week 2014] One-shot / Fairy Tail------------------------------------------------------------------Natsu x Lucy

|
Oui je sais, j'ai des références culturelles qui laissent à désirer mais au moins elles sont comprises par tous x) Bref, sans déconner je sais que cet OS ne casse pas des barres, simplement parce que je l'ai fini cette nuit en catastrophe jusqu'à 2heures du matin... Que la fin est un peu baclé et que tout est ultra prévisible. Puis franchement le coup du cadeau est assez minable mais bon, voilà il est publié puis j'assume u_u Et de toute façon j'm'en fous vous êtes venus sur mon blog ça me fait quand même une vue x)
|
Merci à vous. J'vous aime  

Tags : NaLu-Week 2014 - Thème : Cadeau - One-shot - NaLu